Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2017

José Ramón Alonso et Lucía Cobo, L’Ourse

17-04-alonso -l'ourse.jpgAutomne : l’ourse « dévore les derniers fruits de l’été »  - quelle chance, des myrtilles ! Hiver : l’ourse ne fait qu’une avec la neige. Printemps : ce n’est pas vraiment la faim qui la réveille… car, comme un secret, voilà un petit ourson tout neuf. José Ramón Alonso, biologiste de son état, nous offre ici un documentaire poétique, porté par les tableaux de l’artiste Lucía Cobo, dont les plans rivalisent de créativité pour nous faire découvrir cette ourse gigantesque. Un album somptueux.

Dès 3 ans

José Ramón Alonso, L’Ourse, illustrations de Lucía Cobo, Didier Jeunesse, 2017, 32 p., 14,20 € - Traduit de l’espagnol.

14/04/2017

Lorea De Vos, Doudou, où es-tu ?

17-04- de vos - doudou ou es tu.jpg« Bonjour, moi c’est Léon », affirme tout de go un charmant bout de chou. Qui, en revenant de l’école ne trouve plus son Doudou. La recherche de l’objet cher à son cœur nous entraîne dans une visite guidée de sa maison, de la cave au grenier. L’astuce de l’album vient des découpes qui, page après page, « construisent » la maison et en laissent voir de multiples détails. En prime, décoration sobre et dessin « vintage ». Ah, j’oubliais : Doudou était bien là où doit rester Doudou quand Léon va à l’école : dans la chambre de Léon – mais… pas exactement sur l’oreiller.

Dès 3 ans

Lorea De Vos, Doudou, où es-tu ?, Editions Marcel et Joachim, 2016, 20 p., 12 €

13/03/2017

Michael Rosen, La Chasse à l’ours

17-03-rosen chasse ours.jpg« Nous allons à la chasse à l’ours. Nous allons en prendre un très gros. La vie est belle ! Nous n’avons peur de rien. » Tous ensemble, Papa, Maman, ma sœur et moi  - ou mon frère et moi, car qui raconte ? – sans oublier le chien. Traversons la prairie, puis la forêt (Hou hou ! hou hou !), puis la neige (Criss criss ! Criss criss !),– puis la grotte (Petit petat ! Petit petat), bref, au bout de ce périple, eh bien… voilà l’ours, que l’on n’attendait pas « pour de vrai » ! Vite, vite, détricotons l’histoire, pour revenir dans notre zone de sécurité ! Ne pas hésiter à mimer l’histoire, pour rire tous ensemble !

Dès 3 ans

Michael Rosen, La Chasse à l’ours, illustrations d’Helen Oxenbury, traduit de l’anglais, L’Ecole des loisirs, 1997, 40 p., 5 € (en poche) ou 13,80 € (en album).

27/02/2017

Sophie Lescaut, L’arbre m’a dit

17-02- lescaut l'arbre m'a dit.jpg« L’arbre m’a dit… qu’au début on est presque rien. » mais « qu’on peut être à la fois fort et petit », « qu’il y a plein de chemins », que l’on peut « vivre les tempêtes » et même que, parfois, « il y a de l’inacceptable », quand, ici, le renard s’enfuit avec sa proie. À chaque double page, l’arbre chante la vie dans sa beauté et sa diversité. Une réussite pour cette maison d’édition qui se lance tout juste. Et vous, que vous disent les arbres ? N’hésitez pas à leur demander leurs secrets !

Dès 3 ans

Sophie Lescaut, L’arbre m’a dit, illustrations de Than Portal, Éditions Le Grand Jardin, 2017, 24 p., 14,50 €

21/02/2017

Kevin Henkes, L’Attente

17-02- kevin henkes - l'attente.jpgUne chouette et un cochon, un chiot, un ourson et un lapin, ils sont cinq à attendre, en regardant par la fenêtre. Mais qu’attendent-ils donc ? La neige ? Un visiteur ? Une surprise ? Ces cinq amis ne sont autres que des jouets ou des bibelots – de ceux que l’on pose sur le rebord d’une fenêtre. Il se passe tant de choses quand on sait bien regarder par la fenêtre, tous les rêveurs vous le diront, c’est mille fois mieux que tous les écrans du monde. Des couleurs tendres, de la place pour le « blanc » de la page, des textes poétiques, un soupçon de mystère, un classicisme épuré – bref, tout ce qu’il fallait pour que cet album reçoive le prix Caldecott Honor début 2016. Pour feuilleter l’album, c’est ici.

Dès 3 ans

Kevin Henkes, L’Attente, Le Genévrier, coll. « Caldecott », 2017, 32 p., 14 € - Traduit de l’anglais.

14/02/2017

Astrid Desbordes, La Chasse au tuc-tuc-tuc

17-02- desbordes - la chasse au tuc tuc tuc.jpg« C’est la nuit, pense Edmond l’écureuil, en se retournant dans son lit. Tout le monde dort. Tout le monde, sauf moi. » Et notre écureuil de se retourner, de réfléchir, d’écouter le moindre souffle du grand châtaignier… Et « soudain, tuc tuc tuc, il entend un drôle de bruit ». Ni une, ni deux, il monte chez son voisin Georges Hibou. Ce dernier, vieux sage même pas bougon, va apprendre tous les secrets de la nuit à Edmond au cours d’une promenade pleine de surprises. Un album plein de couleurs – et de noir bien noir, pour (essayer de) ne plus avoir peur la nuit.

De 3 à 6 ans

Astrid Desbordes, La Chasse au tuc-tuc-tuc, illustrations de Marc Boutavant, Nathan, 2016, 32 p., 6,95 €

06/02/2017

J’apprends avec Le Corbeau et le Renard de Jean de la Fontaine

IMG_2044.JPG« Maître corbeau sur un arbre perché… » Sans doute l’une des fables les plus célèbres dans les cours d’école ! Et voilà que ce renard et ce corbeau ont mille tours dans leur sac pour retenir les enfants dans leur forêt ! Que vont-ils leur demander ?
De découper des corbeaux et de les coller sur les branches d’un arbre ; d’attribuer un fromage à chacun des renards de la page – mais, attention, il manque deux fromages ! ; de compter les hérissons et les chouettes d’un dessin ; de repasser sur des pointillés…
Parascolaire d’inspiration, ce cahier s’adresse aux parents qui souhaitent lire un grand texte du patrimoine aux enfants de 4 à 6 ans et s’en servir de tremplin pour de nombreuses activités : lecture, graphisme, mathématiques, logique, repérage, classement… ainsi que des activités de découverte et de création, leur permettront d’approfondir, en jouant, les apprentissages de l’école maternelle. La présence d’un adulte est donc indispensable pour expliquer les consignes et, au besoin, donner un petit coup de main. Un joli format et des dessins attrayants pour une collection qui sort des sentiers battus.

De 4 à 6 ans

J’apprends avec Le Corbeau et le Renard de Jean de la Fontaine, « Mes cahiers histoires 4 – 6 ans », Cours Troubadour, 2016, 60 p., 14,50 € - Disponible sur www.courstroubadour.fr
Dans la même collection : J’apprends avec Les Fées de Charles de Perrault (texte abrégé).
 

IMG_2045.JPG

02/02/2017

May Angeli, Rita la poule veut un bébé

16-12-may angeli - rita la poule veut un bébé.jpgRita la poule veut un bébé de May Angeli a remporté le prix Moustic premières histoires (prix de MagicMaman destiné aux tout-petits). Cela valait bien de faire remonter la notice en haut de la pile!

« Rita la poule veut un bébé. Elle est maligne : elle ne pond jamais au même endroit. Mais dès qu’elle a pondu, elle chante. Irma la fermière l’attend. Elle s’approche, pousse la poule indignée et prend l’œuf.
- La prochaine fois, lui dit le merle, cache-le bien et tais-toi. »
Au fil des pages, de chats en renard, que d’aventures et de soucis pour Rita – finira-t-elle par voir éclore son poussin ?
Les gravures sur bois de May Angeli (voir ici) sont pour beaucoup dans la réussite de cet album, avec le jeu des bleus et des orangés ponctués d’une touche de vert.

Dès 3 ans

May Angeli, Rita la poule veut un bébé, Les Editions des Eléphants, 2016, 32 p., 14 €

31/01/2017

Maria Dek, Quand je serai grand

« Quand je serai grand, je serai vraiment très grand, grand comme 1 géant. » Quelle joie et quelle malice d’apprendre à compter 4 chapeaux, 5 boules de glace, 9 flaques d’eau – surtout quand on a le droit de se coucher… « à la 25e heure de la nuit ». Un parcours fantastique, éclairé par des peintures naïves et poétiques.

Vous pouvez voir l’animation ici :

Quand je serai grand - Maria Dek from Hélium éditions on Vimeo.

Dès 3 ans

Maria Dek, Quand je serai grand, Hélium, 2016, 14,50 € - Traduit du polonais

23/01/2017

Laurence Gillot, Miki, l’ours du Grand Nord

17-01-gillot miki ours du grand nord.jpg« Au village, tout le monde écoute papa raconter leur histoire. " Vous avez eu de la chance ! dit le plus ancien des Esquimaux. Cet ours n’avait pas faim. Sinon, il vous aurait attaqués." Maniitok, lui, est recroquevillé près de la lampe à huile. Le regard perdu dans les flammes. Il pleure. A cause des ours. Le vrai et Miki. » Car il a dû lâcher Miki, son ours « doudou », quand son Papa l’a pris sous le bras pour le sauver du « vrai » ours. Mais est-il perdu pour toujours, ce Miki ? Eh non, il sera retrouvé, dans le ventre d’une baleine ! Une aventure palpitante qui se termine bien et qui permet de découvrir le monde des Inuits que l’auteur, allez savoir pourquoi, nomme encore des Esquimaux. Un monde certes impitoyable, mais dans lequel la communauté tout entière, chaleureuse et bienveillante, veille sur les enfants.

De 4 ans à 7 ans

Laurence Gillot, Miki, l’ours du Grand Nord, illustrations d’Anne Hemstege, Milan, 32 p., 11,90 €