Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2016

André Maurois, Le pays des Trente-six mille volontés

16-11 maurois pays 36000 volontés.jpgQuelle fillette de sept ans n’a pas un jour rêvé de devenir fée ? de ne plus obéir du matin au soir ? d’en oublier ses tables de multiplication ?

Et voici que le corbeau Honteuzékonfu – enfin, le très respectable André Maurois (1885-1967), qui dix ans plus tard, sera académicien – propose à la petite Michelle de rejoindre le Clos Magique, où elle pourra enfin faire ses trente-six-mille volontés ! Choisir des ailes, apprendre à se servir d’une baguette magique, maîtriser le vol – et l’atterrissage - ou parfois l’apommissage quand il s’agit de se poser sur un pommier - tout cela est inattendu, délicieux, merveilleux…

Mais à l’arrivée, il ne s’agit pas de prendre le thé avec le Lièvre de Mars ou de jouer avec Peter Pan. Pas vraiment… Car le nonsense et la fantasy se teintent vite de morale. La reine des fées « folle et charmante » se désintéresse de son petit peuple. Et quand des dizaines de petites voix crient ensemble «je veux », « je ne veux pas », la bataille devient générale… La seule « volonté » qui reste permet tout juste de rentrer chez soi.

Les illustrations colorées de l’artiste belge Alice De Page conviennent parfaitement à cette réédition au format d’un bel album cartonné- vous pouvez en voir certaines ici.

Dès 9 ans (ou dès 7 ans si le livre est lu à haute voix par un adulte)

André Maurois, Le pays des Trente-six mille volontés, illustrations d’Alice De Page, Gautier Languereau, 2016, 64 p., 14,50 €

22/11/2016

Marie-Claude Bérot, Pierrou de Gavarnie

16-11-bérot pierrou de gavarnie.jpg« Le mont Perdu, il le ferait bientôt. Il ne pouvait plus résister. […Son père] Antoine, en lui montrant le sommet fabuleux qui se détachait sur les arêtes vives des montagnes, lui avait promis : ‘Lorsque tu auras treize ans, je te conduirai au mont Perdu. Et même, si tu es plus solide à ce moment-là, je te ferai passer en tête !’ Il avait eu treize ans la veille. » Mais Antoine, l’un des premiers guides de Gavarnie, était mort en montagne quelques années auparavant. En ce début du XXe siècle, cela signifiait, pour l’adolescent, « devenir un homme », quitter l’école et vaquer aux travaux des champs. Mais, comme son père, Pierrou a une vocation bien chevillée au corps : il sera guide de montagne. Sa première course, cette année de ses 13 ans, ce sera, encordé avec son ami Jacques, le mont Perdu tant convoité depuis le plateau de Coumélie. Un joli roman d’initiation et d’aventure dans ce monde austère mais lumineux du cirque de Gavarnie.

Dès 9 ans

Marie-Claude Bérot, Pierrou de Gavarnie, illustrations de Léa Weber, Editions Cairn, coll. « P’tit Cairn », 2016 (1ère édition, Milan, 1995), 140 p., 6,10 €

18/11/2016

Les Trois Mousquetaires au sommaire du TétrasLire de novembre

16-11-lestroismousquetaires-tétras lire.jpg« – Monsieur, dit Athos, j'ai fait prévenir deux de mes amis qui me serviront de seconds, mais ces deux amis ne sont point encore arrivés. Je m'étonne qu'ils tardent : ce n'est pas leur habitude.
– Je n'ai pas de seconds, moi, monsieur, dit d'Artagnan, car, arrivé d'hier seulement à Paris, je n'y connais encore personne que M. de Tréville, auquel j'ai été recommandé par mon père, qui a l'honneur d'être quelque peu de ses amis. Athos réfléchit un instant.
– Vous ne connaissez que M. de Tréville? demanda-t-il.
– Oui, monsieur, je ne connais que lui.
– Ah çà ! mais, continua Athos parlant moitié à lui-même et moitié à d'Artagnan, ah çà ! mais, si je vous tue, j'aurai l'air d'un mangeur d'enfants, moi !
– Pas trop, monsieur, répondit d'Artagnan, avec un salut qui ne manquait pas de dignité ; pas trop, puisque vous me faites l'honneur de tirer l'épée contre moi avec une blessure dont vous devez être fort incommodé. »

En effet, d’Artagnan vient à peine d’arriver à Paris qu’il rencontre les trois mousquetaires les plus célèbres du corps de garde, Athos, Porthos et Aramis. Une rencontre qui ne se passe pas sous les meilleurs augures, puisqu’elle lui vaut deux duels d’un coup.
Dans ce numéro de novembre, le magazine TétrasLire propose les chapitres 4 et 5 du célèbre roman d’Alexandre Dumas – ce qui permet de plonger directement dans l’intrigue, qui se déploie avec autant d’énergie que les illustrations de Cyril Farudja. Le texte n’est ni coupé ni « arrangé ». Le magazine, selon sa formule habituelle, contient de nombreux tests et jeux, un documentaire sur les « vrais » mousquetaires, le mode d’emploi pour réaliser une casaque de mousquetaire et un éventail brisé. Il se termine par un conte angolais, « L’union fait la force ». Sans oublier des idées de sortie pour les Cadets de Gascogne !

De 8 à 12 ans

Tétras Lire – Editions Alba Verba, www.albaverba.fr ou 20 quai Fulchiron, 69005 Lyon. 9,50 € le numéro, ou 64 € pour 11 numéros. Un beau cadeau de Noël !

Pour feuilleter quelques pages du magazine, c’est ici.

17/11/2016

Arnaud de Cacqueray, Le gardien de Noël

16-11-cacqueray- le-gardien-de-noel.jpg« Le petit Henri Kerzuel vivait dans un phare depuis qu’il était tout petit. […] Il aimait ses escaliers interminables faiblement éclairés de minces meurtrières. Il vivait au rythme des marées. » Alors, quand son père criait « Voile en vue ! », il le rejoignait vite tout là-haut pour l’aider à actionner la lanterne et la sirène qui aidaient les marins à trouver l’entrée de la passe. N’oublions pas que toutes ces manœuvres se faisaient à la main, dans le froid, la nuit et le vent. Or, un soir de Noël, ses parents trouvèrent Henri trop malade pour les accompagner à la messe de minuit. Seul dans le phare, le garçonnet entend bientôt le carillon d’un terre-neuvier aux prises avec la tempête. Et quelle tempête…
Fidèle à son rendez-vous de Noël, Arnaud de Cacqueray livre ici un nouveau conte, aux saveurs bien bretonnes, sous la haute vigilance d’un ange gardien – lequel se retrouvera au sommet du phare placé dans la crèche du village. Les illustrations de Françoise Pichard sont pleines d’énergie et donnent encore plus de relief à ce conte de Noël. Une belle lecture familiale.

Dès 7 ans

Arnaud de Cacqueray, Le gardien de Noël, illustrations de Françoise Pichard, Via Romana, 2016, 32 p., 12 €

03/11/2016

Viviane Koenig et Marie Caillou, La véritable histoire du cheval de Troie

16-11 - Koenig - cheval de troie.jpg« Grecs et Troyens maudissent Hélène qu’ils croient à l’origine de leurs malheurs.
- Reine ou pas, qu’elle aille aux Enfers, dit-on ici et là.
Seuls le roi Priam de Troie et son fils le prince Hector, le frère aîné de Pâris, défendent la reine. Eux ont tout compris : ils savent que les dieux sont à l’origine de ce conflit. »
Et en effet, depuis dix ans la guerre fait rage, Grecs et Troyens s’entre-tuent. Parce que Pâris, outil d’une vengeance d’Eris, déesse de la discorde, avait donné la pomme d’or à Aphrodite ; parce que Héra et Athéna, pour se venger, le persuadèrent d’enlever Hélène, la plus belle femme au monde, mais aussi l’épouse de Ménélas… Viviane Koenig reprend ici les grandes lignes de l’Iliade, de l’Odyssée et de l’Enéide, pour raconter comment cette ruse d’Ulysse mit fin à la guerre de Troie.
Ce grand album est remarquablement mis en page et illustré, ce qui ajoute au plaisir de lire ou de raconter cette histoire plurimillénaire.

De 7 ans à 10 ans

Viviane Koenig et Marie Caillou, La véritable histoire du cheval de Troie, Belin, 2016, 40 p., 15,90 €

28/10/2016

Charles Perrault, La Barbe bleue, illustrations de Sara

16-10-perrault barbe bleue sara.jpg« Il était une fois un homme qui avait de belles maisons à la ville et à la campagne, de la vaisselle d'or et d'argent, des meubles en broderie, et des carrosses tout dorés ; mais par malheur cet homme avait la Barbe bleue : cela le rendait si laid et si terrible, qu'il n'était ni femme ni fille qui ne s'enfuît de devant lui.
Une de ses voisines, dame de qualité, avait deux filles parfaitement belles. Il lui en demanda une en mariage, et lui laissa le choix de celle qu'elle voudrait lui donner. Elles n'en voulaient point toutes deux, et se le renvoyaient l'une à l'autre, ne pouvant se résoudre à prendre un homme qui eût la barbe bleue. Ce qui les dégoûtait encore, c'est qu'il avait déjà épousé plusieurs femmes, et qu'on ne savait ce que ces femmes étaient devenues. »

Ce terrible conte, qui met en garde les petites demoiselles contre certains prédateurs, est illustré ici de papiers découpés aux couleurs si franches qu’elles en deviennent violentes – aussi violentes que le thème du conte. De plus, l’illustratrice a planté un décor des plus contemporains : belle voiture, villa de luxe, silhouettes à la mode – jusqu’aux frères appelés par sœur Anne qui déboulent enfin sur leurs motos. Un choix donc délibéré et assumé – on aime ou on déteste, mais cela ne laisse pas indifférent. Une fois n’est pas coutume, je vous présente donc un album qui me dérange – mais n’est-ce pas la force du conte de Barbe-bleue, ici en version intégrale, de nous faire frémir aujourd’hui encore ?

Dès 8 ans, une lecture à accompagner.

Charles Perrault, La Barbe bleue, illustrations de Sara, Le Genévrier, 2016, 56 p., 18 €

20/10/2016

Loup, y es-tu ? Le Roman de Renart, dans le magazine TétrasLire

16-10-Tétraslire - COUVOCT16.jpgVoulez-vous savoir comment Renart emporta de nuit les jambons d’Ysengrin ? Ou comment il conduisit son compère à la pêche aux anguilles ? A moins que vous ne préfériez apprendre comment Ysengrin voulut se venger de Renart et comment il le regretta amèrement ? Ces aventures du célèbre goupil et bien d’autres encore, illustrées par Nicolas Duffaut, forment le thème central du numéro d’octobre du magazine TétrasLire. Le second texte littéraire raconte l’histoire du loup de Gubbio, illustrée par Eric Puybaret. En bonus, quelques jeux, un dossier sur le loup dans les mythologies et dans la nature, et les adresses des plus beaux parcs animaliers où l’on peut observer des loups. Un numéro pour petits loups, louveteaux et louvettes !

De 8 à 12 ans

Loup, y es-tu ? Le Roman de Renart, dans le magazine TétrasLire, n°12, octobre 2016, 96 p., 9,50 €

18/10/2016

Katie Cotton et Stephen Walton, Sauvage

16-10-cotton - sauvage.jpg« Un lion surveille du coin de l’œil sa troupe tumultueuse. Dans l’or de la savane, il se rafraîchit. Un miroitement attire son regard, quelque chose avance dans les hautes herbes : un concurrent à son trône ? » Il est là, en pleine page, et nous observe, les yeux dans les yeux. Ce lion, Stephen Walton (voir ici) a choisi d’en faire le portrait au fusain – avec une dextérité qui laisse pantois. Sous ses crayons, naissent un lion, deux gorilles, trois girafes, quatre tigres, cinq éléphants, six loups d’Ethiopie, sept manchots, huit tortues, neuf aras et dix zèbres – autant d’animaux en danger, comme l’expliquent les notices consacrées à chacun d’eux. Un grand album qui va au-delà de l’aspect écologique et invite à une vision poétique du monde sauvage.

Dès 4 ans

Katie Cotton et Stephen Walton, Sauvage, Gautier Languereau, 2016, 32 p., 18 €

13/10/2016

Sophie Humann, Les Compagnons de la Cigogne, Tome 1 : Le Lac des Damnés

16-10-humann compagnons cigogne.jpg« Lorsque j’étais petit, à l’école, j’avais entendu parler de cette histoire de lac souterrain, mais quand j’avais posé la question à mon père, celui-ci avait ri :
- Un lac sous la cathédrale, penses-tu ? C’est une fable que racontent les grands-mères. S’il y en avait un, nous, les compagnons de l’Œuvre Notre-Dame, nous le saurions depuis longtemps.
Et depuis lors, je ne m’en étais plus préoccupé. Mais les propos de Basile m’avaient troublé. »
Basile est le jeune batelier qui a aidé le narrateur, Gaspard Berg, à sauver un cigogneau tombé du nid. Alors, quoi de mieux qu’une aventure pleine de mystères pour souder une amitié ? Celle qui va réunir les deux garçons dans le Strasbourg de 1825 réunit astucieusement tous les éléments du genre : sorties nocturnes, exploration de souterrains, disparition d’une petite sœur délurée, contrebandiers… Rien ne manque à ce roman bien enraciné dans la capitale alsacienne – ni le Baeckeoffe, ni l’horloge astronomique de la cathédrale – sous la plume enlevée et toujours juste de Sophie Humann.

De 9 à 12 ans

Sophie Humann, Les Compagnons de la Cigogne, Tome 1 : Le Lac des Damnés, Gulf Stream, 2016, 224 p., 12,90 €

04/10/2016

Pascal Ruter et Maureen Poignonec, La Famille Cerise, La Course des guignols

16-10-ruter- famille cerise course guignols.jpg« Grande course sur la rivière.
Toutes embarcations à rames autorisées
Venez nombreux tenter votre chance !
Que le meilleur gagne… »
Voilà bien l’occasion pour Zouille et Yoyo Cerise de défier leur « pire ennemie », Angèle, peste parmi les pestes. Avec les jumelles, Max et le petit Papillon, qui zozotte ferme, forment un inséparable quatuor. Mais pour gagner, il va falloir s’entraîner et ramer dur ! Un roman loufoque, dans lequel les adultes ne sont pas les derniers à inventer des tours pendables. Bon, certaines blagues sont assez scatologiques (avec une tarte à la bouse), mais pas plus que dans La Guerre des Boutons. Quant aux histoires de poux, elles ne devraient laisser personne indifférent.

Dès 8 ans

Pascal Ruter et Maureen Poignonec, La Famille Cerise, La Course des guignols, Didier Jeunesse, 2016, 144 p., 10,30 €