Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2016

Antiquité

DSC01308.JPGDès 10 ans

L’Iliade et l’Odyssée d’Homère, extraits choisis et adaptés par Céline Potard et illustrés par Rita Petruccioli, Editions Auzou, 2015, 112 p., 17,50 €

Dès 11 ans

Alain Surget, Dieux grecs, dieux romains, comment s’y retrouver ?, Flammarion, coll. « Castor Doc », 2015, 127 p., 8,90 €

Dès 11 ans

Brigitte Heller, Petites histoires des mots venus du grec, Flammarion Jeunesse, 2015, 120 p., 5,20 €

14/07/2016

V. Aladjidi, C. Pellissier et E. Tchoukriel, Au bord de la mer

16-06-au bord de la mer.jpg« Quand la mer descend, elle ne dépose pas seulement du sable et des galets. Elle abandonne aussi des débris naturels, qu’on appelle ‘’laisse de mer’’ : des algues, des bois flottés, des restes d’animaux, des arêtes, des coquillages… C’est un garde-manger pour les oiseaux et les insectes, qui vivent grâce à elle. » Et c’est aussi une mine de trésors pour décorer les châteaux de sable, même si, comme le précise cette définition de la laisse de mer, il est « dommage que s’y mêlent aussi des déchets humains (bouteilles, bidons, plastiques…) ! » Les dix séquences présentent une plante, un animal, un milieu naturel. Les aquarelles d’Emmanuelle Tchoukriel sont à la fois scientifiques et poétiques et complètent parfaitement les textes documentaires enrichis de « devinettes ». Idéal pour faire patienter avant des vacances au bord de la mer.

Dès 5 ans et pour les plus grands qui savent lire

Aladjidi, C. Pellissier et E. Tchoukriel, Au bord de la mer, coll. « Le Spectacle de la nature », Albin Michel Jeunesse, 2016, 42 p., 14,90€

Dans la même collection :

Caroline Pelissier, Virginie Aladjidi, Emmanuelle Tchoukriel, coll. « Le Spectacle de la nature », La Campagne, Albin Michel Jeunesse, 2015, 48 p., 14,90 €

Caroline Pelissier, Virginie Aladjidi, Emmanuelle Tchoukriel, coll. « Le Spectacle de la nature », La Montagne, Albin Michel Jeunesse, 2015, 48 p., 14,90 €

12/07/2016

Chiara Armellini, Devinettes en herbe

16-06-devinettes en herbe.jpg« Pétales rouges et fragiles, un petit cœur noir, il danse au vent souple et léger, embrase champs, routes et fossés… » Autant d’éléments dispersés qui dansent sur la page en regard. Tournons la page. Vous l’avez reconnu, « c’est le coquelicot ». Un magnifique coquelicot s’épanouit, dans lequel butine une abeille. Découvrons dont le coquelicot, le cactus, l’algue marine, le nénuphar, l’ortie… et même la « dent de lion », cousine du pissenlit - car cet album nous vient de Suisse (d’où son prix ?). Poésie et observation font ici bon ménage, pour le plaisir d’admirer la nature. A feuilleter ici.

Dès 5 ans

Chiara Armellini, Devinettes en herbe, Ed La Joie de lire, 2016, 64 p., 18,90 €

05/07/2016

Bénédicte Le Loarer et Rozenn Bothuon, Les inventions de Léonard de Vinci et de Jules Verne

16-06-inventions vinci verne auzou.jpgUne barque volante, un planeur, une hélice volante conçus par Léonard de Vinci, accompagnés du Nautilus et d’un ballon tout droits sortis de l’imagination de Jules Verne : tels sont les 5 modèles contenus dans ce coffret. Il ne reste plus qu’à se munir de ciseaux, de colle… et de patience pour en réaliser le montage. L’intérêt de ce coffret réside dans la double approche : les maquettes sont complétées par un livret historique et technique. La barque volante, aussi nommée « ornithoptère », ou encore « machine-oiseau » a été dessinée par Léonard de Vinci dans les années 1480 à partir de ses observations de la chauve-souris. Quant au Nautilus, il était bien plus performant que les premiers sous-marins des années 1870, avec ses 70 m de long et sa propulsion électrique.

Dès 10 ans

Bénédicte Le Loarer et Rozenn Bothuon, Les inventions de Léonard de Vinci et de Jules Verne, 5 machines étonnantes à monter et à collectionner, Auzou, 2015, 17,95 € - Un livre de 20 pages et un coffret contenant 10 planches en carton.

01/07/2016

Béatrice Fontanel, Rouge

16-06-rouge -palette.jpg« Rouge flamboyant du soleil couchant, rouge des braises ou du volcan, des fraises ou du sang, mais aussi celui des petits poissons qui, dans leur bocal, frétillent en rond, ou encore… rouge des démons, batifolant dans la fournaise des enfers… Le rouge, couleur chaude, puissante, guerrière, transmet la vie et l’énergie. » Ce rouge, qu’il soit garance, carmin, vermillon, pourpre, cinabre ou ocre rouge, on le retrouve donc dans des œuvres d’art de toutes les époques. Béatrice Fontanel en explique la fabrication et la symbolique. Elle n’hésite pas à juxtaposer des œuvres médiévales et contemporaines. Et, ce qui est assez rare, cela fonctionne bien !

Dès 6 ans

Béatrice Fontanel, Rouge, Ed Palette, 2016, 32 p., 12,50 €

Du même auteur, dans la même collection, même format :
Béatrice Fontanel, Jaune, Ed Palette, 2016, 32 p., 12,50 €
Béatrice Fontanel, Vert, Ed Palette, 2016, 32 p., 12,50 €
Béatrice Fontanel, Bleu, Ed Palette, 2016, 32 p., 12,50 €

30/06/2016

J. Beaumont et Ph. Simon, La France

16-06-fleurus - France.jpg« Lorsqu’on voyage en France, il est étonnant de voir à quel point l’architecture change d’une région à l’autre. Toits de tuiles plates, rondes ou d’ardoises, murs de pierres blanches, grises ou de briques rouges… peuvent indiquer l’endroit où l’on se trouve. […] Pierre de granit en Bretagne, briques de terre cuite dans le Nord, bois en montagne… » Pour illustrer ce thème, autant de maisons dispersées sur une carte de France. Une carte qui, de page en page, illustre diverses thématiques géographiques : grandes villes, architecture des régions,  paysages, ressources naturelles, patrimoine bâti et naturel, gastronomie, Paris… Bref, un régal pour les yeux et une bonne synthèse de géographie. Curieusement, cette France assez idyllique est assez peu « habitée » ; à peine voit-on ici ou là un sportif. La démographie de notre pays serait-elle une question trop épineuse ?

Dès 8 ans

J. Beaumont et Ph. Simon, La France, Coll. « La Grande Imagerie », Fleurus, 2016, 26 p., 6,95 €

27/06/2016

Ernst Jünger, Orages d’acier

16-06-junger-orages d'acier.jpg« Sur le coup de midi, notre artillerie ouvrit une violente canonnade qui se répercuta dans les gorges forestières. C’est là que, pour la première fois, nous entendîmes cette expression chargée de sens : feu roulant. Nous restions assis sur nos sacs, agités et oisifs. Un homme de liaison s’élança vers le chef de compagnie. Paroles essoufflées : ‘‘Les trois premières tranchées sont entre nos mains, nous avons capturé six pièces !’’ Un hourra jaillit comme une flamme. La passion du risque-tout s’éveillait. […] Cette fois, ça y était ! » Ce témoignage d’Ernst Jünger reste irremplaçable : le héros se double ici d’un écrivain pour témoigner de la Grande Guerre, vue du front allemand. Dans sa préface de 1960, Ernst Jünger dédie « les Orages d’acier aux combattants français de la première guerre mondiale » ; plus encore, il leur demande d’y « voir plus qu’un geste – l’accomplissement d’un vœu profond […] l’espoir d’une amitié étroite et toujours croissante entre nos deux patries ; s’élevant au-dessus des sacrifices anciens, elle est l’un des piliers qui soutiennent le monde nouveau. » Une leçon à méditer.

Adolescents et adultes

Ernst Jünger, Orages d’acier, Le Livre de Poche, 2002, 379 p., 6,60 €

23/06/2016

Emmanuel Cerisier, Dans les pas de Guillaume le Conquérant, Hastings 1066

16-06-cerisier - guillaume le conquérant.jpg« Au printemps de l’an 1066, le seigneur Tancrède de Hautmesnil, accompagné de ses gens d’armes, quitte son fief pour rejoindre l’armée du duc de Normandie, Guillaume, dit Guillaume le Bâtard. Celui-ci a décidé de lever une armée et de conquérir l’Angleterre parce que Harold Godwinson s’est emparé du trône à sa place. Une dernière fois, Tancrède regarde son donjon. » Un fier donjon de bois, dressé sur sa motte et entouré d’une palissade, au pied de laquelle se serrent quelques chaumières protégées elles aussi. Le lecteur suivra aussi les aventures du jeune Maixent, confié par son père au seigneur Tancrède : après la construction de la flotte et la traversée de la Manche, le combat va s’engager sur la colline d’Hastings… A la fin de l’album, quatre pages retracent la vie de Guillaume qui, de « Bâtard », devint le Conquérant. Une belle fresque historique, aux illustrations aussi documentées que le texte.

Dès 8 ans

Emmanuel Cerisier, Dans les pas de Guillaume le Conquérant, Hastings 1066 - Deux éditions : Ecole des loisirs, coll. « Archimède », 2007, 45 p. A trouver d’occasion. Ou OREP Editions, 2016, 46 p., 12,50 €

16-06-cerisier guillaume 2.jpg

21/06/2016

Peggy Nille, Les 12 mois de mon année

16-06-nille- 12 mois année.jpg« La moitié de l’année est écoulée. Voici les beaux jours d’été qui s’installent. Il est temps de sortir tee-shirts, casquettes et sandalettes. Les fleurs des arbres sont maintenant devenues de beaux fruits. Les cerises et les fraises, toutes rouges, sont prêtes à être dévorées. Grâce au soleil, les légumes d’été sont aussi bien mûrs : les tomates et les laitues feront de bonnes salades ! » Pas de doute, nous sommes en juin. Ces »12 mois de mon année » forment un calendrier perpétuel, qu’il sera facile de poser sur une tablette, car il s’ouvre en pop-up. Plus précisément en kirigami, technique japonaise de mise en avant de divers éléments découpés. A chaque mois ses fêtes (Noël, carnaval, Pâques…), ses événements (vacances, rentrée scolaire…), son climat et sa végétation. Très astucieux pour donner la notion du temps qui passe.

De 3 à 6 ans

Peggy Nille, Les 12 mois de mon année, Tourbillon, 2015, 24 p., 13,99 €

16/06/2016

Waldo Mayo et André Dugo, Mozart

16-06-mozart.JPG« La renommée du petit Wolfie s’étendit bientôt dans toute la ville, et parvint jusqu’aux oreilles de l’Archevêque de Salzbourg. L’organiste lui apporta quelques-uns des morceaux que Wolfie avait écrits. L’Archevêque mit ses lunettes, regarda les notes et commença à chantonner. Oui, la musique était écrite correctement. Les petite notes noires, avec ou sans queue, couraient le long des lignes, formant de joyeux rondos, de gracieux menuets ou de douces chansons. » Mais il était bien permis à ces illustres personnages de douter un peu… Un enfant aurait-il composé ses mélodies sans l’aide de quiconque ? Eh oui, car ce jeune Wolfie, vous l’aurez reconnu, n’est autre que Johan Chrysostom Wolfgang Theophilus Amadeus Mozart – l’époque n’était pas chiche en matière de prénoms. Ce petit album écrit par Waldo Mayo, violoniste de formation, narre la vie de Mozart jusqu’à son triomphe. Il est illustré de délicieuses aquarelles du peintre hongrois André Dugo, qui résidait alors à Paris.
Je l’ai découvert sur le quai des Grands-Augustins à Paris – la bouquiniste, spécialisée dans les livres de jeunesse, se trouve un peu en amont du Pont-Neuf.

Dès 9 ans

Waldo Mayo et André Dugo, Mozart, Fernand Nathan, Paris, sans date, non paginé, 40 p. Vers 1950. D’occasion.