Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2016

Catherine Kalengula, Délices et Confidences

16-02- kalengula - délices et confidences.jpgChloé, 10 ans, quitte sa vie parisienne pour s’installer dans une petite ville de Provence. La jeune fille doit partager la maison de Luce, sa grand-mère – une grand-mère photographe, qui conduit son 4X4 et s’habille en kaki, bref, une grand-mère bien d’aujourd’hui. Chloé, la Parisienne, doit aussi se faire accepter dans la petite école du village. Elle tombe par hasard sur un cahier de recettes ayant appartenu à son grand-père. Chloé se surprend à aimer cuisiner et, avec Maud et ses nouveaux amis, elle décide de créer son propre atelier de pâtisserie : Délices & Confidences. Un petit roman pour fille sans chichis, inspiré des séries anglo-saxonnes mais écrit en bon français. Quelques valeurs sûres : la transmission, l’amitié et l’enracinement dans une Provence au parfum de lavande – et de cake aux fruits ! Les recettes sont fournies, mais ni la farine, ni les œufs !

Dès 8 ans

Catherine Kalengula, Délices et Confidences, illustrations de Marie Spénale, Flammarion Jeunesse, 2016, 87 p., 10 €

22/01/2016

Claude Merle, Perceval

16-01-merle-perceval.jpg« A seize ans [Perceval] est déjà un chasseur accompli. Selon son habitue, il s’est vêtu et équipé dans l’obscurité. Puis, laissant sa mère et ses serviteurs endormis, il a pris sa course vers l’ouest, armé d »’un épieu, de deux javelots et d’une hache au fer tranchant.
Il aime ce pays, ses étendues sauvages de collines, de forêts, de taillis et de marais. Il en connaît chaque sentier, chaque rocher, chaque torrent. » Et pourtant, cette forêt, il va bientôt la quitter, comme il quittera sa mère, pour suivre son rêve : rencontrer le roi Arthur et devenir chevalier. Une quête dont il n’aurait jamais soupçonné les difficultés… Une belle initiation à la littérature médiévale.

Dès 9 ans

Claude Merle, Perceval, Bayard Jeunesse, coll. « Héros de légende », 2015, 169 p., 6,50 €

15/01/2016

Anne de La Boulaye, Le livre des chevaliers dont tu es le héros

16-01-chevaliers héros boulaye dupond.jpgCase 1 : « chevalier » ; case 2 : « château-fort »… Case 16. « Veillée d’armes, jeûne et prière. Après tant d’efforts, l’écuyer va enfin être armé chevalier. La nuit qui précède son adoubement, le jeune homme implore Dieu de le guider dans sa mission de chevalier. » Case 25 : « armoiries et blasons » ; case 59 : « romans de chevalerie »… En 63 étapes, celles du jeu de l’oie, avec ses chances et ses pièges, chaque joueur suit les principales étapes de la vie d’un chevalier, jusqu’à délivrer le trésor gardé par un dragon. Dans un jeu, pourquoi ne pas alterner l’histoire et les légendes ? Pour bien jouer – et tenter de gagner -, il est très utile de se reporter aux riches informations historiques et culturelles données au fil des pages. Un livre gai, plein de couleurs, de vie et d’aventures !

Dès 7 ans

Anne de La Boulaye, Le livre des chevaliers dont tu es le héros, illustrations de Léonard Dupond, Seuil Jeunesse, coll. « Livres-objets », 2015, 66 p., 16,90 € - Avec un plateau de jeu.

11/01/2016

Hans-Christian Andersen, La Petite Sirène, illustrations de Bilibine

16-01-andersen - bilibine - petite sirène père castor.jpg« En pleine mer, l’eau est toute bleue, comme les pétales des bluets, et si transparente qu’on dirait du cristal. Et quelle profondeur ! Il faudrait poser l’un sur l’autre un nombre infini de clochers, pour que le dernier pût montrer sa pointe au-dessus des eaux. C’est tout au fond que vivent les sirènes. » Alors, pourquoi une petite sirène de quinze ans à peine vint-elle a quitter ce royaume enchanté ?
Le célèbre conte d’Andersen, donné ici dans sa version d’origine, est magnifiquement illustré par Bilibine (1876-1942), dont les décors sont riches de symboles.

Dès 6 ans (à lire tout seul dès 9 ans)

Hans-Christian Andersen, La Petite Sirène, illustrations de Bilibine, Flammarion, coll. « Père Castor », 2005, 24 p., 10,50 €

07/01/2016

Patricia Crété, Les Vikings

16-01-vikings quelle histoire.jpg« Hissez la voile ! crie le capitaine à ses matelots lorsque le navire gagne la haute mer. Ce bateau, que tu connais sous le nom de drakkar, est en fait un knor. Car le mot drakkar désigne le dragon (le dreki) qui se dresse à la proue, et qui faisait très peur. » Maîtres de la mer, grands sportifs, excellents commerçants, artisans réputés, les Vikings ne doivent leur mauvaise réputation qu’aux moines dont ils ont parfois pillé les richesses. Poètes, partisans d’une certaine forme de démocratie, partageant les responsabilités avec leurs épouses, gardiennes du foyer, les Vikings méritent d’être mieux connus. Si les illustrations de cet album manquent un peu de finesse, elles accompagnent bien un texte facile à lire dès le CE1.

Dès 7 ans

Patricia Crété, Les Vikings, 2016, Ed Quelle Histoire, 40 p., 5 €

Dieux et héros de la mythologie, collectif

16-01- mythologie larousse.jpgApollon, ou Phébus, est le « dieu de la Beauté, de la Lumière, des Arts et de la Divination. Apollon, dieu du Soleil, […] sait guider et inspirer poètes et musiciens ». Apollon et sa sœur Artémis, Zeus, Athéna, Achille, Œdipe, Hélène, Morphée et la Gorgone… dieux et héros de l’Antiquité sont présentés en quelques lignes dans cet ouvrage facile à glisser dans son sac le temps de la visite d’un musée. De plus, les illustrations, choisies dans le trésor de notre patrimoine, relient dieux et héros aux œuvres d’art qu’ils ont inspirés au fil des siècles. Parfait pour initier les enfants aux fondamentaux de notre culture occidentale. Un seul défaut : comme pour les autres ouvrages de cette collection, la couverture n’est pas des plus esthétiques…

Dès 9 ans

Dieux et héros de la mythologie, collectif, 2015, Larousse, Coll. « Les petits précis de culture générale », 96 p., 5,90 €

23/12/2015

Hélène Kérillis, Le talon d’Achille, d’après Homère

15-12 homère kerillis le talon d'achille.jpg« Un bébé vient de naître. Et pas n’importe lequel. C’est le fils du roi grec Pelée et de la déesse Thétis. Au palais, tout le monde se réjouit. Le roi prend le nouveau-né dans ses bras et déclare fièrement :
- Nous l’appellerons Achille ! »
Mais déjà Thétis se demande comment rendre son fils immortel – être mère d’un demi-dieu, c’est bien du souci. Un beau jour, Achille quitte le palais pour prendre part au siège de Troie et affronter son destin…
Cet épisode très classique, raconté avec vivacité, ravira les enfants qui commencent à lire seuls.

Dès 8 ans

Hélène Kérillis, Le talon d’Achille, d’après Homère, illustrations de Grégoire Vallancien, Hatier poche, coll. « Ma première mythologie », 2015, 48 p., 4,99 €

22/12/2015

Valère Staraselski, La jeune fille au ruban

15-12 jeune fille au ruban buguet staraselski.jpg« Aujourd’hui, Marijke a onze ans. Mais personne ne lui fête son anniversaire car elle n’est qu’une petite servante chez les Van de Velde. Tous les jours, elle doit allumer le feu dans le grand poêle de la cuisine, remplir les brocs, éplucher les légumes et laver les jolis carrelages de l’entrée car Madame Van de Velde tient à ce que son logis soit le plus propre du quartier. » Bref, une vie très flamande… Mais Marijke a une chance inouïe : elle vit à l’époque de Van Eyk, de Van der Weyden, de Vermeer, de Memling, de Brueghel… qui vont lui faire découvrir des merveilles. Et tant pis si la chronologie est un peu malmenée, puisque c’est pour la bonne cause. Au fil de l’histoire de Marijke, Anne Buguet fait entrer les lecteurs dans les plus célèbres tableaux flamands : on se prend vite à imaginer que sa jeune fille au ruban est la cousine de la jeune fille à la perle.

Dès 8 ans

Valère Staraselski, La jeune fille au ruban, illustrations d’Anne Buguet, Seuil Jeunesse, 2015, 36 p., 18 €

18/12/2015

Contes de Noël, le n° 3 du magazine Tétras Lire

tétras lire-COUVERTUREDEC.jpg« Un grand goûter est donné au château de Monte-Cristo… Après de joyeuses parties de colin-maillard, les enfants se sont réunis dans le petit salon de lecture. Ils réclament à grands cris un conte, un conte, un joli conte : ‘Eh bien, va pour un conte’, accepte Alexandre Dumas. » Pressé par le temps, il emprunte vite et bien à E. T. A. Hoffmann la trame de son Casse-Noisette. C’est donc ce récit (juste un peu raccourci, mais pas édulcoré) que propose le magazine Tétras Lire pour son numéro de décembre. Un conte suivi de jeux, d’une recette de biscuits et d’un modèle de lanterne de Noël. Ajoutez un dossier sur l’histoire de Noël, Noël en poésie et un autre conte, celui du « petit sapin aux mille feux » : voilà des petits souliers bien remplis ! N’hésitez pas à abonner vos enfants, petits-enfants, filleuls ou élèves : le prochain numéro partira pour l’aventure en compagnie de Jules Verne.

De 8 à 12 ans

Tétras Lire – Editions Alba Verba, www.albaverba.fr ou 20 quai Fulchiron, 69005 Lyon. 9,50 € le numéro, ou 64 € pour 11 numéros

Pour feuilleter quelques pages du magazine, c’est ici.

17/12/2015

Michael Morpurgo, Pinocchio raconte Pinocchio

15-12 morpurgo pinocchio.jpg« - Regardez comme sa tête en bois branle quand il marche ! Ce n’est pas un vrai enfant, disaient [les voisins de Gepetto]. Un vrai petit garçon a de l’indépendance d’esprit, il part à l’aventure. Vous ne pouvez pas fabriquer un esprit avec du bois, signor Gepetto ! Ce n’est pas du tout un petit garçon. Tête branlante ! Pieds maladroits ! Grand nez !
Ça suffisait comme ça. J’en avais assez de leurs insultes. Je m’enfuis, je pris mes jambes à mon cou. »
Car de l’indépendance d’esprit et le goût de l’aventure, ce n’est pas ce qui manque à Pinocchio : à chaque page, une bêtise, un danger, une catastrophe, un malheur, au moins… suivis d’un peu d’espoir et de petits bonheurs. Mais, quand « le pantin le plus célèbre que le monde ait jamais connu » décide de révéler son histoire (la vraie, de son point de vue !), eh bien, finalement, il ne fait que raconter cette « grande affaire, à la fois si amusante et si difficile aussi, [qui] est de grandir ». En laissant la parole à Pinocchio, Michael Morpurgo signe un récit qui tiendra en haleine plus d’un petit fripon !
De plus, des illustrations dynamiques et une typographie très aérée permettront aux jeunes lecteurs d’entrer sans réticences dans un « vrai » livre – sans que leur nez s’allonge le moins du monde.

Dès 9 ans

Michael Morpurgo, Pinocchio raconte Pinocchio, illustrations d’Emma Chichester Clark, Gallimard Jeunesse, 2015, 256 p., 12,50 €