Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2017

Yan Marchand, Socrate président !

17-06-marchand socrate président.jpgImaginez la surprise de Socrate, revenu dans notre XXIe siècle pour tenter de faire valoir la justice et la paix… Qu’il est loin, le Ve siècle avant J.-C. où il philosophait sous le soleil d’Athènes ! Et pourtant, ici comme là-bas, les hommes sont tout autant avides de vaines richesses et de discours lénifiants. Et encore plus, eh oui, quand s’annoncent des élections… présidentielles. Sur la trame du Gorgias de Platon, Yan Marchand invite le lecteur à réfléchir sur les techniques de manipulation de l’opinion, sur l’ordre social et la justice. Au terme d’une campagne effrénée, qui sera élu président, de Gorgias ou de Socrate ?
Les illustrations très colorées de Yann Le Bras sont pleines d’humour, notamment quand on voit nos deux protagonistes contempler un immense supermarché. Mais pourquoi donc avoir donné à Gorgias les traits d’un certain Donald Trump ? Est-ce bien politiquement conforme ?

La collection des Petits Platons a pour projet d’initier les enfants dès 9 ans à la philosophie et, au-delà de ses parutions, propose des ateliers philo. Vous pouvez en avoir un aperçu ici.

Dès 9 ans en lecture commentée par un adulte - A lire seul à partir du collège.

Yan Marchand, Socrate président !, illustrations de Yann Le Bras, Les Petits Platons, 2017, 64 p., 14 €

05/05/2017

Henri Meunier, Bientôt

17-05-meunier- bientôt.jpg« Bientôt, sans doute, cette chenille se fera papillon. Et elle s’envolera. Mais lequel de ces papillons sera-t-elle devenue ? » Peut-être, sans doute, ce n’est pas sûr… Comment expliquer à un enfant que demain est un savant mélange de certitudes (après la nuit vient le jour), de hasards (mais après la pluie ?) et d’inconnu (où va ce bateau qui disparaît à l’horizon ?). Cet album réussit son pari de manière optimiste, avec ses couleurs gaies, son graphisme simple et ses phrases accessibles aux plus petits. Ce qui est certain, en fin de compte, c’est que la vie de tous les jours est source de mille surprises !

Dès 3 ans

Henri Meunier, Bientôt, Editions du Rouergue, 2016, 24 p., 13 €

31/03/2017

Régis Penet, Antigone, d’après l’œuvre de Sophocle

17-04-penet antigone erik l'homme JFG.jpg« Antigone, fille d’Œdipe. Antigone la Labdacide, race orgueilleuse qui règne sur Thèbes… Antigone se recueille. Elle se recueille et se souvient… » En se recueillant, Antigone la brune et Sophocle nous invitent, nous qui la contemplons des siècles plus tard, au recueillement : celui qui, le temps d’une tragédie, nous détache du tohu-bohu de la cité pour mieux nous ramener à l’essentiel. Comment admettre, ailleurs que dans l’espace de la tragédie, que se heurtent ainsi la loi de Créon et la tradition immémoriale défendue par Antigone ? Régis Penet propose ici une version d’une sobriété et d’un fini exemplaire. Ses planches, peintes à l’huile sur des panneaux de bois, déploient toute la gamme des ocres, des gris, des rouges carmin, des blancs cassés. Son trait, sobre et classique, donne vie aux acteurs de la tragédie de Sophocle, parfois porteurs de masques… Le texte est dû à la plume du romancier Erik L’Homme. Enfin, un dossier rédigé par Jean-François Gautier, docteur en philosophie ancienne, rappelle en quoi la tragédie « est l’un des plus précieux parmi tous les héritages helléniques ».

Adolescents et adultes

Régis Penet, Antigone, d’après l’œuvre de Sophocle, textes d’Erik L’Homme, dossier réalisé par Jean-François Gautier, Glénat, 2017, 88 p., 19,50 €

16/03/2017

Question - Léon Tolstoï au sommaire du Tétras Lire de mars

17-03 tétras lire Tolstoi.jpgMaintenant ou demain ? Seul ou à plusieurs ? Riche ou pauvre ? Le soleil ou le vent ? Avec ou sans chemise ? Juste ou injuste ? Les personnages mis en scène dans ces contes très brefs de Léon Tolstoï se posent – et nous posent - des questions qui ne se révèlent pas anodines. Car ici, la frontière est ténue entre littérature et philosophie ! Avant de fêter Pâques à la russe (hum, la belle brioche !), n’hésitez pas à écouter Jean-Paul Mongin parler si simplement de Platon et de Socrate. Il vous restera encore du temps pour vous entraîner à quelques expériences scientifiques, que vous présenterez comme des tours de magie. A vous de poser « La bonne question », titre du dernier conte de ce numéro. Encore… des questions ?

De 8 à 12 ans

Question, Tétras Lire, mars 2017, 94 p., 9,50 € et par abonnement sur le site : www.albaverba.fr

Pour feuilleter le numéro, c'est ici.

27/02/2017

Sophie Lescaut, L’arbre m’a dit

17-02- lescaut l'arbre m'a dit.jpg« L’arbre m’a dit… qu’au début on est presque rien. » mais « qu’on peut être à la fois fort et petit », « qu’il y a plein de chemins », que l’on peut « vivre les tempêtes » et même que, parfois, « il y a de l’inacceptable », quand, ici, le renard s’enfuit avec sa proie. À chaque double page, l’arbre chante la vie dans sa beauté et sa diversité. Une réussite pour cette maison d’édition qui se lance tout juste. Et vous, que vous disent les arbres ? N’hésitez pas à leur demander leurs secrets !

Dès 3 ans

Sophie Lescaut, L’arbre m’a dit, illustrations de Than Portal, Éditions Le Grand Jardin, 2017, 24 p., 14,50 €

17/11/2016

Arnaud de Cacqueray, Le gardien de Noël

16-11-cacqueray- le-gardien-de-noel.jpg« Le petit Henri Kerzuel vivait dans un phare depuis qu’il était tout petit. […] Il aimait ses escaliers interminables faiblement éclairés de minces meurtrières. Il vivait au rythme des marées. » Alors, quand son père criait « Voile en vue ! », il le rejoignait vite tout là-haut pour l’aider à actionner la lanterne et la sirène qui aidaient les marins à trouver l’entrée de la passe. N’oublions pas que toutes ces manœuvres se faisaient à la main, dans le froid, la nuit et le vent. Or, un soir de Noël, ses parents trouvèrent Henri trop malade pour les accompagner à la messe de minuit. Seul dans le phare, le garçonnet entend bientôt le carillon d’un terre-neuvier aux prises avec la tempête. Et quelle tempête…
Fidèle à son rendez-vous de Noël, Arnaud de Cacqueray livre ici un nouveau conte, aux saveurs bien bretonnes, sous la haute vigilance d’un ange gardien – lequel se retrouvera au sommet du phare placé dans la crèche du village. Les illustrations de Françoise Pichard sont pleines d’énergie et donnent encore plus de relief à ce conte de Noël. Une belle lecture familiale.

Dès 7 ans

Arnaud de Cacqueray, Le gardien de Noël, illustrations de Françoise Pichard, Via Romana, 2016, 32 p., 12 €

17/10/2016

Au cœur de la mythologie, Géo Histoire

16-10-geohistoire mythologie.jpg« La vie, sur l’Olympe, s’écoule dans la douceur. Les dieux s’y nourrissent d’ambroisie et boivent du nectar, protégés des atteintes du monde extérieur par de hautes grilles. Les Saisons veillent sur eux, nul vent, nulle pluie, nulle neige ne vient troubler leur paix. Les sons de la lyre d’Apollon animent ce lieu de félicité, qui n’est pas sans écho dans les autres mythologies. Malgré les douceurs et les avantages de la divinité, tout ce petit monde se déchire allègrement. » Bref, « privilégiés mais jamais contents » ! Des dieux de l’Olympe au panthéon romain, des travaux d’Hercule à Romulus et Remus, ce gros album s’appuie sur les récits merveilleux des Anciens pour nous faire revisiter le vaste univers des mythologies grecque et romaine. Le ton, savant et toujours documenté, n’est pas dénué d’ironie ; le style en rend la lecture agréable ; les illustrations rappellent que ces mythologies ont inspiré les artistes européens au fil des siècles. Prisma a eu l’excellente idée de rééditer un choix de textes parus dans l’encyclopédie « Atlas de la Mythologie » des éditions Atlas (2003).

Adolescents, lycéens, étudiants, et pour toute la famille

Au cœur de la mythologie, Géo Histoire, ed. Prisma, 2016, 224 p., 19,99 € - chez tous les marchands de journaux

15/09/2016

Astrid Desbordes et Pauline Martin, Ce que Papa m’a dit

16-09-astrid desbordes ce que papa m'a dit.jpg« Archibald et son papa regardent les hirondelles partir de l’autre côté de la terre : "Moi aussi je pourrai aller aussi loin, quand je serai grand ? demande Archibald. Encore plus loin que ça, répond son papa." "Mais si le vent se lève ? demande Archibald. Si le vent se lève, le vent passera, répond son papa. » Que de questions dans la petite tête d’Archibald… que d’inquiétudes aussi. A chaque question, Papa répond sereinement, pour encourager Archibald à tenter l’aventure. Car ce si long voyage, Archibald a « toute la vie pour y arriver », alors, « rien ne presse ». Une très jolie leçon de philosophie ! Si tous les papas étaient aussi présents, attentifs et constructifs… Par le duo qui a déjà publié Mon amour et Un amour de petite sœur.

Dès 4 ans

Astrid Desbordes et Pauline Martin, Ce que Papa m’a dit, Albin Michel Jeunesse, 2016, 40 p., 9,90 €

14/03/2016

Inès Pélissié du Rausas, Dis Maman, d’où viennent les bébés ?

16-03-pelissie du rausas - maman bébés.jpgPourquoi Maman a-t-elle un gros ventre ? Comment le bébé va-t-il passer la « petite porte » ? Et d’ailleurs, comment cela se fabrique-t-il un bébé ? Il y a bien une histoire de « petite graine », mais un Papa, même solide et fort, ce n’est pas un arbre de la forêt. Et puis Max, dans la cour, il a fait un baiser d’amour à Alix. Alors… alors il est urgent et nécessaire de pouvoir dialoguer avec ses petits, de manière saine et naturelle, pour les aider à s’épanouir, à s’identifier comme fille ou comme garçon, et à protéger leur intimité. C’est le pari réussi d’Inès Pélissié du Rausas. Au centre de ce guide, deux conversations. « L’histoire merveilleuse de la naissance des bébés » a pour sous-titre « le beau secret de ton corps » pour les 3 à 6 ans, et « le beau secret de l’amour » pour les 6 à 8 ans. Les enfants aiment tant les secrets ! Surtout ceux que leur confient Papa ou Maman ! Ce guide contient encore une foule de conseils, des illustrations, des photos pour apprendre, tout simplement, à aimer.

Pour les parents d’enfants de 3 à 8 ans

Inès Pélissié du Rausas, Dis Maman, d’où viennent les bébés ? La première éducation affective et sexuelle, Editions Saint-Paul, 2015, 68 p., 14,90 €

22/02/2016

Zaozao Wang, La Graine du petit moine

16-02-szaozao- la graine du petit moine.jpgAu cœur de l’hiver, « un maître distribua une graine de lotus à chacun de ses trois disciples : Ben l’Ardent, Jing le Studieux et An le Serein. […] Prenez-les et faites les pousser. » Quelle vertu, de l’ardeur, de l’étude ou de la sérénité convient-elle le mieux à la culture du lotus ? Faut-il, comme Ben, y mettre toute son énergie, quitte à l’exprimer à contretemps ? Faut-il tout savoir du lotus, de son histoire et de sa culture et se réfugier avec Jing dans un monde de savants déconnectés du réel ? Ou faut-il tout simplement attendre le « bon moment » ? Le moinillon An, lui, attend patiemment le retour du printemps ; après avoir choisi un coin tranquille sur l’étang, il fait confiance à la graine pour se transformer, le jour venu, en un magnifique lotus. C’est un plaisir de suivre ces trois petits moines dans leur monastère et aux alentours, d’autant plus que illustrations de Li Huang sont charmantes, légères et poétiques.

Dès 6 ans

Zaozao Wang, La Graine du petit moine, illustrations de Li Huang, Hongfei Culture Editions, 2014, 30 p., 13,70 €