Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2016

Carlo Collodi, Les aventures de Pinocchio, histoire d’un pantin

16-01-collodi-innocenti-pinocchio.jpg« Il y avait une fois…
- Un roi ! diront tout de suite mes petits lecteurs.
- Non, mes enfants, vous vous êtes trompés. I y a avait une fois un morceau de bois. Ce n’était pas du bois de luxe, mais un morceau pris dans un vulgaire tas de petit bois, de ceux que, l’hiver, on met dans les poêles et les cheminées. […] Un beau jour ce morceau de bois se retrouva dans la boutique d’un vieux menuisier, qui se nommait Maître Antoine, ceci mis à part que tous l’appelaient Maître Cerise. » Et voilà notre Maître Cerise tout heureux d’avoir un bout de bois à transformer en un pied de table… Mais voilà que le bout de bois se lamente… Tout frémissant, et plus superstitieux que courageux, Maître Cerise s’en défausse vite fait en le cédant à son voisin Gepetto… Lequel en fera la marionnette bien connue ! Ce grand album est illustré de main de maître par le Napolitain Roberto Innocenti, qui a choisi de replacer ce chef-d’œuvre dans la Toscane du XIXe siècle. Un ouvrage à garder dans la bibliothèque familiale !

Dès 10 ans

Carlo Collodi, Les aventures de Pinocchio, histoire d’un pantin, illustrations de Roberto Innocenti, Gallimard Jeunesse, 2005, 192 p., 25,40 €

19/01/2016

Jean Giono, L’homme qui plantait des arbres

16-01-giono-jolivet-homme arbres.jpgNous voici quelque part entre la Durance et la Drôme, Sisteron et le mont Ventoux, dans la première moitié du XXe siècle… Sur cette terre âpre si bien chantée par Giono. Et voici que le poète rencontre un berger. Rencontre ? Imagine ? Un berger qui, jour après jour, année après année, plante des chênes, des hêtres, des bouleaux… Pour illustrer ce texte célébrissime, Joëlle Jolivet a choisi la linogravure et réalisé quelques « pop-up » qui, en se dépliant, donnent tout leur relief à ces montagnes provençales.

Dès 10 ans

Jean Giono, L’homme qui plantait des arbres, illustrations de Joëlle Jolivet, Gallimard Jeunesse, 2010, 40 p., 13,50 €. Cet album contient quelques pop-up. Avec la participation de l’Office national des forêts.
En édition poche, c’est ici. 

14/01/2016

Josef Lada, Coucou ! Amusons-nous !

16-01-lada amusons nous.jpg« C’était un lutin bizarre
qui habitait dans la mare.
Sur un saule il reste assis
il coud ses bottes toute la nuit. »
Cet album, une réédition de l’original de 1941, fait revivre quatorze comptines tchèques traditionnelles mises en images par Josef Lada (1887-1957) : courtes scènes, couleurs gaies, textes malicieux : un exemple brillant de l’illustration tchèque de l’entre-deux-guerres.

Dès 3 ans

Josef Lada, Coucou ! Amusons-nous !, Editions MeMo, 2015, 16 p., 9,50 € - Tout en carton

12/01/2016

Pirates et gentilshommes de fortune, anthologie

16-01-anthologie - pirates.jpg« Celui qui descend de Panama, parmi les îles blanches de guano de la côte équatorienne, découvre, avant le troisième degré sous la Ligne, un golfe dont les rives surbaissées multiplient l’étendue. Une grande île basse, la Puna, en occupe le fond, ne laissant aux navires qu’un étroit passage, entre le banc de Mala et la côte de Tumbez. C'est là qu'on prend le pilote... » Ainsi débute L’Or du Cristobal, d’Albert t’Serstevens, l’un des romans de pirates de cette anthologie. Il ne s’agit pas pourtant de rêver de sable chaud – mais de capturer le Cristobal, et ses 19 millions de dollars en or… Alors, moussaillon, prêt à embarquer ?

PS : les Cahiers de Le Gofic contreviennent parfois aux règles de la bienséance.

Adolescents et jeunes adultes

Pirates et gentilshommes de fortune, anthologie, Editions Omnibus, 2011, 1024 p., 20 €.
Comprend : Le Négrier, d’Édouard Corbière ; L’Île au trésor, de Robert Louis Stevenson ; les Contes de pirates, de Sir Arthur Conan Doyle ; Les Pirates de l’avenue du Rhum, de Pierre Mac Orlan ; L’Or du Cristobal, d’Albert t’Serstevens ; Les Cahiers de Le Golif, dit Borgnefesse ; Les Clients du Bon Chien jaune, de Pierre Mac Orlan. (qui peuvent donc aussi être lus chez d'autres éditeurs)

11/01/2016

Hans-Christian Andersen, La Petite Sirène, illustrations de Bilibine

16-01-andersen - bilibine - petite sirène père castor.jpg« En pleine mer, l’eau est toute bleue, comme les pétales des bluets, et si transparente qu’on dirait du cristal. Et quelle profondeur ! Il faudrait poser l’un sur l’autre un nombre infini de clochers, pour que le dernier pût montrer sa pointe au-dessus des eaux. C’est tout au fond que vivent les sirènes. » Alors, pourquoi une petite sirène de quinze ans à peine vint-elle a quitter ce royaume enchanté ?
Le célèbre conte d’Andersen, donné ici dans sa version d’origine, est magnifiquement illustré par Bilibine (1876-1942), dont les décors sont riches de symboles.

Dès 6 ans (à lire tout seul dès 9 ans)

Hans-Christian Andersen, La Petite Sirène, illustrations de Bilibine, Flammarion, coll. « Père Castor », 2005, 24 p., 10,50 €

23/12/2015

Hélène Kérillis, Le talon d’Achille, d’après Homère

15-12 homère kerillis le talon d'achille.jpg« Un bébé vient de naître. Et pas n’importe lequel. C’est le fils du roi grec Pelée et de la déesse Thétis. Au palais, tout le monde se réjouit. Le roi prend le nouveau-né dans ses bras et déclare fièrement :
- Nous l’appellerons Achille ! »
Mais déjà Thétis se demande comment rendre son fils immortel – être mère d’un demi-dieu, c’est bien du souci. Un beau jour, Achille quitte le palais pour prendre part au siège de Troie et affronter son destin…
Cet épisode très classique, raconté avec vivacité, ravira les enfants qui commencent à lire seuls.

Dès 8 ans

Hélène Kérillis, Le talon d’Achille, d’après Homère, illustrations de Grégoire Vallancien, Hatier poche, coll. « Ma première mythologie », 2015, 48 p., 4,99 €

21/12/2015

Selma Lagerlöf, Le Livre de Noël

15-12-lagerlof - livre noel actes sud.jpg« Nulle part ailleurs dans la région qu’à Mårbaka on distribue ainsi les cadeaux de Noël après avoir mangé le riz au lait traditionnel. Mais à Mårbaka subsistent d’anciennes coutumes et qui nous conviennent. Rien ne peut égaler cette attente qui, des heures durant, tout au long de la veille de Noël, se prolonge parce que l’on sait que le meilleur reste à venir. » Le meilleur, c’est pour la petite Selma, dix ans, ce n’est pas vraiment la boîte à ouvrage et ses accessoires, devant rappeler à la demoiselle qu’elle n’est pas très douée pour coudre et broder. Non, ce qu’elle attend, c’est un livre qu’elle lira à la lumière de sa bougie… Mais ce livre commence par « Il était une fois un roi » - en français ! Après ces souvenirs aigres-doux, Selma Lagerlöf conte la légende christianisée de sainte Luce, celle de la manière dont la gorge du rouge-gorge devint rouge, celle du Nouvel An des animaux, et plusieurs autres, parfois un peu moralisatrices, mais pleines de cet inimitable charme des Noëls scandinaves. Avec quelques illustrations de Carl Larsson.

Dès 12 ans

Selma Lagerlöf, Le Livre de Noël, Actes Sud, 2007, 107 p., 6,60 € - J’ai trouvé le volume d’occasion dans son édition de 1994.

19/12/2015

Charles Perrault, Le très grand Petit Poucet

15-12-perrault poucet.jpg« Il était une fois un Bûcheron et une Bûcheronne qui avaient sept enfants tous Garçons. L’aîné n’avait que dix ans, et le plus jeune n’en avait que sept. On s’étonnera que le Bûcheron ait eu tant d’enfants en si peu de temps ; mais c’est que sa femme allait vite en besogne, et n’en faisait pas moins que deux à la fois. Ils étaient fort pauvres, et leur sept enfants les incommodaient beaucoup, parce qu’aucun d’eux ne pouvait encore gagner sa vie. Ce qui les chagrinait encore, c’est que le plus jeune était fort délicat et ne disait mot : prenant pour bêtise ce qui était une marque de la bonté de son esprit. » Ainsi en effet va le conte que c’est au plus jeune que revient le soin de sauver sa fratrie. Ce « très grand » Petit Poucet reprend le texte de Perrault, dans un décor onirique fait de découpes laser superposées à des illustrations naïves, le tout jouant de l’ombre et de la lumière…

Dès 5 ans

Charles Perrault, Le très grand Petit Poucet, décors et découpes de Clémentine Sourdais, Hélium, 2015, 32 p., 21,90 €

18/12/2015

Contes de Noël, le n° 3 du magazine Tétras Lire

tétras lire-COUVERTUREDEC.jpg« Un grand goûter est donné au château de Monte-Cristo… Après de joyeuses parties de colin-maillard, les enfants se sont réunis dans le petit salon de lecture. Ils réclament à grands cris un conte, un conte, un joli conte : ‘Eh bien, va pour un conte’, accepte Alexandre Dumas. » Pressé par le temps, il emprunte vite et bien à E. T. A. Hoffmann la trame de son Casse-Noisette. C’est donc ce récit (juste un peu raccourci, mais pas édulcoré) que propose le magazine Tétras Lire pour son numéro de décembre. Un conte suivi de jeux, d’une recette de biscuits et d’un modèle de lanterne de Noël. Ajoutez un dossier sur l’histoire de Noël, Noël en poésie et un autre conte, celui du « petit sapin aux mille feux » : voilà des petits souliers bien remplis ! N’hésitez pas à abonner vos enfants, petits-enfants, filleuls ou élèves : le prochain numéro partira pour l’aventure en compagnie de Jules Verne.

De 8 à 12 ans

Tétras Lire – Editions Alba Verba, www.albaverba.fr ou 20 quai Fulchiron, 69005 Lyon. 9,50 € le numéro, ou 64 € pour 11 numéros

Pour feuilleter quelques pages du magazine, c’est ici.

15/12/2015

Françoise Rachmuhl, Les métamorphoses d’Ovide

15-12-rachmuhl métamorphoses ovide.jpgSe métamorphoser. Changer de forme… Un rêve, ou parfois un cauchemar… Alors, quand ce sont les dieux, les héros ou les simples mortels chantés par Ovide qui vivent ces aventures pour le moins curieuses, il y a de quoi être tenu en haleine. Quelle idée a eu Cupidon de lancer une de ses flèches sur Apollon et de le rendre amoureux de Daphné, elle qui, justement, souhaitait ne jamais se marier ? Et comment le fleuve Pénée répondit-il au vœu de sa fille ? Autre nymphe, autre destin, celui de Syrinx, qui devint roseau, avant que Pan n’apprenne à en tirer ses mélodies. Phaéton, Orphée et Eurydice, Echo et Narcisse, Polyphème et Galatée, Midas et ses oreilles d’âne, Pygmalion et sa statue, sans oublier la corne d’abondance d’Achéloüs : autant de récits captivants, tragiques parfois, merveilleux toujours.
Moins connu, le défi que les Piérides lancèrent aux Muses – et bien mal leur en prit, car les neuf Piérides, mauvaises joueuses, furent changées en… pies.
Rares sont les poèmes qui chantent les louanges du vieil âge ; d’autant plus touchant est le destin de Philémon et de Baucis, devenus les gardiens du temple de Jupiter et dont le seul vœu était de « partir ensemble ». Un vœu exaucé par Jupiter, au temple duquel les voyageurs « suspendent des guirlandes aux branches entrelacées d’un chêne et d’un tilleul ». Françoise Rachmuhl, familière des mondes grec et latin, trouve les mots les plus justes pour émouvoir le cœur à ces récits antiques, illustrés avec finesse et élégance par Nathalie Ragondet. Un album très réussi !

Dès 7 ans

Françoise Rachmuhl, Les métamorphoses d’Ovide, illustrées par Nathalie Ragondet, Flammarion Père Castor, 2015, 64 p., 15,50 €