Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2016

Arnaud de Cacqueray, Le gardien de Noël

16-11-cacqueray- le-gardien-de-noel.jpg« Le petit Henri Kerzuel vivait dans un phare depuis qu’il était tout petit. […] Il aimait ses escaliers interminables faiblement éclairés de minces meurtrières. Il vivait au rythme des marées. » Alors, quand son père criait « Voile en vue ! », il le rejoignait vite tout là-haut pour l’aider à actionner la lanterne et la sirène qui aidaient les marins à trouver l’entrée de la passe. N’oublions pas que toutes ces manœuvres se faisaient à la main, dans le froid, la nuit et le vent. Or, un soir de Noël, ses parents trouvèrent Henri trop malade pour les accompagner à la messe de minuit. Seul dans le phare, le garçonnet entend bientôt le carillon d’un terre-neuvier aux prises avec la tempête. Et quelle tempête…
Fidèle à son rendez-vous de Noël, Arnaud de Cacqueray livre ici un nouveau conte, aux saveurs bien bretonnes, sous la haute vigilance d’un ange gardien – lequel se retrouvera au sommet du phare placé dans la crèche du village. Les illustrations de Françoise Pichard sont pleines d’énergie et donnent encore plus de relief à ce conte de Noël. Une belle lecture familiale.

Dès 7 ans

Arnaud de Cacqueray, Le gardien de Noël, illustrations de Françoise Pichard, Via Romana, 2016, 32 p., 12 €

01/12/2015

Arnaud de Cacqueray, La femme au berceau

15-11-cacqueray-la-femme-au-berceau - via romana.jpgQuel est donc ce menuisier qui, dans son atelier de Bethléem, a fabriqué pour sa douce épouse un si beau berceau ? Et pourquoi donc ne vient-il pas s’y blottir, l’enfant tant attendu ? Car « le temps passa sans leur donner d’enfant. Le berceau vide dormait dans la pénombre d’une chambre fermée. Une araignée mêlait sa toile aux dentelles de Galilée. » Bien triste début pour un conte de Noël… Mais il faut bien un peu de tristesse pour mieux comprendre la joie qui vient, alors que l’ange annonce la naissance du Sauveur. Quant à la joie du menuisier et de son épouse, à qui la Vierge Marie annonce qu’elle sera mère... Ne comptez pas sur moi pour dévoiler le prénom du « capitaine enfant [qui] dort dans sa barque légère » et « tient dans sa main un morceau de dentelle comme un pont invisible qui relie Ciel et Terre ».
Fidèlement, Arnaud de Cacqueray nous livre, cette année encore, un conte de Noël familial poétique et tendre. Il est joliment illustré, avec une naïveté toute biblique, par les Dominicaines enseignantes de Fanjeaux.

Dès 4 ans et pour toute la famille

Arnaud de Cacqueray, La femme au berceau, Via Romana, 2015, 30 p., 12 €

25/11/2014

Arnaud de Cacqueray, L’agneau de Noël

14-12-cacqueray-agneau-noel-via-romana-chouetteunlivre.jpg« Poupa, le petit ours courageux, et Touf-Touf, l’écureuil au panache léger », patinent sur l’étang gelé. « En riant, ils se laissent tomber sur les feuilles craquantes que couvre une fine dentelle de neige.
- Ce sera bientôt Noël, faisons notre crèche ! propose le petit écureuil.
- Nous inviterons les animaux du monde entier, décide Poupa. »
Et nos deux compères de sculpter les petits animaux, pendant que Soizinette, l’oie sauvage, part inviter les « vrais » animaux. Et voilà que surgit une délicate question de protocole : qui donc va être tout devant, à la première place ? Le lion, l’âne, la coccinelle, chacun fait valoir ses droits… Je vous laisse deviner quel modeste nouveau-né aura ce privilège.
Dans la belle série des aventures de Poupa, un conte de Noël parfaitement illustré par le pinceau naïf de Clémence d’Ogny

Dès 4 ans

Arnaud de Cacqueray, L’agneau de Noël, illustrations de Clémence d’Ogny, Via Romana, 36 p., 12 €

04/12/2013

Arnaud de Cacqueray, Le fabuleux Noël du curé de Behuard

13-11-cacqueray-fabuleux-noel-curé-behuard-via-romana-chouetteunlivre.jpg« Souvent, dans les crèches d'aujourd'hui, on place un vieux prêtre, petit santon en soutane qui regarde l'enfant divin. Le sculpteur l'a représenté avec un grand mouchoir qui symbolise son émotion. Mais connaissez-vous son histoire ? Elle date d'il y a bien longtemps, dans un tout petit village des bords de Loire qui se nomme Béhuard, village choisi cette année-là par saint Michel pour accueillir le Noël des anges. »
Dans ce joli conte de Noël, Arnaud de Cacqueray a le don de glisser, tout en douceur, du réalisme au merveilleux, de l’or des moissons à l’or du cortège des anges. On le savait depuis « La crèche de Poupa » et, à l’occasion de Pâques, avec « La petite cloche de Pommerit-le-Vicomte ».
A ceux qui n’ont pas encore ce santon dans leur crèche, rendez-vous leur est donné à la 33e foire aux santons de Sceaux (Hauts-de-Seine), du vendredi 6 au dimanche 8 décembre.

Dès 4 ans

 

Arnaud de Cacqueray, Le fabuleux Noël du curé de Behuard, illustrations de Daniel Lordey, Via Romana, 2013, 30 p., 12 €