Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2018

Emma Chichester Clark, Plein d’amour à partager, une aventure de Pop le chien

18-02-chichester clark amour a partager pop le chien.jpgPop, le chien d’Emma et de Robert, mène sa vie tranquille de toutou urbain. Jusqu’au jour où Sam et Céleste lui présentent Flocon, un chat aussi blanc qu’il est noir. « Je ne suis pas fan des chats », ronchonne Pop in petto. « Il t’aime déjà, Pop ! Est-ce que tu ne l’aimes pas, toi aussi, a demandé Céleste. Nous, on l’adore, a ajouté Sam. » Pop va échafauder plan sur plan pour se débarrasser de ce pot de colle… pour finalement adopter, lui aussi, le petit Flocon. Les mimiques des animaux sont particulièrement craquantes. Et Pop emprunte beaucoup à Plum, le chien d’Emma, qui a les honneurs d’un blog à lui consacré. Very british !

Dès 4 ans

Emma Chichester Clark, Plein d’amour à partager, une aventure de Pop le chien, Albin Michel Jeunesse, 2017, 32 p., 12,90 € - Traduit de l’anglais

12/02/2018

David Almond, La Chanson d’Orphée

18-02-almond chanson  orphée.jpg« Le Nord ! gémissions-nous. Pourquoi faut-il vivre dans ce Nord glacial ? Pourquoi pas en Italie ? Ou en Grèce ? Nous éclations de rire. […]Tant pis, avions-nous dit. Nous inventerions notre propre Italie. Nous inventerions notre foutue Grèce à nous. Où ça ? Dans le Northumberland, bien sûr. »
Quelques grands lycéens. Du camping sauvage dans les dunes au nord de Newcastle. Des haricots tièdes dans des gamelles de fer blanc – mais aussi de la musique, des idéaux un peu flous, de très sérieuses amourettes. Et Orphée. Orphée qui passe, sa lyre en bandoulière, fascinant, envoûtant. Qui dompte les dauphins. Qui choisit Ella Grey, la meilleure amie de Claire, la narratrice. Ella mordue par une vipère, Ella descendue aux enfers. Une variation menée de main de maître sur le thème d’Orphée et d’Eurydice : romantisme, mystère, lyrisme sont au rendez-vous, sans compromis ni dans le tragique, ni dans la peinture de ces adolescents, « poètes disparus », capables de se soûler sur la plage comme de rêver aux grands mystères de la vie et de la mort.

Grands adolescents, jeunes adultes

David Almond, La Chanson d’Orphée, Gallimard Jeunesse, 2018, 288 p., 15 € - Traduit de l’anglais

09/02/2018

Kimiko Aman et Chiaki Okada, Viens, rejoins-nous !

18-02-okada - viens rejoins nous.jpgUn beau matin de printemps, Petit Ours bute sur un drôle d’objet. « C’est une corde à sauter. Je suis sûr que c’est la sienne. Petit Ours se souvient de la petite fille qui jouait à la corde à sauter ici hier. » Et de s’essayer, vaille que vaille, à sauter à la corde. Mais il est observé à la dérobée par Marie, la petite fille étourdie. De fuite en chute, d’inquiétude en câlins, Marie et Petit Ours vont s’apprivoiser, encouragés par d’adorables petits lapins. Chiaki Okada joue comme à son habitude de couleurs tendres et d’un trait fin sans mièvrerie pour cette charmante rencontre.

Dès 4 ans

Kimiko Aman et Chiaki Okada, Viens, rejoins-nous !, Seuil Jeunesse, 2018, 40 p., 13,50 € - Traduit du japonais.

08/02/2018

Natalia Sanmartin Fenollera, L’Éveil de Mademoiselle Prim

Natalia Sanmartin Fenollera, L’Éveil de Mademoiselle Prim, Pocke« - Que faisaient de si jeunes enfants à la galerie Tretiakov ? Moscou est bien loin.
- On y est allés pour étudier l’art, répondit Septimus.
- Tu veux dire avec l’école ?
Les enfants échangèrent des regards joyeux.
- Oh non ! dit le petit. Nous, on est jamais allés à l’école. »

Ce qui est un avantage certain pour recopier, de tête, la célèbre icône de Roublev ou pour citer, de mémoire, Homère ou Virgile. Des enfants que découvre un beau jour Mlle Prim, recrutée comme bibliothécaire par un étrange gentleman « exilé de la confusion et de l’agitation moderne ». Des enfants mais aussi tout un village, Saint-Irénée d’Arnois, où la vie s’est recentrée sur quelques fondamentaux : la culture, les relations de bon voisinage, le temps passé autour d’une tasse de thé ou dans le silence d’une abbaye. Un tantinet bavard, mais absolument délicieux.

Adolescents, jeunes parents

Natalia Sanmartin Fenollera, L’Éveil de Mademoiselle Prim, Pocket, 2015, 360 p., 7,40 € - Traduit de l’espagnol.

 

07/02/2018

Héros de jeunesse, émission de radio

logo-rl-small2.jpgChers tous,

Voici une nouvelle aventure pour Madame la Chouette: tous les quinze jours, je présenterai 3 titres à l'antenne de la web-radio Radio Libertés.

Voici l'enregistrement de la semaine dernière - bonne écoute !

 

podcast

 

et les livres présentés: 17-09-mettra les métiers de l'artisanat en images.jpg18-01-02--casali beyeler - histoire de france vue par les peintres.jpg

17-09-demasse  - tant pis pour la pluie.jpg

07:00 Écrit par Madame la Chouette dans Vidéos et émissions en ligne | Lien permanent | Commentaires (0)

06/02/2018

May Angeli, Caruso

18-02- may angeli caruso.jpgLe vent a soufflé si fort qu’un petit corbeau est tombé du nid – vite recueilli par Jean qui le surnomme Caruso – mais oui, rien moins que Caruso, du nom du célèbre ténor napolitain. Un drôle de corbillon qui, comme nombre de ses congénères, est vite capable de répéter de petites phrases.
« Croa, croa, croa… Pain pas cuit, pain pas cuit ! » ose s’écrier Caruso à la boulangère, avant d’aller semer la pagaille dans le village par ses interventions peu amènes. Jusqu’au jour où… Croa, croa, croa, le feu a pris à la grange et le corbillon d’appeler au secours. May Angeli, dont on connait les alphabets et autres imagiers, raconte ici avec beaucoup d’humour une histoire qui finit bien.

Dès 4 ans

May Angeli, Caruso, Les Éditions des Élephants, 2018, 14 €

05/02/2018

Isabelle Wlodarczyk, Argos, le compagnon d’Ulysse

18-02-Wlodarczyk - Argos le compagnon d'Ulysse.jpg« En s’éloignant Ulysse a crié : "Et toi, Argos, prends soin de Télémaque !" J’ai aboyé une seule fois : promis ! » Et vingt ans ont passé ; c’est long, vingt ans, dans la vie d’un bon chien… Le jeune chiot agile et prompt à lever les lièvres dans les garrigues d’Ithaque a veillé sur le palais et ses habitants, sur Pénélope et sur Télémaque, puis il est devenu un bien vieux chien au poil grisonnant. Lorsqu’un jour, nous raconte-t-il, il le devine, « ce vieillard aux yeux ternes, au dos voûté par les années, c’est Ulysse. Pénélope ignore que l’homme qu’elle attend depuis toujours est de retour. Moi je le sens dans tous mes poils, dans mon cœur fatigué, dans mon âme de chien. C’est lui, Ulysse. » Une ultime caresse et Argos, après tant d’années, peut s’endormir « pour toujours, repu et heureux. Ulysse est rentré ». Quelle belle leçon de patience et de fidélité nous a donnée Homère ! Isabelle Wlodarczyk donne ici la parole à Argos qui, à sa façon, nous raconte ce qu’il a compris de l’odyssée de son maître. Les illustrations d’Alice Beniero, d’un trait fort et énergique, nous font découvrir à ras de truffe le palais et ses habitants, les criques et les campagnes d’Ithaque. Emotions garanties.

Dès 6 ans

Isabelle Wlodarczyk, Argos, le compagnon d’Ulysse, illustrations d’Alice Beniero, Editions Amaterra, 2018, 40 p., 12,90 €

02/02/2018

Tai-Marc Le Thanh, Buffalo Bill

18-02-Le Thanh - buffalo bill.jpg« - Es-tu fier de la vie que tu as menée ? Es-tu en paix avec toi-même ?
William Cody fut incapable de lui fournir une réponse. Son souffle était court. Mais cette simple question avait déjà éveillé en sa mémoire un cortège de souvenirs. Ceux de sa vie, si bien remplie, et si riche en péripéties.
- Es-tu en paix avec toi-même ? insista le Grand Esprit du Bison. Alors William Cody se mit à raconter. »
A raconter comment le gamin est devenu convoyeur de bétail, comment il a guerroyé contre les Indiens – mais allié à d’autres Indiens -, du nord au sud, ou plutôt toujours plus à l’ouest, chevauchant avec le Pony Express, avant de monter ce spectacle sans pareil qui fit connaître la conquête de l’Ouest aux Européens… Alors, bien sûr, au grand dam du Grand Esprit du Bison, il a joué de la carabine et du couteau, il a tué des bisons, des hommes aussi, pour se défendre, dit-il. Ou comment un gosse perdu est devenu un personnage de légende, allumant des étincelles dans les yeux des enfants – et de ceux qui leur ressemblent. Les illustrations de Lucile Piketty sont somptueuses, ajoutent au souffle épique du récit de Tai-Marc Le Thanh des couleurs éclatantes et toniques. Le Grand Ouest n’a pas fini de nous fasciner !

Dès 6 ans

Tai-Marc Le Thanh, Buffalo Bill, illustrations de Lucile Piketty, Seuil Jeunesse, 2017, 40 p., 15,50 €

01/02/2018

Jim Helmore, Mon lion blanc

18-02-helmore - mon lion blanc.jpgDans la nouvelle maison de Margot, tout est blanc, du sol au plafond – mais elle s’y trouve bien seule. « Un jour, elle entendit un bruit tout près d’elle.
- Que dirais-tu d’une partie de cache-cache ? fit une voix grave et douce.
Margot se retourna. Devant elle se tenait un lion blanc comme neige.
- D’où viens-tu ? demanda Margot.
- Oh, d’ici et là… répondit le lion. »
Aussi gigantesque qu’énigmatique, ce superbe lion blanc va se révéler le meilleur ami secret de la fillette, surgissant ici d’un mur, ailleurs d’un rêve. Et le jour où les amis de Margot viendront peindre sa maison de toutes les couleurs, elle saura retrouver son lion complice. A vous de découvrir où !
Un album tendre et poétique, sans mièvrerie, où les allusions restent légères et où la bienveillance est aussi douce que la fourrure de ce lion blanc.

Dès 4 ans

Jim Helmore, Mon lion blanc, illustrations de Richard Jones, Albin Michel Jeunesse, 2017, 32 p., 13,50 € - Traduit de l’anglais.

30/01/2018

Emily Bone et Laura Cowan, Histoire de la mode

18-01-histoire mode usborne.jpgDes fourrures portées par Œtzi il y a 5000 ans aux pattes d’éléphant des années 1970, cet album propose un vaste panorama de la mode vestimentaire. Chiton et péplos, braies et torques, vertugadins, franges, tournures et lamé, que d’inventivité dans l’art de se vêtir ! Loin de se limiter aux modes aristocratiques et coûteuses, les auteurs présentent aussi les vêtements simples et pratiques des paysans et quelques tenues bien amusantes, comme les costumes de bain 1900. Les explications sont claires et détaillées, et les illustrations élégantes et de bon goût.

Chez le même éditeur, les fashionatas en herbe sauront aussi trouver albums à colorier, autocollants et figurines de papier à habiller pour stimuler leur créativité.

Dès 8 ans

Emily Bone et Laura Cowan, Histoire de la mode, Usborne, 2017, 111 p., 12,95 € - Traduit de l’anglais.