Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2017

Jakob et Wilhelm Grimm, La Belle au bois dormant

17-06-grimm belle bois dormant - duculot.jpg« La onzième dame venait juste de prononcer son vœu quand soudain la treizième entra. Puisqu’on ne l’avait pas invitée, elle allait se venger ! Et sans saluer ni daigner regarder personne, elle s’écria : ‘La fille du roi, quand elle aura quinze années, à un fuseau se piquera et morte tombera.’ Et sans plus rien ajouter, elle fit demi-tour et quitta la salle. L’effroi fut général. C’est alors que la douzième dame s’avança. Comme elle ne pouvait annuler l’affreux serment, mais juste en atténuer la dureté, elle déclara : ‘La fille du roi ne mourra pas, mais dans un sommeil sombrera qui cent ans durera.’ » Ah, ces dames fées… Voici, traduite avec finesse et illustrée avec délicatesse et élégance, la version intégrale des frères Grimm, dans laquelle un certain jouvenceau a bien de la chance d’arriver les cent ans écoulés. Ce n’est pas une nouveauté, mais l’album est toujours disponible.

Dès 6 ans

Jakob et Wilhelm Grimm, La Belle au bois dormant, illustrations de Sibylle Delacroix, Casterman, albums Duculot, 2002, 30 p., 13,95 €

09/06/2017

Fanny Dreyer, La Poya

17-06-dreyer la poya.jpgChaque printemps, dans bien des montagnes - quand les fleurs se font belles, « il est temps de partir à l’alpage ». C’est la transhumance qui, en Suisse et dans les vallées frontalières, se nomme la poya. Quel cérémonial ! Autour du cou des colliers brodés auxquels sont accrochées les plus grosses sonnailles, des fleurs sur le front, dans une impeccable file indienne, les vaches montent, montent et montent encore, zig-zag, zig-zag... Elles sont accompagnées de quelques mules pour les bagages, de quelques chiens et surtout, des vachers, les armaillis, coiffés de leur drôle de bonnet rond. Un joyeux petit bonhomme monte pour la première fois et nous raconte les péripéties de cette poya. Il est un peu inquiet de quitter Maman et le village… Les pieds lui chauffent… Voulez-vous savoir la longueur du chemin ? Je ne vous dirai que celle des 17 pages qui se déplient en un long accordéon – elle est d’environ 2,70 m ! Au revers de cette première face, les trois mois passés à faire le fromage, ponctués de la musique des cors, de la visite de quelques chamois – et de beaux rêves. Puis vient la désalpe – tiens, « ma chemise est un peu courte ce matin ! ». Les dessins, inspirés des poyas peintes devant certaines maisons suisses, sont charmants, vifs et colorés, très actuels dans leur attachement à la tradition. Car la poya, en Suisse, est une « tradition vivante » répertoriée comme telle. A lire en écoutant, au choix, le très émouvant « Adyu mon bi payi » ou le célébrissime « Ranz des vaches » pour trois cors des Alpes.

Dès 6 ans – ou avant de partir pour une belle randonnée

Fanny Dreyer, La Poya, La Joie de Lire, 2017, 34 pages en accordéon, 18 €

08/06/2017

Jenni Desmond, La Baleine bleue

17-06- jenni desmond - la baleine bleue.jpg« La baleine bleue, mammifère d’une taille et d’une force gigantesques, est la plus grande créature vivante de la planète. » En effet, les records ne cessent de tomber : 30 m de longueur, un cœur de 600 kg, une bouche qui pourrait contenir plus de 50 personnes, un poids équivalent à celui de 55 hippopotames, un petit baleineau qui boit plus de 200 l de lait par jour… Autant de notions qui ne seront plus aussi difficiles à appréhender après la lecture de cet album qui propose des comparaisons pleines d’humour. Ainsi, 30 m, soit donc la taille de la baleine, « c’est la longueur d’un camion, d’un tractopelle, d’un bateau, d’une voiture, d’un vélo, d’une moto, d’une camionnette et d’un tracteur mis bout à bout », et bien sûr, dessinés pleine page. Un humour qui n’exclut en rien le sérieux : toutes les données sont exactes, et aident à mieux connaître ce cétacé que nous n’aurons, hélas, guère l’occasion de rencontrer au bout de la jetée.  

Dès 7 ans

Jenni Desmond, La Baleine bleue, Les Éditions des Éléphants, coll. « Documenta », 2017, 42 p., 14 € - Traduit de l’anglais.

06/06/2017

Tove Jansson, Qui va rassurer le tibou ?

17-06-jansson - rassurer le tibou.jpg« Il était une fois un tibou qui vivait tout seul dans une maison isolée. » Voilà qui n’est pas rassurant quand vient la nuit… surtout quand « de leur pas lourd, les hémules arpentaient les ténèbres » et que la terrible maura hurle dans le noir. Alors, quand au gré de multiples aventures toutes aussi fantaisistes et colorées (car il fait aussi jour, tout de même !), notre tibou doit déclarer sa flamme à une titchoune, Tove Jansson va jusqu’à demander de l’aide au lecteur : à lui d’écrire une belle lettre et d’aller la déposer dans un buisson de roses. Un album qui parlera aux enfants timides et introvertis et qui aidera les adultes à comprendre leurs inquiétudes, souvent infondées mais oh combien réelles. Dans la ligne directe des célèbres Moumines, « Qui va rassurer le tibou ? » nous entraîne dans une île magique du golfe de Finlande, habitée de drôles de trolls et d’autres créatures improbables. On se croirait dans un univers gentiment psychédélique, alors que les premiers ouvrages de Tove Jansson (1914-2001), datent des années 1945-1950.
Un seul regret : si le lettrage en cursives est fait pour faciliter la lecture, l’interlignage est un peu étroit et les lignes ont tendance à se percuter.

Dès 6 ans

Tove Jansson, Qui va rassurer le tibou ?, Cambourakis, coll. « Moomin », 2017 (rééd de 2009), 32 p., 14 € - Traduit du suédois.

02/06/2017

Viviane Bettaïeb, Versailles

17-06 - bettaeib Versailles.jpg« Dans des gerbes d’eau, le dieu Apollon surgit de son quadrille ; les tritons soufflent dans leur conque pour célébrer son lever. Derrière l’eau bondissante du bassin d’Apollon, il y a l’eau calme du Grand Canal où une flotte en miniature emmène la cour en promenade. » Car le Roi-Jardinier, aidé du roi des jardiniers, André Le Nôtre, ne cesse d’éblouir les visiteurs du parc de Versailles. Devant nos yeux, la double page s’anime, les figures du bassin d’Apollon se déplient, au loin les gondoles se faufilent entre les trois-mâts. Un livre somptueux, où chaque scène rivalise de couleurs et de découpes : du grand art, baroque à souhait !
Pour tout savoir des Jardins musicaux, des Grandes eaux, musicales ou non, de jour comme de nuit, c’est ici.

Dès 8 ans

Viviane Bettaïeb, Versailles, illustrations de Bruno Fourure, Gallimard Jeunesse, coll. « Giboulées », 2009, 14 pages animées, 26 €

23/05/2017

Soupçon : une enquête de Sherlock Holmes au sommaire du Tétras Lire de mai 2017

Londres,17-05-tétraslire- soupçon.jpg un matin d’hiver et de neige, dans les années 18**. Un homme élégant mais essoufflé sonne chez Sherlock Holmes. Ce banquier de la City est paniqué – et on le serait à moins. Un des plus précieux joyaux de la Couronne, à lui confié sous le sceau du secret, a disparu de son écrin. Mais qui a volé le diadème de béryls ? Cette aventure du duo Holmes – Watson est un véritable jeu de piste qui ravira les enfants. Sur le thème de l’enquête policière, un numéro plein de surprises et d’énigmes à résoudre.

De 8 à 12 ans

Conan Doyle, Soupçon, Tétras Lire, mai 2017, 96 p., 9,50 € et par abonnement sur le site : www.albaverba.fr 
Pour feuilleter le magazine, c’est ici.

19/05/2017

Mes ancêtres

LB_Ancetres_2.jpgDis-moi, Maman, comment s’appelait le papa de ta grand-mère ? Grand-Papa, qui était la maman de votre papa ? Au-delà de ses grands-parents qu’il connaît le plus souvent, un enfant a du mal à situer ses ancêtres, et pourtant, il y en a tant à dire sur ces aïeux ! Leur nom, leurs prénoms, la ville ou le village où ils ont vécu, leur métier… Qui est revenu de la Grande Guerre ? Qui a fait pousser la vigne ou le blé ? Qui a brodé cette robe de baptême ? Ce livret généalogique pourra être rempli par chaque enfant et restera un précieux témoignage de son histoire familiale. Pratique et astucieux, il est imprimé sur du beau papier vergé, en deux couleurs. Il s’ouvre par le milieu, et quelques petites fenêtres permettent de passer d’une génération à l’autre – jusqu’aux trisaïeux. Il y a même de la place pour coller des photos. Un conseil : commencez à remplir de livret au crayon, car il s’agit de ne pas se tromper entre « le grand-père paternel de ma grand-mère paternelle » et « la grand-mère maternelle de mon grand-père paternel ».

Dès 8 ans et pour toute la famille

Mes ancêtres, Editions d’art Derveaux, 2007, 20 p., 13 € + frais de port – Imprimé en France. www.editionsdanielderveaux.fr

15/05/2017

Claudia Schaumannn, 30 activités pour artistes en herbe

17-05-schaumann - 30 activités artistes en herbe.jpgComment transformer les « piles de dessins d’escargots, de dinos ou d’arc-en-ciel » en œuvres d’art dignes d’être encadrées – parce que les jeter, c’est vraiment manquer de coeur ? En suivant les conseils de Claudia Schaumannn, mère de trois enfants – et bientôt quatre (en Allemagne, c’est si rare !), journaliste indépendante et blogueuse (wasfürmich, c’est ici). Dessins, peinture, tampons, découpages, collages : les 30 activités proposées sont gaies, lumineuses et pleine de bonne humeur. Généralement avec des matériaux de récupération, et avec des conseils simples et des « astuces de maman » pour donner le « truc » en plus.

Dès 4 ans, pour toute la famille

Claudia Schaumannn, 30 activités pour artistes en herbe, Glénat, 2017, 176 p., 19,90 € - Traduit de l’allemand.

09/05/2017

Annie Jay, Jean, petit marmiton - Une surprise pour le duc !

17-05-jay - jean marmiton versailles.jpg« Quel bruit dans la cuisine du château ! Le personnel s’agite tandis que maître Pierre, le cuisinier, donne ses ordres ! Jean se penche au dessus de la cheminée où brûle un feu d’enfer. » Jean, le marmiton, est, avec la jeune Madeleine, le héros de ce roman d’aventures. Quand le nain Bébé bouscule la pièce montée, il leur faut inventer bien vite un nouveau dessert pour le duc. Allez, je vous donne un indice : nous sommes au château de Commercy en 1755. Un roman « à lire tout seul », mais pas si simple que cela, car dès la première page, il faut savoir déchiffrer de belles expressions telle « la peau croustillante des six volailles embrochées ». En se léchant les babines, car les recettes concoctées dans les cuisines du duc Stanislas sont succulentes.

Dès 7 ans – à lire tout seul.

Annie Jay, Jean, petit marmiton - Une surprise pour le duc !, illustrations d’Ariane Delrieu, Albin Michel Jeunesse, 2017, 48 p., 5,90 €
Du même auteur, dans la même collection : Jean, petit marmiton – Le concours de la reine

04/05/2017

Heinz Janisch, Till l’Espiègle

17-05-janisch till espiègle.jpg« "Je veux voler du haut du beffroi de l’Hôtel de ville", déclara un jour Till solennellement au bourgmestre de la ville. Le bruit parcourut toute la ville et un attroupement se forma aussitôt sur la place tandis que Till escaladait la tour. » Va-t-il pour autant s’envoler, notre Till Eulenspiegel, notre espiègle bouffon ? Tout comme le Hans im Schnokeloch de la chanson, « ce qu’il a, il n’en veut pas et ce qu’il veut, il ne l’a pas »… Et comme il tient fort à la vie, bien sûr, il s’en tirera par une belle pirouette ! Héros de la littérature médiévale allemande, Till a plus d’un tour dans son sac. Chaque extrait de ses aventures est illustré d’une main de maître par Lisbeth Zwerger. Till n’étant pas beaucoup allé à l’école, il reste quelques erreurs dans cet album – notamment dans l’histoire des pains-surprise. Tant pis…

Dès 5 ans

Heinz Janisch, Till l’Espiègle, illustrations de Lisbeth Zwerger, Minedition, 2016, 24 p., 11 €. Traduit de l’allemand.