Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2013

Repasse l'estrope sur le flanc

13-10-Stevenson-ile-au-tresor-flammarion-chouetteunlivre.jpg« Je prends donc la plume en cet an de grâce 17..., et commence mon récit à l'époque où mon père tenait l'auberge de l'Amiral Benbow, en ce jour où le vieux marin, au visage basané et balafré d'un coup de sabre, vint prendre gîte sous notre toit. » Un loup de mer bien loquace ! Embarquement immédiat ! Un livre de poche superbement illustré, à glisser dans un sac de marin.

Dès 12 ans

Robert Louis Stevenson, L’Ile au trésor, illustrations de Jean-François Dumont, Flammarion Jeunesse, 392 p., texte intégral, 5,95 €

30/10/2013

Derrière chez moi y’a un étang


13-11-Marcel-Aymé-Nathalie-Parain-contes-bleus-chat-perché-gallimard-chouetteunlivre_.jpg13-11-aymé-canard-jpg.jpg

« Aucun enseignant ne vous le dira mais il fut une époque où il fallait juste trois mois à un simple canard normalement constitué pour réaliser le tour de la terre et, un beau matin, revenir pile à son point de départ accompagné d’une panthère. » Un temps magique évoqué ici par le comédien François Morel dans la préface de cette nouvelle édition des Contes bleus. Bien sûr, Delphine et Marinette parlent aussi au cerf, à l’éléphant et au mauvais jars dans des livres de poche – mais, dans une bibliothèque normalement constituée, il y a des œuvres qui ne demandent qu’à défier les années. Cette édition est agrémentée des belles images de Nathalie Parain (1897-1958) qui plaisaient tant à Marcel Aymé, et qui n’ont pas pris une ride. Il faut dire qu’on ne plaisantait pas avec la qualité : les illustrations étaient reproduites en zingographie ou en lithographies imprimées par Mourlot, rien que ça. Comme la couverture est un peu claire sur ce fond blanc, voici en plus le célèbre canard!

Dès 8 ans

 

Marcel Aymé, Les Contes bleus du chat perché, illustrations de Nathalie Parain, Gallimard Jeunesse, coll. « Bibliothèque », 2013, 208 p., 15,90 €.
Existe aussi en collections de poche, neuf ou d’occasion – mais sans les si belles images de Nathalie Parain.

24/10/2013

Sur le grand mât d'une corvette

13-10-Doyle-Besson-pirates-magnier-chouetteunlivre.jpg« Quand le traité d'Utrecht eut mis fin aux longues guerres de la succession d'Espagne, les nombreux corsaires qui avaient été utilisés par les nations en lutte se trouvèrent sans emploi. Certains prirent goût aux habitudes paisibles, mais moins lucratives, du commerce ordinaire. D'autres furent absorbés par les flottes de pêche. Quelques téméraires hissèrent le pavillon noir à la misaine et le drapeau rouge au grand mât. » Parmi eux, le capitaine Sharkey sème la terreur…

Une belle réédition de ces célèbres contes de pirates, illustrés ici de bois gravés très toniques. Qui sait ? Peut-être ont-ils été gravés dans du bois flotté ou dans quelque coffre aux trésors ?

Dès 12 ans

Arthur Conan Doyle, Pirates, illustrations d’Olivier Besson, Editions Thierry Magnier, 2013, 69 p., 21,20 €

15/10/2013

Bonbons, caramels, eskimos, chocolats

13-10-Grimm-Hansel-Gretel-Browne-ecole-des-loisirs-chouetteunlivre.jpg« A la lisière d’une profonde forêt, vivait un pauvre bûcheron avec ses deux enfants et leur belle-mère. » Lequel bûcheron a longtemps été vêtu de hardes héritées de la comtesse de Ségur – oui, j’assume l’anachronisme ! Cabane en rondins, sol en terre battue, écuelles ébréchées, rien n’échappait au dessinateur pour montrer cette misère d’un autre temps. Puis vint Anthony Browne. Régentée par belle-mère indigne affublée d’une fourrure mitée, la famille tristement recomposée habite un pavillon miteux, dont le papier peint se décolle ; je vous passe l’ampoule de 40 W, la moquette élimée et la télé en noir et blanc... Seule la maison en pain d’épice semble à peu près comestible… Un décalage temporel qui rend le conte encore plus cruel.

Dès 5 ans

Wilhelm et Jakob Grimm, Hansel et Gretel, illustrations d’Anthony Browne, L’Ecole des loisirs, 2013 (format poche), 36 p., 5,60 €

30/09/2013

Le sam'di matin lorsque point l'aurore, Monsieur Lepetit le chasseur

13-10-Daudet-Alphonse-Les-Emotions-D-un-Perdreau-Rouge-Album-Du-Pere-Castor-chouetteunlivre.jpg« Vous savez que les perdreaux vont par bandes et nichent ensemble au creux des sillons pour s’élever à la moindre alerte, éparpillés dans la volée comme une poignée de grains qu’on sème. » Vous savez, vous ? Ce que sont des « sillons », une « volée », une « poignée de grains qu’on sème » ? Et si vous ne le saviez pas, pauvres que vous êtes, cette superbe phrase ne vous a-t-elle pas laissé entendre la joie de vivre d’une innocente « compagnie » de perdreaux ? Une gaieté mise à mal par cet événement inquiétant qu’est la « fameuse ouverture de la chasse ». Rouget, jeune perdreau de l’année, va suivre un « vieux coq très malin », qui l’aidera à déjouer les pièges des chasseurs. Une magnifique promenade automnale ! Un album du Père Castor à retrouver dans les brocantes et chez les bouquinistes car il n’a pas été réédité depuis plusieurs décennies.

Dès 5 ans

 

Alphonse Daudet, Les émotions d’un perdreau rouge, images d’André Pec, Père Castor, 1948, 24 p. En brocante.

23/09/2013

Ce cygne traqué par un aigle, que Léda sauva dans ses bras

Annie-Collognat-complètement-mytho.jpgEnfin un dictionnaire de mythologie gréco-romaine original et captivant ! Moïra, la Destinée, « qui garde en mémoire toute l’histoire du monde », livre ses « entretiens » imaginaires avec trente grandes figures de la mythologie. Des dialogues vivants et dynamiques permettent à chaque divinité de se présenter : les Anciens, les terribles enfants de Gaïa ; les douze Olympiens autour du « Père Zeus » ; et enfin les divinités en « service commandé », telles les Muses, Éros ou Éris. Après avoir précisé la place de chacun dans une généalogie passablement complexe, Moïra interroge la divinité sur ses principaux hauts faits, mais aussi sur ses relations avec les autres dieux : amours, galanteries, jalousies, ruses, vengeances, défis, tractations… Aurait-il suffi aux poètes d’amplifier nos qualités et nos travers de mortels ?

Sur le fond, rien que du très sérieux. Normalienne, agrégée de Lettres classiques, Annie Collognat a puisé aux meilleures sources : Homère, Eschyle, Hésiode, Diodore de Sicile… Avec une pincée de Lucien de Samosate, lequel se demande pourquoi « ces fichus philosophes prétendent que seuls les dieux sont heureux » alors qu’ils ont « tant de milliers d’occupations ».

Chaque « entretien » est précédé d’un portrait en couleur de la divinité : statue, mosaïque, fresque ou tableau. Il est suivi d’un court extrait d’une œuvre antique, d’abord en grec (essayez-vous donc à déchiffrer !), puis traduit avec élégance et humour, qui renforce la pertinence du récit recomposé par Annie Collognat. Une façon intelligente de faire entendre aux adolescents que les mythes sont bien plus que des objets archéologiques et qu’ils perpétuent la plus longue mémoire des peuples.

Dès 12 ans

Annie Collognat, Complètement mytho, Dieux et déesses de la mythologie, Le Livre de poche Jeunesse, 256 p., 5,90 €

PS : rassurez-vous, le titre de cette notule n’est pas extrait de ce livre mais de « La Belle Hélène », l’opéra bouffe d’Offenbach ! 

06/09/2013

Oh, Papa ! Devine ! Devine !

13-09-Gripari-Rosado-grasset-enigmes-chouetteunlivre.jpg« Si tu me pinces la queue, je tire la langue. » Et cette langue, mieux vaut ne pas la donner au chat – car la solution de l’énigme est… le tube de dentifrice ! Une belle série d’énigmes, cocasses, absurdes, toujours sur la corde raide de « ce qui se fait » et de « ce qui ne se fait pas ». Et si celui qui dérape tombe du mauvais côté, c’est encore pour le meilleur et pour le rire. Énigmes colorées, de plus, par le pinceau blagueur de Puig Rosado !

Énigmes à double détente aussi, car il faudra monter au grenier dénicher un disque, un fourneau à gaz ou un combiné téléphonique qui donnent lieu à des définitions croquignolesques.

A partir de 6 ans

Pierre Gripari, Enigmes, illustrations de Puig Rosado, Grasset Jeunesse, 2013, 32 p., 6,90 € -réédition de l’ouvrage de 1992.

26/08/2013

Grands auteurs (2)

peau-d-ane-demy-deneuve-chouetteunlivrejpg.jpgDès 10 ans

Charles Perrault, Peau d’Âne, illustrations de Jean Claverie, Albin Michel Jeunesse, 2012, 48 p., 11,99 €

Dès 10 ans

Le Roman de Renart, texte intégral de la partie I, illustré par Quentin Gréban, Gründ, 2012, 175 p., 9,95 €

Dès 12 ans

Walter Scott, Ivanhoé, Fleurus, coll. « Les grands classiques des aventuriers », illustrations de Sylvain Bourrières, 2012, 168 p., 12,90 € - Traduction et adaptation de Charlotte Grossetête.

Adolescents

Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes, illustrations de Dorothée Duntze, Gründ, coll. « Lectures de toujours », 2013, 288 p., 11,95 € - Texte intégral

26/07/2013

Grands auteurs (1): vous avez dit "classique"?

lièvre-lla-fontaine019.jpgDès 6 ans

Charles Perrault, Les Contes de ma mère l’Oie, illustrations de Harry Clarke, Editions Courtes et Longues, 2012, 160 p., 29,90 €

Dès 8 ans

Jean de La Fontaine, Fables, illustrées par Joanna Boillat, Gründ, 2009, 209 p., 14,95 €

Dès 10 ans

Alphonse Daudet, Contes choisis, illustrés par Pierre Probst, « Idéal Bibliothèque », Hachette, 1961, 188 p. Nombreuses rééditions. D’occasion.

Dès 11 ans

 

Oscar Wilde, Le Fantôme de Canterville, illustration de Oski, 2012, Chandeigne, 88 p., 15 €

11/07/2013

Sang d'ouvriers et sang de paysans

13-07-Figaro HS Ecrivains Grande Guerre 2013.jpg« ‘Ce que nous avons fait, c’est plus qu’on ne pouvait demander à des hommes…’ Le constat, lapidaire, n’est pas celui d’un bateleur d’estrade mais du plus modeste et du plus vrai des écrivains de la Grande Guerre : l’auteur de Ceux de 14, Maurice Genevoix. » C’est en ces termes que Michel De Jaeghere ouvre l’éditorial de ce Figaro Hors Série, consacré aux écrivains de la Grande Guerre. Car, poursuit-il, « la littérature a payé plus que son écot à la grande illusion dans laquelle s’était engagée la nation. » Et de citer Péguy, Alain-Fournier, Pergaud, Apollinaire, mais également Céline, Genevoix, Cocteau, Jules Romains, Giono, Cendrars, Montherlant, Barbusse et, sur l’autre rive du Rhin, Remarque ou Jünger. Textes et clichés d’époque se complètent pour présenter ces auteurs talentueux, qui surent saisir dans la boue des tranchées, cet « héroïsme des humbles et le sacrifice des sans-grade », pour en composer cette Iliade du XXe siècle. Une belle initiation à une littérature trop souvent ignorée de nos collégiens et lycéens.

Adolescents

Ceux de 14, les écrivains dans la Grande Guerre, Le Figaro Hors Série, juin 2013, 114 p., 8,90 €