Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2018

Nathalie Tordjman, Le Livre aux petites bêtes

18-05-Tordjman livre petites betes.jpg« Pour les petites bêtes, le sol est un grand supermarché. Chacune y trouve la nourriture qu’elle aime, en surface comme en profondeur. » Si les grillons, les larves de hanneton ou de cigale ou l’escargot sont herbivores, araignées, mille-pattes et perce-oreilles sont carnivores, tandis que d’autres petites bêtes sont « détritivores », se nourrissant de « crottes, plantes ou animaux morts ». Alors, ces bestioles, où se cachent-elles ? Comment se déplacent-elles ? Quelles sont leurs petites manies ? Rien de mieux pour les observer que de les attraper – enfin, pas toutes ! Une page donne ainsi les meilleurs conseils, notamment pour bricoler un « aspirateur à bouche ». Qui se lance ? Un documentaire illustré par des naturalistes diplômés : Julien Norwood a été formé au Muséum d’histoire naturelle de Paris et Emmanuelle Tchoukriel est diplômée en illustration médicale et scientifique. Quant à l’auteur, Nathalie Tordjman, journaliste spécialiste de la nature et de l’environnement, elle sait mettre les connaissances scientifiques à la portée de tous les petits curieux. Petit bémol : la coquetterie (pour ne pas dire la faute) de langue du titre – sans doute pour éviter de reprendre un titre existant ?

Dès 6 ans

Nathalie Tordjman, Le Livre aux petites bêtes, illustrations de Julien Norwood et Emmanuelle Tchoukriel, Belin Jeunesse, 2018, 72 p., 18,90 €
Dans la même collection, du même trio : Le Livre aux oiseaux, 2017, 80 p., 17,90

 

27/09/2016

Sophie Humann, Henri IV, le prince de la paix

16-09- Humann - henri IV.jpg« De toute la hauteur de ses trois ans et deux mois, Henri est entré dans le palais […]. Le roi lui-même, étonné par cet enfant souriant, éveillé et rose, le prit sur ses genoux et l’embrassa. A la fois pour flatter ses parents et pour voir sa réaction, il lui lança :
- Voulez-vous être mon fils ?
Henri comprenait le français, mais il ne parlait que le béarnais. Il se retourna aussitôt, et, montrant son père du doigt, il répondit d’un air sérieux :
- Aquet es lou seigne reï !
Henri II se fit traduire la réponse qui signifiait : "Mon père, c’est le seigneur roi, là-bas !" »

Du Béarn à l’Ile-de-France, d’adieux en retrouvailles, de chevauchées en intrigues, de psaumes protestants aux grand-messes catholiques, Henri de Navarre vit une jeunesse bien compliquée. Tout le mérite de ce roman historique est de parvenir, sans lasser le jeune lecteur, à faire revivre ces années de tensions permanentes et de conflits politiques autant que religieux. Il n’élude en rien la violence des affrontements, notamment lors de la Saint-Barthélemy, ni celle de la vie de tous les jours – naissances, accidents, maladies… - avec ici ou là de brefs moments plus paisibles : une partie de saute-mouton, un tournoi à Bayonne, un air de luth à Nérac. Captivant, pour de bons lecteurs.

Dès 10 ans

Sophie Humann, Henri IV, le prince de la paix, Belin Jeunesse, coll. « Avant de devenir… », 2016, 149 p., 8,50 €

Sophie Humann dédicacera ses ouvrages à Blois le 9 octobre, et à Colmar les 26 et 27 novembre.

06/06/2016

Viviane Koenig, Léonard de Vinci, l’homme aux mille talents

16-06-koenig léonard de vinci.jpg«  - Jamais Léonard n’oublia sa première journée à l’atelier du célèbre Verrochio, un artiste aux talents multiples […]. Loin d’avoir peur, le nouvel apprenti ressentait une joie immense, une telle envie d’apprendre qu’il se leva avec le soleil et le sourire dès le premier matin ». Nous sommes à Florence au printemps 1466. Léonard vient d’avoir 14 ans – un anniversaire que personne n’a songé à lui fêter, mais qui signifie son entrée dans le monde des adultes. Quel avenir se dessine pour ce jeune garçon, prodige certes mais né de parents « qui s’étaient aimés sans être mariés » ?
Le roman insiste sur ce besoin de revanche sociale et de conflit œdipien avec Maître Piero, son notaire de père, peut-être avec des yeux d’aujourd’hui ; il ne fait pas l’impasse sur l’accusation d’homosexualité dont fut victime Léonard de Vinci et qui lui valut de la prison. Cela précisé, le roman éclate de joie de vivre, d’énergie solaire, de labeur et d’imagination créative, dans l’ambiance magique de Florence et de l’atelier du maître. Léonard, Verrochio, Botticelli, Alberti, Ucello et leurs compagnons : quelle explosion de talents !

Dès 11 ans

Viviane Koenig, Léonard de Vinci, l’homme aux mille talents, Belin Jeunesse, coll. « Avant de devenir… », 2016, 204 p., 8,50 €

05/12/2014

Jacob et Wilhelm Grimm, Les Musiciens de la ville de Brême

14-12-grimm-faulques-belin-chouetteunlivre.jpg« Il était une fois un âne qui, depuis des années, travaillait dur pour son meunier. » Sentant bien que ledit meunier ne lui offrirait pas une retraite dorée au fond du près ou de l’étable, il prit discrètement la poudre d’escampette. Et « c’est la route de Brême qu’il suivit, car il avait en tête de devenir musicien officiel de la ville ». Sur la route, il persuade un chien de chasse, un chat puis un coq de l’accompagner vers un avenir meilleur. Mais, avant de parvenir à Brême, notre quatuor, arrêté par la nuit, va rencontrer… de terribles brigands. Cette édition des Musiciens de Brême, un des contes les plus célèbres des Grimm, ravira les enfants par ses illustrations enjouées et malicieuses et par son format inhabituel.
Une trouvaille du salon de Montreuil – qui fait parfois office de session de rattrapage pour des livres parus ces dernières années !

Dès 4 ans

Jacob et Wilhelm Grimm, Les Musiciens de la ville de Brême, illustrations de Julie Faulques, Belin Jeunesse, 2012, 28 p., 16,90 €

A signaler, une autre édition très agréable aussi:  "les quatre musiciens de Brême", illustrée par Gerda Muller, L'Ecole des Loisirs, 2014, 12,70 €

jacob et wilhelm grimm,les musiciens de la ville de brême,illustrations de julie faulques,belin jeunesse

 

22/05/2014

Sylvie Bagès, Du Guesclin, le chevalier intrépide

14-05-sylvie-bagès-du-guesclin-chevalier-intrépide-belin-jeunesse-chouetteunlivre.jpg« - Salut, les mauviettes de Pen-an-Hoët ! Petits gardiens de porcs, cochons vous-mêmes, la clairière est encerclée. Rendez-vous ou il vous en cuira !
- Jamais ! ripostèrent les porchers d’une seule voix. Plutôt mourir que nous rendre !
- A moi, Guesclin ! cria Bertrand. A moi, ceux de Broon ! Donnons une raclée à tous ces morveux ! Pas de quartier ! »
Cette bagarre, dans le plus pur style de La Guerre des boutons, oppose des galopins du village de Broon, en Bretagne, dans les années 1329. Parmi les attaquants, le jeune et intrépide Bertrand du Guesclin. Peu importe son physique ingrat: sa force et sa vaillance font déjà de lui un chef de bande apprécié. Ce roman historique bien documenté fait revivre la haute figure de Bertrand du Guesclin (1320-1380) de sa prime enfance jusqu’en 1357. Rien n’y manque : ni ses fugues, ni ses ruses ; derrière le « Dogue noir de Brocéliande », nous volons de tournois en embuscades.
Curieusement,  le style du roman balance, sans trop choisir, entre pastiche de français médiéval (« vous menez laide vie »), récit historique classique (« le 30 avril 1341, la Bretagne apprit la mort de Jean III ») et expressions imagées droit sorties de la cour de récréation (« Total respect ! »). Comme dans de nombreux ouvrages destinés aux collégiens, un dossier documentaire complète le roman : repères chronologiques, guerre de Cent ans, techniques de combat, biographie complète de Du Guesclin (mort en 1380).

A partir de 12 ans

Sylvie Bagès, Du Guesclin, le chevalier intrépide, Belin Jeunesse, coll. « Avant de devenir… », 2014, 200 p., 7,90 €

05/12/2013

Laurent Granier et Aurélie Derreumaux, La France en sac à dos

13-12-Granier-Derreumaux-la-france-sac-dos-belin-chouetteunlivre.jpgIls sont partis un beau matin de Bray-Dunes, à l’extrême nord de la France, avec un sac à dos, de bons souliers et de l’énergie à revendre. 379 jours et 6134 km à pied plus tard, ils se sont dit que ce serait dommage de garder pour eux tous les trésors découverts sur leur chemin. De GR en GR, Laurent Granier et Aurélie Derreumaux dessinent leur itinéraire, du Mont Saint Michel à la pointe du Raz, de La Rochelle aux Pyrénées, des Calanques au Mont Blanc, de Strasbourg à… Bray Dunes. Au fil des pages, vous découvrirez leurs photos de nature, quelques pages d’histoire, leurs coups de cœur et leurs pauses gourmandes, en photo ou avec les illustrations gaies et colorées de leur complice Anne-Lise Boutin. Votre sac à dos est-il prêt ?

Dès 10 ans

Laurent Granier et Aurélie Derreumaux, La France en sac à dos, 6000 km pour découvrir ses trésors, illustrations d’Anne-Lise Boutin, Belin Jeunesse, 2013, 144 p., 20,90 €