Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2014

Arthur Conan Doyle, Conan Doyle au pôle Nord

14-11-conan doyle au pole nord-paulsen-chouetteunlivre.jpg« Samedi 28 février [1880]. Appareillé à 2 heures en présence d’une grande foule et d’acclamations plus grandes encore.[…] Mis le cap sur les Shetland dans un vent violent. Le baromètre dégringole. »
« Mercredi 11 août [1880]. L’équipage ressort ses frusques de terriens. Bien, nous sommes maintenant à la fin de ce journal du Hope, qui a été tenu dans le calme et la tempête, l’échec et la réussite ; chaque jour, j’ai religieusement griffonné mes impressions et tout ce qui m’a paru curieux, et j’ai essayé de dessiner ce que j’ai vu. ».
Jeune étudiant de médecine, Arthur Conan Doyle a donc passé six mois en mer sur un baleinier arctique dont il tient la chronique. Un monde inquiétant et fascinant, celui des chasseurs de phoques et de baleines ! (Si cette chasse nous semble barbare - et elle l'était!- , il faut rappeler que l’huile extraite des carcasses servait notamment de combustible avant l’arrivée du gaz.) Un monde où certains jours suintent l'ennui, tandis que d'autres apportent plus que des émotions fortes.
Cette édition est illustrée de photos anciennes et de tous les dessins réalisés par le père de Sherlock Holmes, dont le trait de crayon est plein d’humour.

Adolescents

Arthur Conan Doyle, Conan Doyle au pôle Nord, Les carnets retrouvés du père de Sherlock Holmes, Paulsen, 2014, 192 p., 25 €

24/10/2013

Sur le grand mât d'une corvette

13-10-Doyle-Besson-pirates-magnier-chouetteunlivre.jpg« Quand le traité d'Utrecht eut mis fin aux longues guerres de la succession d'Espagne, les nombreux corsaires qui avaient été utilisés par les nations en lutte se trouvèrent sans emploi. Certains prirent goût aux habitudes paisibles, mais moins lucratives, du commerce ordinaire. D'autres furent absorbés par les flottes de pêche. Quelques téméraires hissèrent le pavillon noir à la misaine et le drapeau rouge au grand mât. » Parmi eux, le capitaine Sharkey sème la terreur…

Une belle réédition de ces célèbres contes de pirates, illustrés ici de bois gravés très toniques. Qui sait ? Peut-être ont-ils été gravés dans du bois flotté ou dans quelque coffre aux trésors ?

Dès 12 ans

Arthur Conan Doyle, Pirates, illustrations d’Olivier Besson, Editions Thierry Magnier, 2013, 69 p., 21,20 €

28/02/2012

Élémentaire, mon cher Watson

arthur conan doyle,les enquêtes de sherlock holmes,le diadème de béryls,illustrations de christel espié,traduction de blandine longre,sarbacaneQui donc se hâte dans Baker Street par un petit matin neigeux de février ? Et surtout, qui regarde nonchalamment par la fenêtre en devisant avec son fidèle ami Watson ? Sherlock Holmes, bien sûr ! Qui , son thé matinal à peine bu, fume déjà sa pipe légendaire…

Quel plaisir d’avoir entre les mains un grand album, dont les illustrations en pleine page plongent le lecteur dans une vieille Angleterre parfois bien inquiétante, roman policier oblige – mais si « bien comme il faut ». Bien sûr, un beau livre est plus cher qu’un poche, mais gageons que celui-ci restera en bonne place dans la bibliothèque de notre jeune lecteur.

 Dès 10 ans

 Arthur Conan Doyle, Les enquêtes de Sherlock Holmes, Le diadème de Béryls, illustrations de Christel Espié, traduction de Blandine Longre, Sarbacane, 2011, 64 p., 19,50 €. Texte intégral.