Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2018

Louise Fatio, Le Lion heureux

18-02-fatio - lion heureux.jpg« Le lion heureux avait une maison au zoo, pour lui tout seul, avec un grand jardin de rochers entouré d’un fossé, au milieu d’un parc », et il avait pour meilleur ami le fils du gardien. Lequel gardien, un beau jour, laissa la porte de la cage ouverte. Une belle occasion d’aller faire un tour en ville, se dit le lion. Tellement urbain qu’il ne comprend pas pourquoi chacun se sauve, pourquoi les boutiques ferment et encore moins pourquoi les pompiers rappliquent… Une belle réédition de ce grand classique, dû aux talents conjugués de Louise Fatio (1904-1993) et de Roger Duvoisin (1900-1980, aussi « papa » de l’oie Pétunia), époux à la ville.

Dès 4 ans

Louise Fatio, Le Lion heureux, illustrations de Roger Duvoisin, Gallimard Jeunesse, 2018, 36 p., 14,90 € - Traduit de l’anglais

19/02/2018

Jean-Philippe Arrou-Vignod, Un petit pois pour six, Histoires des Jean-Quelque-Chose

18-02-arrou vignod petit pois pousr six.jpgCherbourg, un jeudi après-midi des années ’60. « Opération bibli ». Quand Jean B passe l’après-midi « à la bibli », non seulement il se régale des « Langelot » ou des « Michel », mais, en plus, il « couvre » son frère aîné Jean-A qui, lui, préfère aller jouer sur le Circuit des 24 heures du Mans de son camarade de classe. Mais parfois les choses se gâtent… Surtout quand Jean B, prenant au hasard quelques livres pour son frère, rapporte à la maison « 20 sur 20 en catéchisme » ou « Je prépare le Carême » en lieu et place d’un bon « Club des Cinq ». C’est pourquoi, « à la façon dont Jean-A a jeté ses livres dans la chambre, j’ai vite compris qu’on allait avoir droit à une sacrée bataille de chaussettes sales ce soir ». Jean-Philippe Arrou-Vignod a pioché, dans ses souvenirs d’enfance, de quoi raconter treize nouveaux épisodes toujours aussi farfelus de cette brochette de bananes, ces fameux Jean Quelque-Chose. Des histoires qui feront rire les grands-parents et qui enchantent les enfants, vu le succès de la série.  

Dès 9 ans

Jean-Philippe Arrou-Vignod, Un petit pois pour six, Histoires des Jean-Quelque-Chose, illustrations de Dominique Corbasson, Gallimard Jeunesse, 2018, 176 p., 12 €

13/02/2018

Emma Chichester Clark, Plein d’amour à partager, une aventure de Pop le chien

18-02-chichester clark amour a partager pop le chien.jpgPop, le chien d’Emma et de Robert, mène sa vie tranquille de toutou urbain. Jusqu’au jour où Sam et Céleste lui présentent Flocon, un chat aussi blanc qu’il est noir. « Je ne suis pas fan des chats », ronchonne Pop in petto. « Il t’aime déjà, Pop ! Est-ce que tu ne l’aimes pas, toi aussi, a demandé Céleste. Nous, on l’adore, a ajouté Sam. » Pop va échafauder plan sur plan pour se débarrasser de ce pot de colle… pour finalement adopter, lui aussi, le petit Flocon. Les mimiques des animaux sont particulièrement craquantes. Et Pop emprunte beaucoup à Plum, le chien d’Emma, qui a les honneurs d’un blog à lui consacré. Very british !

Dès 4 ans

Emma Chichester Clark, Plein d’amour à partager, une aventure de Pop le chien, Albin Michel Jeunesse, 2017, 32 p., 12,90 € - Traduit de l’anglais

06/02/2018

May Angeli, Caruso

18-02- may angeli caruso.jpgLe vent a soufflé si fort qu’un petit corbeau est tombé du nid – vite recueilli par Jean qui le surnomme Caruso – mais oui, rien moins que Caruso, du nom du célèbre ténor napolitain. Un drôle de corbillon qui, comme nombre de ses congénères, est vite capable de répéter de petites phrases.
« Croa, croa, croa… Pain pas cuit, pain pas cuit ! » ose s’écrier Caruso à la boulangère, avant d’aller semer la pagaille dans le village par ses interventions peu amènes. Jusqu’au jour où… Croa, croa, croa, le feu a pris à la grange et le corbillon d’appeler au secours. May Angeli, dont on connait les alphabets et autres imagiers, raconte ici avec beaucoup d’humour une histoire qui finit bien.

Dès 4 ans

May Angeli, Caruso, Les Éditions des Élephants, 2018, 14 €

29/01/2018

Le Labyrinthe du Minotaure, le jeu

18-01-labyrinthe minotaure jeu.jpgQue vous soyez Thésée, Ariane ou l’un de leurs compagnons, il vous faudra user de réflexion et d’ingéniosité pour sortir le premier de ce labyrinthe, qui se construit au fur et à mesure du jeu, avec ou contre vous. Le Minotaure guette, et seul le tirage du dé saura vous avantager – ou vous renvoyer au cœur du plateau de jeu. Une seconde manière de jouer réunit tous les joueurs, sauf un, qui incarne le Minotaure.
Les parties durent de 15 à 45 minutes. Elles sont assez variées pour donner envie de rejouer et pour que chacun ait la chance de gagner. Ne perdez pas le dé, qui n’a pas de face 5 et 6, mais deux faces 2 et deux faces 4.

Dès 7 ans, de 2 à 7 joueurs

Le Labyrinthe du Minotaure, le jeu, d’après l’univers d’Yvan Pommaux, L’Ecole des loisirs et PlayBac, 2017, 19,90 €

19/01/2018

William Steig, L’île d’Abel

18-01-Steig - ile Abel.jpgUn coup de vent a emporté l’écharpe de sa jeune femme Amanda. Ecoutant plus sa galanterie que son courage, Abélard Hassam di Chrico Flint, des Flint de Mossville – Abel, pour les intimes – se lance à sa poursuite. Mais au pays des souris, rien ne se passe comme prévu. Après moult péripéties, Abel s’échoue sur une île déserte. L’occasion pour William Steig (1907 – 2003, et papa de Shrek) de brosser une robinsonnade où aucun événement, aussi improbable soit-il, de la vie d’Abel ne parvient à entamer un flegme très britannique. Optimisme, débrouillardise, et un certain « lâcher prise », permettent au souriceau amoureux de revenir à la maison – muni de la précieuse écharpe.

Dès 9 ans

William Steig, L’île d’Abel, illustrations de l’auteur, L’Ecole des loisirs, coll. « Neuf », 2017 (réédition de 1976), 160 p., 6,30 € - Traduit de l’anglais.

18/01/2018

Agnese Baruzzi, Surprise de taille

18-01-baruzzi- surprise de taille.jpg« Est-ce un petit tracteur ? ou bien… un gros engin ? » Un petit bateau, ou bien ? Une petite voiture rouge, ou bien ? Il suffit de tirer un volet pour changer de dimension – et voici un cargo ou un camion de pompiers. Des surprises, des questions et une bonne occasion de rire !

Tout-petits

Agnese Baruzzi, Surprise de taille, Minedition, 2017, 20 p. cartonnées, 12 €- Traduit de l’italien

12/01/2018

Janik Coat, Blanc chouette

18-01-janik coat - blanc chouette.jpg« Ma chouette est blanche comme… le lait. Blanche comme… la neige. Blanche comme… les nuages. » Mais elle ne disparaît pas pour autant dans tout ce blanc ! Janik Coat n’a pas son pareil pour mettre en scène des associations d’idées poétiques et saugrenues, pour le grand plaisir des petits yeux.

Tout-petits

Janik Coat, Blanc chouette, MeMo Editions, 2017, 12 p., 9 € - Cartonné.

Dans la même collection et du même auteur : Bleu éléphant – Marron mammouth – Vert tamanoir – Noir rhinocéros – Rose poulpe – Jaune chameau – Rouge hippopotame – Violet chat – Orange sanglier.

04/01/2018

Anne Crausaz, C’est l’histoire

17-12-crausaz - c'est l'histoire.jpgSinge, Eléphant, Souris et Lapin s’impatientent… « Elle » n’arrive pas, « elle » est peut-être en retard. « Personne à l’horizon… […] La voici enfin ! Madame Ourse vient chaque semaine, à la même heure ». Quelques livres sous la patte, Madame Ourse vient lire un conte choisi pour chacun des animaux de son auditoire : un tour au potager, un voyage en fusée, une balade en forêt, une excursion en montagne : chaque histoire est un beau voyage. Une « heure du conte » charmante et attentionnée dont les livres sont aussi les héros.

Dès 3 ans

Anne Crausaz, C’est l’histoire, MeMo, 2017, 36 p., 15 €

05/12/2017

Contes de Grimm et de Perrault

17-12-grimm perrault fischer contes.jpgLes recueils de contes se suivent et ne se ressemblent pas. Celui-ci propose 9 contes : 8 des frères Grimm auxquels a été joint Le Chat botté de Charles Perrault. Des contes connus, comme Le Petit Poucet ou Les Musiciens de Brême, et d’autres un peu oubliés comme Jean le Veinard, Les Sept Corbeaux, ou Le Lièvre et le Hérisson, avec ses deux morales : « que personne ne doit jamais moquer ni vexer un inférieur, fût-il aussi humble qu’un hérisson », et, de plus, « qu’il est recommandable quand on veut se marier, de se choisir une femme du même milieu que soi, et qui, sur tous les points, ressemble à son mari ». Un conte qui fera courir les enfants d’un bout à l’autre du jardin !

Le trait d’Hans Fischer (1909-1958) fait merveille pour animer ces contes, et l’éditeur a eu la riche idée de faire dialoguer ses dessins avec une traduction modernisée – mais très fidèle – de ces contes. En effet, ses illustrations à la plume rehaussées de couleurs fourmillent de détails et donnent une énergie et une vivacité peu communes à ces animaux si humains. Parfois même, ce sont les objets qui dînent et baillent, telles « l’aiguille et l’épingle qui allaient à pied », et qui sont réquisitionnées par ces deux « racailles » que sont Petit-coq et Petite-poule.

Dès 5 ans

Contes de Grimm et de Perrault, illustrés par Hans Fischer, La Joie de Lire, 2017, 154 p., 21,90 € - Traduit de l’allemand.