Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2017

Chloé du Colombier, A l’abri du chêne

17-09 colombier a l'abri du chene.jpgA l’abri du chêne, au cœur de la forêt, « le renard écoute un ver de terre creuser un tunnel », pendant que « le loir cherche un logis » et que « les cerfs se battent », bois contre bois. Ce chêne est vraiment le roi de la forêt ! Les couleurs d’automne sont flamboyantes, les dessins très lisibles, et tout cela donne bien envie d’aller se promener en forêt en chantant "Coucou hibou, coucou hibou!".

Tout-petits

Chloé du Colombier, A l’abri du chêne, Editions du Ricochet, 2017, 16 p. cartonnées et découpées, 8,50 €

Dans la même série, du même auteur : A l’abri de l’oranger, Editions du Ricochet, 2017, 16 p. cartonnées et découpées, 8,50 €

02/06/2016

Chloé du Colombier, A l’abri du pommier

16-04-colombier-pommier.jpg« La mésange bleue picore la pomme. Le chardonneret regarde le monde à l’envers. » Qui donc habite encore dans ce pommier ? Un album cartonné en forme d’arbre, idéal pour nommer quelques oiseaux familiers aux tout-petits.

Dès 2 ans

Chloé du Colombier, A l’abri du pommier, Editions du Ricochet, 2016, 16 pages cartonnées, 8,50 €

11/02/2013

Un petit loir qui dort, dort, dîne, dîne et dort

13-02-Francesconi-mazille-comme-des-marmottes-chouetteunlivre.jpgMigrer ou hiberner – de nombreux animaux n’ont guère d’autre choix quand vient l’hiver avec son lot d’intempéries et de famines. Qui donc hiberne ?La marmotte, bien sûr, mais aussi le hérisson, le loir et le lérot, la mouffette et la chauve-souris. Les aquarelles de Capucine Mazille sont à l’image de la nature : colorées, enlevées et pleines d’humour. Et bien sûr sans jamais tricher avec les animaux, saisis dans leur sommeil hivernal. Bonne et longue nuit à tous, jusqu’au printemps !

Dès 5 ans

Michel Francesconi, Comme des marmottes – L’hibernation, illustrations de Capucine Mazille, Editions du Ricochet, 2012, 40 p., 12,20

05/03/2011

En ce temps-là j’étais en mon enfance

marinella barigazzi,qui sait…,editions du ricochet,voyage,train,cendrarsC’est la première fois que le jeune Marco prend le train. Pour son bonheur et pour le nôtre, il en a oublié de brancher sa console de jeux et regarde défiler le paysage. Est-ce que l’orage « arrive juste pour faire danser les branches ? Et si, pour les feuilles, la pluie était une musique et le tonnerre une chanson ? » Autant de questions existentielles exprimées avec beaucoup de poésie par un petit voyageur. Qui apprend au fil de pages très colorées à décaler légèrement son regard pour voir le monde autrement. A lire quelques années avant de suivre Cendrars dans le Transsibérien !

 

Dès 4 ans

 

 

Marinella Barigazzi, Qui sait…, 2011, Editions du Ricochet, 32 p., 13,50 €