Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2017

Mes ancêtres

LB_Ancetres_2.jpgDis-moi, Maman, comment s’appelait le papa de ta grand-mère ? Grand-Papa, qui était la maman de votre papa ? Au-delà de ses grands-parents qu’il connaît le plus souvent, un enfant a du mal à situer ses ancêtres, et pourtant, il y en a tant à dire sur ces aïeux ! Leur nom, leurs prénoms, la ville ou le village où ils ont vécu, leur métier… Qui est revenu de la Grande Guerre ? Qui a fait pousser la vigne ou le blé ? Qui a brodé cette robe de baptême ? Ce livret généalogique pourra être rempli par chaque enfant et restera un précieux témoignage de son histoire familiale. Pratique et astucieux, il est imprimé sur du beau papier vergé, en deux couleurs. Il s’ouvre par le milieu, et quelques petites fenêtres permettent de passer d’une génération à l’autre – jusqu’aux trisaïeux. Il y a même de la place pour coller des photos. Un conseil : commencez à remplir de livret au crayon, car il s’agit de ne pas se tromper entre « le grand-père paternel de ma grand-mère paternelle » et « la grand-mère maternelle de mon grand-père paternel ».

Dès 8 ans et pour toute la famille

Mes ancêtres, Editions d’art Derveaux, 2007, 20 p., 13 € + frais de port – Imprimé en France. www.editionsdanielderveaux.fr

15/05/2017

Claudia Schaumannn, 30 activités pour artistes en herbe

17-05-schaumann - 30 activités artistes en herbe.jpgComment transformer les « piles de dessins d’escargots, de dinos ou d’arc-en-ciel » en œuvres d’art dignes d’être encadrées – parce que les jeter, c’est vraiment manquer de coeur ? En suivant les conseils de Claudia Schaumannn, mère de trois enfants – et bientôt quatre (en Allemagne, c’est si rare !), journaliste indépendante et blogueuse (wasfürmich, c’est ici). Dessins, peinture, tampons, découpages, collages : les 30 activités proposées sont gaies, lumineuses et pleine de bonne humeur. Généralement avec des matériaux de récupération, et avec des conseils simples et des « astuces de maman » pour donner le « truc » en plus.

Dès 4 ans, pour toute la famille

Claudia Schaumannn, 30 activités pour artistes en herbe, Glénat, 2017, 176 p., 19,90 € - Traduit de l’allemand.

02/05/2017

Felicity Brooks, Jolis jardins

17-05-brooks jolis jardins.jpgFleurs printanières, jardin à papillons, bord de mer ou bord de mare, prairie estivale, jardin méditerranéen ou champêtre, jardin tropical et le jardin de cactus, jardin japonais et paysage d’hiver : soit onze jardins à compléter avec des décalcomanies à transférer à sec (qui se souvient des décalcomanies à laisser tremper ?). Il suffit donc d’un stylo à bille fine et de patience pour décoller et placer une foule de petites vignettes – certaines sont minuscules – et faire ainsi vivre des paysages raffinés. Les décalcomanies sont rangées dans une pochette attachée à l’intérieur du livre, ce qui évitera de les perdre. Un cadeau astucieux venu d’Angleterre, pays de jardiniers patients.

De 5 à 10 ans

Felicity Brooks, Jolis jardins, illustrations de Janine Bethan, Usborne, 2017, 26 p., 15 € - Avec des décalcomanies.

01/05/2017

Diana Hutts Aston, L’histoire d’une coccinelle et autres coléoptères

17-04-aston coccinelle coléoptères.jpg« Les fossiles montrent que les coléoptères vivaient déjà sur la Terre avant les dinosaures, il y a environ 300 millions d’années. » Ce qui laisserait à penser que les dinosaures auraient pu voir s’envoler des coccinelles ? Allez savoir… Qu’ils soient microscopiques, tel le coléoptère aux ailes plumeuses, ou immense, avec ses 18 cm hors antennes, tel le bien nommé titan, qu’ils soient utiles, comme la coccinelle, ou nuisibles, comme le charançon, les coléoptères ont une vie surprenante, à découvrir dans cet album. A découvrir aussi au fond du jardin, sur les chemins, bref, tout près de chez soi. Pour feuilleter les premières pages, c’est ici.

Dès 6 ans

Diana Hutts Aston, L’Histoire d’une coccinelle et autres coléoptères, illustrations de Sylvia Long, Circonflexe, 2017, 40 p., 13,50 € - Traduit de l’anglais.

21/04/2017

Charles Perrault, Rois et reines au sommaire du Tétras Lire d’avril 2017

17-04 - tétras lire perrault.jpg« Sachez que la même fée qui, au jour de ma naissance, me fit le don de pouvoir rendre spirituelle la personne qu’il me plairait, vous a aussi fait le don de pouvoir rendre beau celui à qui vous voudrez bien faire cette faveur », confie Riquet à la Houppe à la jolie princesse – jolie, mais hier encore si sotte et si maladroite. Riquet à la Houppe est un conte assez rarement publié ; il est illustré ici par Marie-Alice Harel qui, ayant de la tendresse pour ses héros, ne les a pas dépeints si laids que cela.
Le second conte de la revue est Peau d’Âne – dans le texte original, lui aussi.
«  - Est-ce vous, lui dit-il [c’est le jeune prince qui parle], qui logez au fond de cette allée obscure, dans la troisième basse-cour de la métairie ?
- Oui, seigneur, répondit-elle.
- Montrez-moi votre main, dit-il en tremblant et poussant un profond soupir…
Dame ! qui fut bien surpris ? Ce furent le roi et la reine, ainsi que tous les chambellans et les grands de la cour, lorsque de dessous cette peau noire et crasseuse sortit une petite main délicate, blanche et couleur de rose, où la bague s’ajusta sans peine au plus joli petit doigt du monde. »
Qui dit roi et reine pense châteaux. Après un long entretien avec Lionel Arsac, conservateur au château de Versailles, le magazine présente les emblèmes royaux, une sélection de nos plus célèbres châteaux et donne même la recette des « macarons du mariage de Louis XIV » !

De 8 à 12 ans

Charles Perrault, Rois et reines, Tétras Lire, avril 2017, 94 p., 9,50 € et par abonnement sur le site : www.albaverba.fr 
Pour feuilleter le magazine, c’est ici.

13/04/2017

Sophie Humann, Les Compagnons de la cigogne, Le Fantôme des Trois Châteaux

17-04-humann compagnons cigogne 2.jpg« De qui je parle ? a ricané l’homme. Il veut savoir de qui je parle, le gamin ! D’un fantôme, mon gars, et même que si tu l’avais vu, a-t-il ajouté en baissant la voix, tu ne dormirais pas plus que moi. »

Gaspard, Basile et sa sœur Margot ont quitté Strasbourg pour Ribeauvillé, la ville aux trois châteaux. Mais quel château hante le fantôme ? Le Saint-Ulrich ou le Girsberg ? Quand deux belles coupes d’argent sont dérobées au trésor des seigneurs de Ribeaupierre, l’aventure ne fait que commencer pour notre trio… Les villageois soupçonnent le vieux Popi Hans, qui vit dans sa cabane avec Bastien, son petit-fils à l’esprit « dérangé ». Mais à quoi peut s’occuper un certain jeune homme rencontré dans la diligence ? De plus, le « méchant » (celui qui s’était fait prendre à la fin du tome 1), le dénommé l’Anguille, s’est échappé...

S’il a pour cadre l’Alsace du XIXe siècle, ce roman d’aventure rappelle avec bonheur les séries des Clubs des Cinq, Clans des Sept et autres Michel : une intrigue à rebondissements, des lieux où se faire peur, des innocents à réhabiliter, des adolescents vifs, astucieux et attentionnés, avec juste ce qu’il faut de bons sentiments et de belles actions pour encourager à l’optimisme.

De 9 à 12 ans

Sophie Humann, Les Compagnons de la cigogne, Le Fantôme des Trois Châteaux, Gulf Stream, 2017, 224 p., 12,90 €

07/04/2017

Gwenaële Barussaud, 1791, Une princesse en fuite

17-04-barussaud-  1791 princesse en fuite.jpg« Au milieu de la nuit, Marie-Thérèse ouvre les yeux. Où se trouve-t-elle ? Pour la jeune princesse, habituée à dormir dans un lit à baldaquin, la situation n’a rien d’ordinaire. Malgré l’obscurité, elle reconnaît l’habitacle de la voiture, la silhouette de sa gouvernante. Elle devine le souffle du dauphin allongé près d’elle. En un éclair, les souvenirs de la fuite lui reviennent. C’est donc bien vrai ? On a quitté le palais des Tuileries ? » En ce petit matin du 21 juin 1791, la voiture n’a pas encore franchi la barrière Saint-Martin et a déjà pris du retard… Un retard qui lui sera fatal, quand, le lendemain, la famille royale sera reconnue et arrêtée à Varennes. Gwenaële Barussaud a choisi de raconter les six journées du 20 au 25 juin 1791 du point de vue de Marie-Thérèse, Madame Royale, tout juste âgée de 12 ans. Douze ans, à peine l’âge des lecteurs et lectrices de ce récit historique qui les tiendra en haleine. Même si la fin de cette tragique épopée est déjà connue, les divers épisodes et les anecdotes s’enchaînent sans répit. Est-ce dû à la fatigue des mauvaises nuits partagées avec la princesse ? Le relecteur a laissé divaguer son imagination en citant, page 119, Châlons-sur-Saône en lieu et place de… Châlons-en Champagne, ce qui lui est tout pardonné.

Dès 9 ans

Gwenaële Barussaud, 1791, Une princesse en fuite, Scrineo, 2017, 160 p., 10,90 €

04/04/2017

Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, La Belle et la Bête

17-04- leprince beaumont sala belle bête.jpg« Le marchand se jeta à genoux et dit à la Bête, en joignant les mains :
- Monseigneur, pardonnez-moi, je ne croyais pas vous offenser en cueillant une rose pour une de mes filles, qui m’en avait demandé.
- Je ne m’appelle point Monseigneur, répondit le monstre, mais la Bête. Je n’aime pas les compliments, moi, je veux qu’on dise ce qu’on pense ; ainsi ne croyez pas me toucher par vos flatteries. Mais vous m’avez dit que vous aviez des filles. Je veux bien vous pardonner, à condition qu’une de vos filles vienne volontairement pour mourir à votre place. » La branche de roses ayant été cueillie pour la cadette des filles, la Belle, c’est bien elle qui ira se livrer au monstre. Bien heureusement, ce qu’avait tramé une méchante fée sera aboli par une bonne fée – et le monstre redevenu prince charmant épousera la Belle. David Sala (voir ici) s’est inspiré des peintres Art Nouveau – Klimt, Osbert, La Farge, Vroubel… - pour cet album qui respecte le texte original.

Dès 8 ans

Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, La Belle et la Bête, illustrations de David Sala, Casterman, 2014, 54 p., 18,50 € - Texte intégral.
Existe aussi en livre de poche : Mme Leprince de Beaumont, La Belle et la Bête, suivi de L’Oiseau bleu de Mme d’Aulnoy, Le Livre de Poche jeunesse, 2014, 128 p., 4,95 € - Avec un malheureux contresens dans la notice biographique de Mme de Beaumont: en 1762, la "Haute-Savoie" n'existe pas, et la Savoie n'est pas française. Il eût donc fallu écrire: "De retour d'Angleterre en 1762, elle s'installe dans le duché de Savoie"...

03/04/2017

Abigail Wheatley, Je cultive mon potager

17-04-je cultive mon potager.jpgFines herbes, haricots, courgettes, tomates, fraises, framboises – et jusqu’au maïs à pop-corn, même s’ils préfèrent la pleine terre du potager, tous peuvent pousser sur un balcon. Il suffit d’un peu de méthode et de patience pour voir germer, fleurir et pousser quelques plants de chaque espèce. Les explications et les conseils sont clairs, les dessins colorés et pleins de vie. Comme les enfants sont ici pris au sérieux, l’auteur précise aussi que les plants peuvent être attaqués par des parasites, des ravageurs ou des maladies – mais qu’il y a des moyens de s’en préserver. Quelle joie ensuite de croquer dans une tomate bien mûre ou de laisser fondre une framboise sur le bout de sa langue…

De 9 à 12 ans

Abigail Wheatley, Je cultive mon potager, illustrations d’Anni Betts et de John Russell, Usborne, 2017, 61 p. plastifiées et spiralées, 10 €. Traduit de l’anglais.

30/03/2017

Elisabeth de Lambilly, L’Histoire de France à colorier

17-03-histoire de france frise colorier larousse.jpeg« Au Ve siècle, des peuples de guerriers pénètrent dans l’Empire romain qui disparaît e, 476. Au nord de la Gaule, les Francs saliens s’installent. L’un d’entre eux, Clovis, impose son autorité à l’ensemble de la Gaule. Il se fait baptiser à Reims en 496. » Telle est la présentation d’une double page de cette frise, consacrée au « premier des rois de France ». La scène est illustrée et commentée de manière claire. Il en est de même des 14 autres grandes scènes choisies, de la Préhistoire aux années 1970. Le verso de la frise reproduit les mêmes dessins, en noir et blanc, prêtes à être coloriées. Une belle manière de faire connaissance avec Jeanne d’Arc, François Ier, Louis XIV, Napoléon, et avec les taxis de la Marne.

De 7 à 10 ans

Elisabeth de Lambilly, L’Histoire de France à colorier, Larousse, 2016, 32 p., 8,95 €