Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2012

Quand Jack O’Lantern éclaire la route du Petit Poucet

12-10-Perrault-Clarke-courtes-et-longues-chouetteunlivre.jpgUn livre de contes de plus ? Toujours les mêmes ? « Peau d’Âne », « La belle au bois dormant », « Le Petit Chaperon rouge », vous allez me dire que cela se trouve à tous les coins de rue pour trois francs six sous… Bien sûr, mais souvent remaniés, simplifiés, voire pervertis…Alors, pourquoi ne pas revenir au texte originel ? Pourquoi ne pas offrir une belle édition, qui restera dans la bibliothèque familiale ?

Les contes merveilleux réunis par Charles Perrault « peuvent nous apparaître durs et violents, […]. Mais, le bénéfice éducatif de ces histoires courtes ou longues n’a d’égal que la beauté du style, sa précision et son efficacité, son pouvoir évocateur et son rêve », rappelle l’éditeur dans la préface de ce volume.

Derrière une couverture « bleu de France » dorée à point (désolée, le doré ne se voit pas sur l'image), vous découvrirez un très bel ouvrage : du papier ivoire épais, une typographie élégante, et même un petit ruban pour ne pas perdre sa page. Quant aux illustrations, elles sont dues à l’artiste irlandais Harry Clarke (1889-1931), qui sut faire la jonction entre le mouvement Arts and Crafts, l’Art Nouveau et le renouveau celtique. Qui mieux qu’un Irlandais pouvait converser avec le mystérieux monde de féerie?

Dès 6 ans

Charles Perrault, Les Contes de ma mère l’Oie, illustrations de Harry Clarke, Editions Courtes et Longues, 2012, 160 p., 29,90 €

04/10/2012

Un jour mon prince viendra

12-10-Grimm-Leupin-belle-bois-dormant-chouetteunlivre.jpg« Il était une fois un roi et une reine qui se disaient chaque jour : ‘Ah, si seulement nous avions un enfant !’ Mais hélas, il n’en venait pas. Un jour que la reine prenait son bain, une grenouille bondit hors de l’eau et lui dit ces mots : ‘Ton désir se réalisera. Avant que l’année ne soit écoulée, tu mettras au monde une fille. » Ainsi débute le conte. Mais, pas de chance, le roi et la reine, pourtant à la tête d’un opulent royaume, n’ont que douze assiettes d’or dans leur buffet, et les fées, elles, sont treize… Imaginez la colère de celle qui ne fut pas invitée ! La suite est connue : les vœux, le fuseau, le bois dormant, le prince charmant.

Affichiste de renom, Herbert Leupin (1916-1999) pratiquait cet « art du sourire » qui nous fit aimer le cirque Knie et le chocolat Milka. Pour La Belle au bois dormant, il n’hésite pas à utiliser de grands à-plats de couleurs vives et parsème ses illustrations de détails humoristiques : quelle drôle d’idée de poser une couronne sur toutes les têtes : hiboux, poissons, lézards et champignons!

Dès 5 ans

Les frères Grimm, La Belle au bois dormant, illustrations d’Herbert Leupin, Editions Langlaude, 2012, 20 p., 10,14 €

Deux autres contes de Grimm, dans la même collection, et du même illustrateur:

"Blanche-Neige et les sept nains", Editions Langlaude, 2012, 20 p., 11 €

"Le Chat botté",  Editions Langlaude, 2012, 20 p., 11 €

30/09/2012

Fleur d’épine, fleur de rose

12-09-Dubois-Barker-le-jardin-feerique-chouetteunlivre.jpgEn ce début d’automne, qu’il fait bon épier encore les fées des roses et les fées des épines, qui œuvrent au jardin et invitent grives, moineaux et écureuils à faire leurs provisions ! Que serait la douce Angleterre sans les aquarelles de Cicely Mary Barker, qui a su déceler dans chaque fleur une présence invisible ? Et, soudain, derrière une étamine, entre deux pétales, se dévoile un minois souriant, espiègle, prêt à nous mener au pays de féerie… en poésie, bien sûr, car chaque fée, chaque elfe déclame aussi un charmant compliment !

Un album à feuilleter au gré des saisons, en grignotant des scones.

Chaque aquarelle donnera aux mamans adroites des idées de déguisements – un retour aux sources bien compris, puisque Cicely Mary Barker costumait, pour les dessiner, les enfants de la garderie organisée par sa sœur.

Dès 6 ans, et pour toutes celles qui accueillent les fées dans leur jardin secret

Cicely Mary Barker, Le jardin féerique, présenté par Pierre Dubois, Hoëbeke, 2004, 143 p., 34,50 €

27/09/2012

Je me sers d'animaux pour instruire les hommes

12-09-Esope-fables-Ayano-Imai-chouetteunlivre.jpg« Donnons leur vraie valeur aux choses », « il n’est pas judicieux de se parer des plumes d’autrui »… Autant de « morales » venues de la plus haute antiquité – pensez-vous, « de l’époque où les bêtes parlaient » ! Ou, un peu plus près de nous, de l’imagination d’un dénommé Ésope, qui traînait ses guêtres dans la Grèce du VIIe siècle avant Jésus-Christ – tout en observant les mœurs animales, si proches de nos comportements humains. Cet album présente treize fables parmi les plus connues. Les enfants s’amuseront des différences entre les deux versions d’une même fable, brève chez Ésope, plus fleurie chez Jean de La Fontaine. Les illustrations d’Ayano Imai apporte un charme fou à cet album, ce qui n’est pas étonnant quand on sait le goût et le talent des artistes japonais pour la peinture animalière.

Dès 6 ans

Esope, Fables, illustrées par Ayano Imai, Minedition, 2012, 24 p., 14,20 €

24/09/2012

Un éléphant, ça trompe énormément

12-09-Kipling-L'Enfant-d'Eléphant-chouetteunlivre.jpg« Mon père m’a donné la fessée, ma mère m’a donné la fessée ; tous mes oncles et tantes m’ont donné la fessée pour mon insatiable curiosité. N’empêche que je veux savoir ce que le Crocodile mange au dîner », explique crânement l’Enfant d’Éléphant – qui n’a pas encore de trompe - à l’Oiseau Kolokolo. Mais un éléphant, ça a le cuir épais – et notre Enfant d’Eléphant de prendre le large pour rejoindre le grand Fleuve Limpopo où, peut-être, il trouvera à satisfaire cette insatiable curiosité.

La Librairie des écoles a confié le soin de cet ouvrage à deux institutrices, enseignant en classe de CP depuis de nombreuses années. Désireuses de transmettre le goût de la lecture à travers des textes de la littérature classique pour enfants, elles ont organisé la maquette en doubles pages : à gauche, le vocabulaire (avec, ici, des définitions de « lugubre », « équinoxe » ou « hétérogène » - mais, chers parents, pas encore de  « fessée ») et des questions de compréhension ; à droite, le texte original.

Les dessins de Valérie Stetten, illustratrice animalière, sont à la fois tendres et réalistes. Loin de n’être qu’un manuel de lecture, L’Enfant d’Eléphant invite les jeunes lecteurs à découvrir l’humour d’un grand écrivain.

Dès 7 ans

Rudyard Kipling, L’Enfant d’Éléphant, Librairie des écoles, 2012, 40 p., 7 €

Dans la même collection : La Chèvre de Monsieur Seguin d’Alphonse Daudet, La Poupée de Cosette de Victor Hugo, La Petite Fille aux allumettes de H.-C. Andersen

20/09/2012

Le bon roi Dagobert a pris l'autoroute à l'envers…

Motordu, de Pef, théâtre des Bouffes ParisiensSoigner par le rire les enfants qui s’emberlificotaient et confondaient trop souvent gâteau et cadeau, chapeau et château, tel était le premier pari de Pef quand il inventa en 1980 le prince de Motordu, amoureux de la princesse Dézécolle. Sans jamais vraiment dénoncer les méfaits de la méthode globale (sa maman était institutrice « dans une école publique, gratuite et obligatoire »), Pef fit de ces exercices de style un immense succès de librairie. En France, il est vrai, le calembour est un sport national, et l’on n’est pas toujours très regardant sur la finesse des procédés.

Pour la plus grande joie des enfants et de leurs parents (qui ont aussi souffert de «mots de tête»), Bruno Denecker et ses complices ont mis en scène quelques aventures de la famille de Montordu. Les jeux de mots fusent, les trouvailles verbales explosent, enfants et adultes en redemandent - et pas seulement les orthophonistes qui ont fait des aventures de Montordu leur livre de chevet. Comme le précise la troupe, « les oeuvres ont reçu l’autorisation de diffusion dans les écoles par les extincteurs de l’Education Nationale et les groseillers pédagogiques». Ont se raie un qui est du contre air...

À partir de 6 ans

Motordu, de Pef, théâtre des Bouffes Parisiens (4 rue Monsigny 75002 Paris), du 20 octobre au 31 décembre 2012. Durée du spectacle : 55 minutes

Réservations : 01 42 96 92 42 ou en ligne sur le site du théâtre : www.bouffesparisiens.com

18/09/2012

Quand John Montagu, comte de Sandwich, déjeune sur le pouce

12-09-Dimitri-Delmas-et-eugène-inventa-la-poubelle-chouetteunlivre.jpgDe la sauce dédiée à Louis de Béchameil par un cuisinier flatteur au dirigeable de Ferdinand de Zeppelin, en passant par la clémentine de Frère Clément sans oublier, bien sûr, la poubelle et son préfet éponyme, ce petit livre revient sur les inventions utiles ou insolites de notre patrimoine qui ont pris le nom de leur initiateur. Très utile pour préparer des devinettes !

Dès 7 ans

Dimitri Delmas, Et Eugène inventa la poubelle - L’histoire des noms propres devenus des noms communs, Actes Sud Junior, 2012, 48 p., 9,90 €

17/09/2012

Au jardin de ma grand-mère

12-09-Claire-Laurens-la-grand-mère-qui-sauva-tout-un-royaume-rue-du-monde-chouetteunlivre.jpg« Il était une fois un seigneur qui avait peur de vieillir », car, pensait-il en son for intérieur, « quand je serai vieux, plus personne ne m’obéira. » Et de reléguer tous les vieillards de son royaume au fin fond des montagnes. Le jeune Chôgi, seul, désobéit et cache sa grand-mère « au cœur d’un arbre millénaire ». Une grand-mère dont la mémoire s’avérera  bien utile pour résoudre les trois énigmes dont dépend la survie du pays confronté à d’impitoyables envahisseurs. Un conte japonais, suivi de quelques pages documentaires sur le Japon.

A raconter dès 6 ans, à lire seul dès 8 ans

Claire Laurens, La grand-mère qui sauva tout un royaume, illustrations de Sandrine Thommen, Rue du Monde, 2012, 46 p., 12,50 €

14/09/2012

Sur un grand trône de brioches

12-09-Deny-c'est-trop-bon-régions-auzou-chouetteunlivre.jpgCrapiaux au lard et flognarde aux pommes ? Cervelle de canut et matefaim ? Tian et pêches farcies ? Avec ce tour de France de recettes en recettes, les enfants n’auront que l’embarras du choix pour vous concocter de délicieux plats traditionnels et découvrir les trésors cachés de nos grands-mères. Rien de compliqué, tout est expliqué étape par étape, les dessins et les photos sont bienvenus – et la couverture se déplie pour former un lutrin, bien commode en cuisine. Un tout petit bémol : on ne dit pas « une cuillère de farine », mais « une cuillerée de farine », une erreur fréquente qui confond le contenant et la quantité. Mais cela n’empêche pas de se régaler par avance !

Dès 6 ans avec l’aide d’un adulte

Madeleine Deny, C’est trop bon ! Spécial régions, illustrations de Rebecca Galera, Auzou, 2012, 122 p., 14,95 €

11/09/2012

Tu parles d’or, Athéna

12-09-Jaillet-Puybaret-ULysse-Lito-chouetteunlivre.jpg« La déesse Athéna a pris la forme d’une tourterelle »… Étrange, pour une déesse dont l’emblème est la chouette ! Faut-il que le moment soit grave. « Elle vole au-dessus d’une île lointaine, et son cœur est plein de tristesse. Un homme est assis face à la mer, les yeux perdus à l’horizon. Il pleure en pensant qu’il ne reverra plus jamais sa patrie. » Cet homme, c’est Ulysse, le héros aux mille ruses, qui séchera bientôt ses larmes pour prendre la mer. Les jeunes lecteurs découvriront, ou redécouvriront, les principales étapes de l’Odyssée et ses personnages fabuleux, dieux, monstres, magiciennes ou charmantes jeunes filles. Une adaptation menée dans une langue riche et fluide, sans concession aux modes langagières, une typographie élégante et des illustrations vives et dynamiques dues au pinceau d’Eric Puybaret font de cet album une réussite. Quel bel enfant que Télémaque, droit debout dans le soleil de la Grèce éternelle !

Dès 6 ans

Nicolas Jaillet, Ulysse, illustrations d’Eric Puybaret, Lito, 2012, 64 p., 15 €