Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2010

Entre la chenille bleue et le bébé cochon

10-12-Carroll-Alice-petits.jpgParce qu’il souhaitait aussi « être lu par des enfants âgés de zéro à cinq ans », Lewis Carroll, un beau matin d’hiver de 1888, se mit à réécrire Les Aventures d’Alice au pays des merveilles. On n’est jamais mieux servi que par soi-même ! Il avait d’autant plus raison qu’il ne pouvait imaginer dans quels scandaleux voyages certains adaptateurs indélicats (pour ne pas dire pis !) allaient entraîner notre héroïne. Ce récit se prête à la lecture à haute voix, et les gravures de Sir John Tenniel, colorisées, ont toute la fraîcheur d’un jardin anglais. « Il y avait une fois une petite fille appelée Alice, et elle fit un rêve très curieux. Aimeriez-vous savoir ce dont elle rêva ? » Eh bien, suivez le Lapin blanc ! Allez prendre le thé chez les fous, sous le sourire narquois du Chat du Cheshire !

 

Dès 4 ans

 

Lewis Carroll, Alice racontée aux petits, illustrations de Sir John Tenniel, L’Ecole des loisirs, 1980, 63 p., 5,50 €

09/12/2010

Vite, mon vieux, vite

10-12-Forsyth-Le Berger.jpg« Que l’on dise Weihnachten, Christmas ou Noël, c’est la même chose dans tout le monde chrétien, et c’était bon de rentrer chez soi », pensait un jeune pilote de la RAF en ce soir de Noël 1957. Alors qu’il survole la mer du Nord, son système électrique tombe en panne. Plus de radio. Un brouillard à couper au couteau. A peine quelques minutes de carburant. Qu’il aurait été bon de rentrer chez soi… Le berger qui donne son titre à ce conte de Noël est le nom donné aux avions qui aident les appareils en détresse. Et c’est bien ce berger qui, sorti de nulle part, guidera le pilote jusqu’à un terrain d’atterrissage et repartira pour une destination inconnue, sans s’être identifié. Le fantastique et le suspense s’immiscent avec un grand brio dans la description technique : Forsyth, ancien pilote lui-même, ne lâche pas le manche avant l’atterrissage final.

 

Dès 12 ans

 

Frederick Forsyth, Le Berger, un conte de Noël, Folio Junior, 2003, 128 p., 5,70 €, et diverses éditions de poche, dont une bilingue.

06/12/2010

Un roi, un cygne, une goélette

10-12-Héron-Velox.jpgCe « frise-livre » est un petit trésor. Un trésor de conte, avec une réécriture pleine d’humour sur le thème des Cygnes sauvages.  Une princesse, cavalière et chasseresse trop moderne y préfère un « beau paparazzi avec une moto rouge » au Roi des cygnes, « qui se changeait en homme durant une nuit chaque année ». Un trésor pour les amoureux de belles goélettes « au cou de cygne », avec l’histoire véridique du Vélox, « véritable mythe de la plaisance ». Un trésor graphique, qui se termine en apothéose avec une frise où le cygne devient goélette. Un trésor à rechercher dans les vielles malles des libraires. Merci Marc !

 

Dès 7 ans

 

Jean-Olivier Héron, La Naissance de Vélox, Actes Sud Junior, coll. « Les Contes des Métamorphoses », 2000, 16 p. Imprimé en France.

04/12/2010

Chevaliers de la table ronde

10-12-Roi-Arthur.jpgParmi les nombreux albums consacrés à la geste arthurienne, celui-ci a trouvé un bel équilibre entre texte, illustrations et mise en page. Des lettrines inspirées des manuscrits médiévaux invitent à la lecture des plus célèbres récits, à la rencontre des dames du Lac, des dames de la Cour, de la Bête glapissante et du Cerf blanc. Le lecteur n’hésitera pas à se perdre sur les chemins de traverse représentés sur une grande carte du royaume d’Albion. Pour l’anecdote, le titre anglais est « Arthur of Albion », le titre allemand « Arthur, König des Könige » (Arthur, le roi des rois). L’illustrateur, le Biélorusse Pavel Tatarnikov a su jouer de techniques variées pour restituer un univers arthurien très évocateur, entre miniatures médiévales et réminiscences préraphaélites.

 

Dès 7 ans

 

John Matthews, La Légende du Roi Arthur, illustrations de Pavel Tatarnikov, Flammarion, 2008, 94 p.,18 €

18/11/2010

A cheval sur un boulet de canon !

10-11-Munchhausen2.jpgChasse à l’ours, guerres contre les Turcs, aventures en mer, voyage dans la Lune… que n’a-t-il vécu, le très vaillant et très véridique Karl Friedrich Hieronymus Freiherr von Münchhausen (1720-1797) ! Quant aux récits qu’il en a faits, est-ce bien de sa faute s’ils sont tombés dans les oreilles d’écrivains doués d’une imagination débridée ?

Voici un recueil d’une trentaine de récits, traduits par Théophile Gautier (fils) dans une langue truculente à souhait, où « la connexion intime de ces mensonges qui s’enchâssent si naturellement les uns aux autres finit par détruire chez le lecteur le sentiment de la réalité ».

Les dessins à l’encre de Chine de Ronald Searle, parodiant parfois Victor Hugo, ajoutent à la loufoquerie du propos. Pour tous ceux qui aiment Cyrano de Bergerac, Tartarin de Tarascon, le Baron de Crac ou le Vicomte pourfendu.

 

A partir de 12 ans

 

Rudolf Eric Raspe, Les Aventures du baron de Münchhausen, illustrations de Ronald Searle, éditions du Lampion, 2010, 117 p., 19,90 € - ou diverses éditions anciennes, ou de poche.

07:00 Écrit par Madame la Chouette dans A partir de 12 ans, Fantastique, Pour rire | Lien permanent | Commentaires (0)

04/11/2010

Codrille et grand’gueule, tarasque et basilic

10-11-delmas-légendaire-dragons.jpgCe pourrait être une formulette à chanter, ces noms de terribles dragons ! Mais ne nous y trompons pas, ce livre est un livre sérieux, absolument scientifique. Marie-Charlotte Delmas, historienne des superstitions, croyances et contes populaires, invite à un étonnant voyage, sur les traces des mythes et des légendes des dragons de France, de Belgique et de Suisse. Comme elle le précise, « le dragon tel que nous l’imaginons aujourd’hui est un animal hybride dont la forme s’est fixée au fil du temps. Il emprunte son corps et sa tête au lézard, son corps aux sauriens préhistoriques, ses ailes membraneuses aux chauves-souris, sa queue au serpent, ses pattes aux lions ou aux oiseaux, ses écailles au crocodile. Mais il n’en a pas toujours été ainsi ». C’est pourquoi elle a sélectionné récits et témoignages, du Moyen Age au XIXe siècle, et a retrouvé, pour les illustrer, miniatures médiévales, dessins et gravures. Alors, si, dans votre village, se réveille un dragon inconnu, n’hésitez pas à lui envoyer son portrait !

 

A partir de 10 ans

 

Marie-Charlotte Delmas, Le Légendaire des dragons, Fetjaine, 144 p., oct. 20010, 22 €

30/10/2010

Une vieille dame pas tout à fait comme les autres

10-10-30-gripari-sorciere-commissaire.jpgPourquoi aller chercher des sorcières dans des régions inquiétantes ou dans des temps aussi reculés qu’improbables ? Prenez donc un ticket de métro pour une des stations du XIe arrondissement. La Folie-Méricourt, pour une sorcière parisienne, n’est-ce pas une adresse du dernier chic ? Une sorcière qui décide de faire, à sa manière, le bonheur de ses proches voisins. Et d’utiliser ses talents sur le chauffeur de taxi, la couturière, l’agent de police, l’employé du métro… Après un interrogatoire farfelu, et sans garde à vue, voilà notre sorcière en prison. Définitivement ? Non ! Ce serait sans compter sans le dynamisme du narrateur qui va jusqu’à créer le Mouvement pour la Libération des Sorcières – lequel, soit dit en passant, s’oppose à toute limite d’âge dans la profession. Un narrateur qui connaît mille tours pour ensorceler la langue française, avec ses rimes et ses jeux de mots extravagants.

 

A partir de 6 ans

 

Pierre Gripari, La Sorcière et le Commissaire, illustrations de Claude Lapointe, Grasset Jeunesse, 2003, 29 p., 6 € - Et diverses autres éditions.

28/10/2010

Les mystères sont plus excitants que les explications

10-10-29-Dahl-Minuscules.jpg« Ayez bien les yeux ouverts sur le monde entier, car les plus grands secrets se trouvent toujours aux endroits les plus inattendus. » Par exemple, dans ce vieil arbre de la Forêt Interdite que Petit Louis rêve d’explorer… Un Petit Louis qui va devenir le héros du peuple des Minuscules. Roald Dahl reprend ici, à sa façon, les thèmes de Lilliput et de Nils Holgersson, ceux des dragons de feu et des mythes forestiers, de l’épreuve et du secret, de la curiosité et de l’imagination. Mais chut, ceux qui ont suivi Petit Louis dans la forêt garderont un silence prudent.

 

Dès 7 ans

 

Roald Dahl, Les Minuscules, illustrations de Patrick Benson, Gallimard Jeunesse, 2002, 66 p., 7,60 €. Les illustrations ont bien plus de charme en grand format, mais l’album semble épuisé.

26/10/2010

Dans la forêt profonde…

10-10-Wadden-Chouettes.jpgMadame la Chouette ne va pas recenser tous les livres d’enfants dont les pages abritent grands-ducs et autres hulottes. Mais de temps à autre, ne boudons pas notre plaisir.

 

Sarah, Rémy et Lou, comme toutes les petites chouettes, vivent la nuit. Et elles ont beau être trois, ces petites chouettes, elles ont le cœur qui se serre quand leur maman s’envole… Leur nid est bien douillet, leur branche bien stable, mais la forêt est si grande, si sombre… L’histoire se déroule avec des mots simples et des dessins fourmillant de détails. Et bientôt, « les bébés chouettes fermèrent leurs yeux de chouette et formèrent des vœux pour que leur maman chouette rentrât bientôt ». Vive l’imparfait du subjonctif !

 

Dès 3 ans

 

Martin Waddel, Bébés Chouettes, illustrations de Patrick Benson, Ecole des loisirs, 1999, 5,50 €

 

21/10/2010

Cœur-Fidèle

10-10-22-petit-soldat-de-plomb.jpg« Il y avait une fois vingt-cinq soldats de plomb. Ils étaient tous frères car ils étaient nés d’une vieille cuiller de plomb. » Or certaines nuits sont magiques : celle du 31 décembre, et celle-là seulement, au moment des traditionnelles étrennes, permet aux jouets de s’animer et de vivre en leur nom les aventures que leurs petits propriétaires ne tarderont pas à imaginer pour eux (dans le conte d'Andersen, c'est le jour de l'anniversaire du petit garçon, ce qui n'est en rien incompatible).

Deux douzaines de ces figurines resteront à l’écart du conte, qui a pour héros le 25e soldat, le dernier-né, qui, de plus, est « mal fini » : faute de plomb, il est unijambiste. Et de qui va-t-il tomber raide amoureux ? D’une « petite demoiselle découpée dans du carton », une danseuse qui virevolte sur une seule jambe – elle aussi. Si près, si loin… Comment faire le premier pas quand vous n’avez qu’une jambe ? Et si la vie se mêle de vous jouer ses mille tours, que d’obstacles sur le chemin : une chute, une averse, un voyage à bord d’un bateau en papier… Jusqu’à l’embrasement final.

Comme tant de contes, celui-ci contient plusieurs « leçons ». Il serait bien superficiel de s’en tenir à un seul regard sur le handicap. Ce stoïque petit soldat, qui s’interdit de pleurer ou de témoigner ses émotions, touchera aussi les enfants introvertis. Ceux qui, timides à l’excès, n'osent jamais prendre les devants et se consument intérieurement. Il touchera tout autant ceux qui font montre de désinvolture, voire d’irrespect, en « jetant » leurs camarades. La traduction de Régis Boyer, grand spécialiste des mondes nordiques, et les illustrations raffinées de Fred Marcellino donnent à ce conte toute sa dimension onirique.

 

A partir de 5 ans

 

Hans Christian Andersen, Le Petit Soldat de plomb, traduction de Régis Boyer, illustrations de Fred Marcellino. Format poche : Gallimard Jeunesse, oct. 2010, 48 p., 4,80 €. Format album : Gallimard Jeunesse, à rechercher.