Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2011

Les Romains sont plus religieux que les dieux eux-mêmes

11-05-monde-romain-milan-del-pup-desvaux-chouetteunlivre.jpgNous imaginons volontiers le sourire en coin, hésitant entre provocation et condescendance amusée, de l’historien grec Polybe qui tentait de dresser le portrait de tous ces dieux de la vigne, des fleurs, des semailles et des sources ! Le panthéon romain était littéralement surpeuplé ! Écoutons-les :

« Je suis Minerve, la déesse de l’intelligence et de la sagesse, protectrice de ceux qui travaillent. C’est moi qui ai enseigné aux humains l’art de transformer la laine et d’utiliser le fuseau et l’aiguille à broder. » Eh oui, quand une jeune Romaine se mettait à broder, c’était sous l’égide de Minerve !

« Je suis Neptune, le dieu des eaux, protecteur des pêcheurs, des bateliers, des meuniers et des marins ». N’y a-t-il pas de quoi être « taciturne et bougon », à protéger tous ceux qui rament ou poussent à la roue ?

Plus pédagogue que Polybe, l’historien Henri Del Pup a choisi parmi les principales divinités celles dont les domaines de compétence permettaient de dresser un tableau des divers aspects de la civilisation romaine. Sur le même principe que l’ouvrage consacré aux dieux grecs, ce livre donne la parole aux dieux romains, mais aussi aux historiens et aux archéologues.

 

Dès 9 ans

 

Henri Del Pup, Les Dieux racontent le monde romain, illustré par Olivier Desvaux, Milan, 2011, 78 p., 15,90 €

07/05/2011

Veaux, vaches, cochons, couvées

11-05-Vildrac-Bridinette-Chouetteunlivre.jpg« - Bridinette, s’écria un petit garçon en esclaffant, qu’est-ce que c’est que ce nom-là ?

- Je m’appelle Brigitte, si tu veux le savoir, lui lança Bridinette, vexée. »

Pourquoi Bridinette ? Parce que cette Parisienne un peu maigrichonne est un petit brin de fillette, une vraie brindille. Pour la remettre sur pied, un seul remède : le bon air de la campagne ! Comment captiver nos jeunes lecteurs en évoquant la vie à la ferme dans les années 1935 ? Pour eux – comme pour nous -, c’est de l’histoire ancienne. Faites donc confiance au talent de Charles Vildrac : riche de cet esprit d’enfance qui s’émerveille d’une libellule et se fait un royaume de quelques bottes de foin, il fait de ce petit roman une ode à la nature, tout à fait dans l’air du temps : des œufs coque aux framboises, tout est bio à la ferme des Mayeux !

 

Dès 8 ans

 

Charles Vildrac, Bridinette, Bibliothèque rose, Hachette, 1973, 186 p. Edition originale : 1935. En brocante.

30/04/2011

Quand je serai grand, j’irai au bout du monde

11-04-métiers-extremes_.jpgLes 32 métiers « extraordinaires » présentés dans cet album, qu’ont-ils en commun ? Le goût du risque, la passion, de bonnes décharges d’adrénaline, bien sûr. Mais aussi le sens de l’effort, la ténacité, la volonté d’aller toujours plus loin. Et le courage, tout simplement.

Certains de ces hommes et de ses femmes assurent notre sécurité à tous : honneur aux pompiers et aux sauveteurs en mer. D’autres, comme les guides de montagne ou les spéléologues, accompagnent les amateurs au bout de leurs rêves. D’autres encore œuvrent en toute discrétion, loin du tapage médiatique, que ce soit sur les lignes à haute tension, les plates-formes pétrolières ou au sommet des grands arbres. Les textes de présentation sont parfois un peu "convenus", mais de superbes photos vous entraîneront au cœur de l’action – et sans doute plus loin encore !

 

Dès 9 ans

 

Anne-Marie Thomazeau, Les métiers de l’extrême racontés aux enfants, De La Martinière Jeunesse, 2011, 75 p., 14 €

28/04/2011

Un avion à réaction, pirouette, cacahuète…

11-04-avions-papier.jpgAprès la théorie, la pratique ! Il suffira de quelques minutes de pliages consciencieux, et avions de chasse ultrarapide ou navettes spatiales voleront au gré des vents : fendront-ils les airs, s’écraseront-ils chez la voisine, ou finiront-ils sur l’armoire ? Les feuilles de papier à plier sont décorées de nombreux motifs. Et quand le stock sera épuisé, les brouillons de maths pourront toujours être élevés à la dignité d’un superjet ou d’un planeur !

 

Dès 7 ans

 

Avions en papier étape par étape, Chantecler, 2011, 40 pages dont de nombreuses feuilles détachables, 7,95 €

16/04/2011

Place à Son Altesse Royale, Fou-Fou 1er, petit roi de fantaisie

11-04-Twain-Le-prince-et-le-pauvre-chouetteunlivre.jpg« Si je pouvais, une fois, une seule fois, m’habiller comme toi et m’en aller pieds nus dans la boue… sans personne pour me gronder ou m’empêcher d’en faire à ma tête… il me semble que j’en oublierais ma future couronne !

- Et moi, si je pouvais, une seule fois, être vêtu comme vous… »

Deux enfants, par jeu et par défi, échangent leurs vêtements, soieries et brocards contre nippes et haillons. L’un, Edward, est prince de Galles. L’autre, Tom Canty, né dans les rues les plus pouilleuses de Londres, est un chenapan débrouillard et fasciné par les livres que lui explique un vieux prêtre. Ce second quart du XVe siècle est une époque bien agitée, et les deux enfants vont vivre mille aventures, les quiproquos s’enchaînant de chapitres en chapitres. La traduction de Jean Muray (le père de Philippe Muray) donne un rythme haletant au récit – d’autant plus que cette version de 219 pages est abrégée. Une bonne occasion de se frotter à un vocabulaire riche et fleuri et de faire la connaissance de Londres au temps des Tudors.

 

Dès 9 ans (l’âge d’Edward VI lors de son couronnement) pour de bons lecteurs.

 

Mark Twain, Le Prince et le Pauvre, trad. de Jean Muray, Le Livre de poche jeunesse, 2008, 219 p., 4,90 €. Texte abrégé.

Diverses éditions en poche, texte intégral ou abrégé.

Texte intégral en ligne : http://marktwain.fr/Le_Prince_et_le_Pauvre

15/04/2011

Pour faire le portrait d’une feuille

11-04-Herbier-Milan-chouetteunlivre.jpgSi vous pensiez comme moi qu’un herbier permet de sauver les feuilles ramassées à l’automne, vous avez tout faux ! C'est au printemps que vous aurez soin de cueillir de jolies feuilles toutes jeunettes, tendres et en bonne santé.

Identifier, récolter, faire sécher, coller, collectionner : vaste programme ! Il faut de la patience, de la précision, mais il faut avant tout sortir de chez soi, pour faire de belles balades en forêt. Et quelques voyages aussi, car, vous l’imaginez, le mimosa argenté ne pousse pas dans les mêmes régions que le hêtre ou le noisetier.

 

Dès 7 ans

 

Nicole Bustarret et Laurence Bar, Mon premier herbier, Les Feuilles, Milan Jeunesse, 2006, 78 p., 13,50 €

11/04/2011

Sous son chapeau caripou

Ollivier-chassemarée.jpgQuel est donc cet homme qui suit une piste de chasseurs dans la savane, « en mastiquant des carrés de viande crue piquée de piment rouge » ? Un boucanier, un coureur de bois qui parcourt l’île de Saint-Domingue. Armé de trois couteaux flamands, d’un pistolet espagnol et d’une machette. Quand s’annoncent les Frères de la Côte, ces fameux flibustiers, l’aventure n’est pas loin… Merci, Aymeric!

 

Dès 8 ans

 

Jean Ollivier, Chasse-Marée, boucanier, images de Marcel Tillard, L.I.R.E., 1954, 26 p. A trouver au hasard des brocantes.

08/04/2011

Pâte à sel et bouts d’ficelle

11-04-Hardy-activités-recup-enfants-chouetteunlivre.jpgJe vous dis « pomme de terre », vous me répondez « frites, purée, gratin » ? Tout faux ! Pour Emma Hardy, la bonne réponse, c’est « tampon » et « impression ». Je vous dis « vieux tee-shirt, collants troués », vous me répondez « chiffons à poussière » ? Eh non, c’est transformation immédiate en marionnettes ou en rouleaux anti courants d’air. Surtout s’ils ont été imprimés avec des pommes de terre ! A la veille des vacances, il est parfois utile de savoir s’occuper avec des petits riens sortis des fonds de placard.

 

Dès 5 ans, pour toute la famille (plutôt pour les filles)

 

Emma Hardy, Activités récup’ pour bricoleurs en herbe, Le Temps apprivoisé, 2010, 126 p., 15 €

02/04/2011

Des œufs, des poussins, des lapins, en trois coups de ciseaux

 

11-04-Armani-paques-feutrine-chouetteunlivre.jpgAprès le papier, la feutrine est la matière la plus simple à travailler. Pas snob pour un sou, bonne fille, elle se laisse découper, rebroder, un bout de ruban, une ou deux perles, un point de colle… et hop ! Cet album propose 22 petits sujets (poules, poussins, œufs, lapins, cloches...), avec des patrons en taille réelle et des photos lumineuses pour mettre en scène ces créations printanières. Même les papas devraient savoir faire, c’est dire !

 

Dès 6 ans, et pour toute la famille

 

Cendrine Armani, Pâques en feutrine, Editions Didier Carpentier, mars 2011, 35 p., 7,90 €

 

 

 

28/03/2011

Bienvenue à bord d’un paquebot de légende

Nathalie Meyer-Sablé-Le France-Chouette-un-livre.jpg11 mai 1960. Des centaines de milliers de spectateurs sont massés sur les quais de Saint-Nazaire. Discours, bénédiction. Une bouteille de champagne explose sur la coque du paquebot qui va bientôt toucher l’eau. « Vive le France, vive la France », s’exclame le général de Gaulle.

Que reste-t-il de ce paquebot d’exception ? Une chanson, quelques petites cuillers, et des tonnes de ferraille recyclées on ne sait où… Mais haro sur la nostalgie ! C’est en historienne et grande connaisseuse des gens de mer que Nathalie Meyer-Sablé brosse le portrait du France pour les jeunes générations. Bien sûr, il y a des chiffres : 315,66 m de long, 33,60 m de large. 377 traversées à 31 nœuds en moyenne. Mais il y a surtout des hommes. État-major, équipage, personnel hôtelier, du capitaine au radio, du « mousse de sonnerie » au « chef linger », ils assurent le confort de 1800 passagers, pour une traversée transatlantique de 5 jours, une croisière où chaque heure est une fête. Le France. Un rêve ? Un mythe. Notre patrimoine. Notre histoire.

 

Dès 9 ans

 

Nathalie Meyer-Sablé, Le France, un rêve sur l’Atlantique, Gulf Stream Éditeur, mars 2011, 15, 50 €