Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2017

Viviane Bettaïeb, Versailles

17-06 - bettaeib Versailles.jpg« Dans des gerbes d’eau, le dieu Apollon surgit de son quadrille ; les tritons soufflent dans leur conque pour célébrer son lever. Derrière l’eau bondissante du bassin d’Apollon, il y a l’eau calme du Grand Canal où une flotte en miniature emmène la cour en promenade. » Car le Roi-Jardinier, aidé du roi des jardiniers, André Le Nôtre, ne cesse d’éblouir les visiteurs du parc de Versailles. Devant nos yeux, la double page s’anime, les figures du bassin d’Apollon se déplient, au loin les gondoles se faufilent entre les trois-mâts. Un livre somptueux, où chaque scène rivalise de couleurs et de découpes : du grand art, baroque à souhait !
Pour tout savoir des Jardins musicaux, des Grandes eaux, musicales ou non, de jour comme de nuit, c’est ici.

Dès 8 ans

Viviane Bettaïeb, Versailles, illustrations de Bruno Fourure, Gallimard Jeunesse, coll. « Giboulées », 2009, 14 pages animées, 26 €

12/04/2017

Jacques Prévert, Embrasse-moi

17-04 prevert embrasse moi.jpg« Un et nu c’est même / et nu et nue comme un et un font deux / font un quand ils s’aiment. » Une belle comptine pour les enfants (pas) sages devenus grands - et à qui personne ne demande plus d’être sages dans le secret de leur coeur. Cet album propose vingt « poèmes d’amour » de Jacques Prévert, très joliment illustrés par Ronan Badel, quelque part entre Sempé et Peynet. Un album à réserver à de jeunes adolescents ou adolescentes dont on croit deviner les premiers émois et les premiers chagrins –la poésie saura les amadouer et, peut-être, les consoler. A feuilleter ici.

Adolescents

Jacques Prévert, Embrasse-moi, illustrations de Ronan Badel, Gallimard Jeunesse, 2016, 44 p., 14,90 €

10/01/2017

Jacques Prévert, Contes pour enfants pas sages

17-01-prévert contes enfants pas sages.jpg« Un jour, il y avait un jeune dromadaire qui n’était pas content du tout. La veille, il avait dit à ses amis : "Demain, je sors avec mon père et ma mère, nous allons entendre une conférence, voilà comme je suis moi !"
Et les autres avaient dit : "Oh, il va entendre une conférence, c’est merveilleux", et lui n’avait pas dormi de la nuit tellement il était impatient, et voilà qu’il n’était pas content parce que la conférence n’était pas ce qu’il avait imaginé : il n’y avait pas de musique et il était déçu, il s’ennuyait beaucoup, il avait envie de pleurer. »
Et comme il y a des « enfants pas sages », à qui sont dédiés ces contes, il y a des dromadaires pas sages – et celui-là fera sans doute rire ceux-ci ! Et il ne sera pas seul, car il est accompagné de la girafe, de l’éléphant de mer, de l’autruche, des antilopes, d’un cheval et d’un jeune lion. A qui il arrive, bien sûr, des aventures passablement loufoques.

Dès 8 ans

Jacques Prévert, Contes pour enfants pas sages, illustrations de Laurent Moreau, Gallimard Jeunesse, 2016, 44 p., 14,50 €

29/11/2016

Camille Chincholle et Mathilde Bréchet, Moi, j’aime Noël

16-11-chincolle moi j aime noel.jpg« Moi, j’aime Noël et retrouver tous mes cousins. Les voilà ! Derrière les rochers… » Il suffit en effet des soulever le petit volet pour découvrir les cousins des ours. Et le bouquetin, aime-t-il aussi fêter Noël ? Quelles surprises partagera-t-il avec le lièvre, le renard et l’hermine ? Un album « tout carton » aux couleurs vives pour faire patienter les petits lecteurs !

Dès avant 3 ans

Camille Chincholle et Mathilde Bréchet, Moi, j’aime Noël, Gallimard Jeunesse, coll. « Mes tout premiers livres », 2016, 10 p., 15 €

10/11/2016

Claudine Glot, Sur les traces du roi Arthur

16-11 glot munch roi Arthur.jpg« Arthur s’interrogeait souvent : serait-il venu à bout des épreuves qui avaient ponctué les trois années écoulées depuis le jour où il était devenu roi de Bretagne, si Merlin n’avait pas été à ses côtés ? […]
- Veux-tu savoir les secrets de ta naissance, avait attaqué l’Enchanteur, ou préfères-tu que je t’enseigne le métier de roi ?
- Ces secrets dorment depuis des années, qu’ils continuent. Apprends-moi très vite à être roi. Dehors, ils sont nombreux à m’attendre, ceux qui m’ont fait confiance au premier regard. Et ceux qui ne veulent pas de moi se regroupent, plus nombreux encore. »

Un royaume divisé, des chevaliers rebelles… et un destin légendaire, celui de la quête du Graal et de la Table ronde. Qui mieux que Claudine Glot pouvait raconter la vie de cet extraordinaire personnage ? Fondatrice de la revue Artus et du Centre de l’Imaginaire arthurien (voir ici) au château de Comper, elle n’a eu de cesse de faire connaître la « matière de Bretagne », aux adultes comme aux jeunes lecteurs.

Dès 10 ans

Claudine Glot, Sur les traces du roi Arthur, illustrations de Philippe Munch, Gallimard Jeunesse, coll. « Sur les traces de… », 2009, 128 p., 8,50 €

01/11/2016

Beatrix Potter, Pierre Lapin, coloriages et dessins

16-11 coloriages pierre lapin.jpgDessiner des papillons autour de Tom Chaton et de Mitoufle, ou des noisettes cueillis par les écureuils sur l’île du vieux hibou… Tout un album de dessins à compléter ou à inventer, d’images à colorier, de jeux sur les lettres, les chiffres et les couleurs : une multitude d'activités pour laisser parler son imagination et s'amuser avec Pierre Lapin et ses amis.

De 4 à 8 ans

Beatrix Potter, Pierre Lapin, coloriages et dessins, Gallimard Jeunesse, 2016, 128 p., 9,90 €

31/10/2016

Le Grand Livre de Beatrix Potter, l’intégrale

16-10 beatrix potter.jpg« Il était une fois quatre petits lapins qui s’appelaient Flopsaut, Trotsaut, Queue-de-Coton et Pierre. Ils habitaient avec leur mère sur un banc de sable à l’abri des racines d’un grand sapin. » Qui ne connaît par cœur le début de l’histoire de Pierre Lapin, le seul à porter un prénom « humain », et le plus attachant de la fratrie ? Pour les jeunes parents qui furent enfants dans les années 1980, chaque aventure de Pierre Lapin était racontée dans un charmant petit livre carré. Mais les ciseaux de Dame Mesquinerie étant passés par là, les versions actuelles étaient raccourcies et, partant, aussi décousues que la culotte de Pierre Lapin. Dans ce gros volume, vous retrouverez le texte intégral de 23 contes, avec toutes les illustrations, en noir et blanc comme en couleurs. En retour, le volume pèse son poids et sera plutôt à ranger sur une étagère qu’à être laissé en libre accès aux plus petits. Alors, prêts à aller explorer le jardin de Monsieur Mac Gregor ?

Dès 3 ans et pour la bibliothèque familiale

Le Grand Livre de Beatrix Potter, l’intégrale des 23 contes classiques, Gallimard Jeunesse, 2003, 400 p., 27,50 €

21/10/2016

Ruth Brown, Mon jardin en hiver

16-10-brown jardin hiver.jpg« La pâle lune d’hiver brillait au-dessus de l’arbre, qui abritait le renard… » Le renard, le chat, les oiseaux… Tous laissent leurs traces dans la neige. Les illustrations, naturalistes, sont aussi poétiques que britanniques, charmantes sans mièvrerie. Un grand classique.

Dès 3 ans

Ruth Brown, Mon jardin en hiver, Gallimard Jeunesse, 2004, 20 p., 9,90 €

 

30/09/2016

Ruta Sepetys, Le sel de nos larmes

16-09-sepetys sel de nos larmes.jpgHiver 1945. Quatre personnages, quatre destins, une obsession : fuir la guerre. Marcher vers l’ouest. Ne pas mourir. Ni de faim, ni de froid, ni de ses blessures. Survivre. Avancer. Joana, une jeune infirmière, a fui la Lituanie – mais porte un lourd secret. Florian, le Prussien, semble utiliser ses talents de faussaire pour échapper au pire. Emilia, la Polonaise, n’a pas échappé au pire – et porte un enfant d’un soldat russe. Quant à Alfred, personne ne le prend au sérieux, surtout quand il se veut un parfait Hitlerjugend, car sa prétention n’a d’égale que sa frousse. Autour d’eux gravitent des personnages aussi étranges qu’un vieux cordonnier, un Petit Garçon Perdu, une Géante, une aveugle. Au fil des kilomètres, seuls ou en convoi, ils s’approchent de la Baltique. Le bruit court qu’un immense paquebot les conduira vers la liberté. Le Wilhelm Gustloff. Quand ils embarquent enfin, le 30 janvier 1945, ils ne savent pas encore que trois torpilles russes vont couler le navire. Fait de guerre, ou crime de guerre ? Des 10 050 passagers, dont 4000 enfants et adolescents, seuls 996 seront sauvés – et personne ne s’accorde encore sur les chiffres exacts de cette catastrophe. Pour narrer ce long cheminement vers un si terrible destin, Ruta Sepetys a choisi de ne rien édulcorer et s’est appuyée sur une énorme documentation. Je conseille donc aux parents de lire ce superbe roman avant de le confier à leurs grands adolescents, et d’en parler avec eux.

Grands adolescents et adultes

Ruta Sepetys, Le sel de nos larmes, Gallimard Jeunesse, 2016, 496 p., 16,50 €

02/07/2016

Richard Normandon, Les Enquêtes d’Hermès, tome 1 : Le Mystère Dédale

16-07-normandon dédale.jpg« Gagnée par la lumière du soleil, la peau du cadavre étincelait étrangement.
Hermès s’agenouilla, passa un doigt sur l’épaule de Dédale. C’était de l’or. L’architecte en était presque entièrement couvert, sur les bras et les jambes, dans les replis de sa tunique, sur les joues aussi où les croûtes de sang noir se pailletaient à leur tour. Une très fine poussière d’or. »
Las des querelles de l’Olympe, Hermès est parvenu, de quelques coups d’aile, aux colonnes d’Hercule – notre détroit de Gibraltar. Mais point de repos : une énigme l’attend. Qui donc savait que Dédale, le célèbre architecte, était venu se cacher si loin de la Crète ? Et surtout, qui l’a tué ?
Hermès va mener une enquête digne de Sherlock Holmes – son Watson n’étant autre que ce coquin d’Eros. Le lecteur, parti des côtes africaines, ira en Sicile, à Cumes, à Naxos, bien sûr en Crète – et jusque dans les Enfers. Pour finir à Athènes, dans le temple d'Athéna, où Hermès réunit les témoins et les suspects et dévoile le résultat de son enquête.
Curieusement, l’auteur a donné au jeune élève africain de Dédale le prénom arabo-musulman d’Hicham, alors que la région n’a été islamisée qu’au VIIe siècle. Bien sûr, nous sommes dans un roman mythologique et non historique, donc hors des contingences temporelles – mais, à tout prendre, un prénom berbère n’aurait-il pas mieux convenu ?

Dès 10 ans

Richard Normandon, Les Enquêtes d’Hermès, tome 1 : Le Mystère Dédale, Gallimard Jeunesse, 2016, 176 p., 10 €