Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2017

Felicity Brooks, Jolis jardins

17-05-brooks jolis jardins.jpgFleurs printanières, jardin à papillons, bord de mer ou bord de mare, prairie estivale, jardin méditerranéen ou champêtre, jardin tropical et le jardin de cactus, jardin japonais et paysage d’hiver : soit onze jardins à compléter avec des décalcomanies à transférer à sec (qui se souvient des décalcomanies à laisser tremper ?). Il suffit donc d’un stylo à bille fine et de patience pour décoller et placer une foule de petites vignettes – certaines sont minuscules – et faire ainsi vivre des paysages raffinés. Les décalcomanies sont rangées dans une pochette attachée à l’intérieur du livre, ce qui évitera de les perdre. Un cadeau astucieux venu d’Angleterre, pays de jardiniers patients.

De 5 à 10 ans

Felicity Brooks, Jolis jardins, illustrations de Janine Bethan, Usborne, 2017, 26 p., 15 € - Avec des décalcomanies.

28/04/2017

Sophie Vissière, Le Potager d’Alena

17-04-vissière potager alena.jpg« Ce matin, comme tous les matins, pour aller à l’école, je passe avec maman devant un champ en friche. » « En friche », en voilà un mot savant ! Ce champ, au fil des jours, se transforme en un beau potager jusqu’au jour où, bien sûr, tous les légumes sont récoltés. Où ont-ils pu disparaître ? Tout simplement sur l’étal de la maraîchère, pour le régal des petits et des grands. Des dessins naïfs, parfois au ras de terre, parfois en vue aérienne, ce qui permet de suivre du doigt les chemins qui mènent au village. Et un beau papier, "signature" de cet éditeur.

Dès 5 ans

Sophie Vissière, Le Potager d’Alena, Hélium, 2017, 56 p., 13,90 €

27/04/2017

Hans Hvass, L’écureuil

17-04-hvass- hansen - l'ecureuil.jpg« La queue en panache, il saute de-ci, de-là sur le sol, en décrivant de longs bonds arqués. Il s’immobilise un instant, dressant ses oreilles aux pointes velues, pour scruter les lieux de ses grands yeux noirs. » Voilà notre ami l’écureuil croqué en quelques lignes poétiques et savantes par le célèbre zoologue danois Hans Hvass (1902-1990). Les mouvements primesautiers de notre écureuil n’ont pas échappé à Aage Sikker Hansen (1897- 1955), peintre, affichiste et lithographe : ses lithographies animalières sont de pures merveilles ! Suivons donc nos petits amis danois dans leurs observations naturalistes : quel coquin, cet écureuil, qui pille les noisettes, joue avec ses petits, et tente d’échapper, par ses sauts, à la martre trop gourmande… Le documentaire se double ici d’un livre d’artiste, inspiré des illustrateurs russes des années 1930 – on pense notamment à Panache l’écureuil de Rojan et Lida paru en 1934 chez le Père Castor. Une très belle édition.

Dès 5 ans

Hans Hvass, L’écureuil, illustrations de Aage Sikker Hansen, Albin Michel Jeunesse et la BnF, 2017, 32 p., 15 € - Première traduction de Egernet, paru en danois en 1939.

25/04/2017

Holly Bathie, Les Musées, autocollants

2017-les musées autocollants usborne.jpg« Un musée est un endroit où sont conservées d’impressionnantes collections d’objets du passé. » Du musée archéologique au musée des costumes, cet album permet de se familiariser avec ces lieux en effet… impressionnants. Sarcophage, télescope, girafe, crinoline… il s’agit de retrouver la place de chaque objet et de le coller proprement.

Dès 5 ans

Holly Bathie, Les Musées, 120 autocollants, illustrations de Wesley Robins, traduit de l’anglais, Usborne, 2017, 16 p., 5,95 € - Traduit de l’anglais.

17/04/2017

José Ramón Alonso et Lucía Cobo, L’Ourse

17-04-alonso -l'ourse.jpgAutomne : l’ourse « dévore les derniers fruits de l’été »  - quelle chance, des myrtilles ! Hiver : l’ourse ne fait qu’une avec la neige. Printemps : ce n’est pas vraiment la faim qui la réveille… car, comme un secret, voilà un petit ourson tout neuf. José Ramón Alonso, biologiste de son état, nous offre ici un documentaire poétique, porté par les tableaux de l’artiste Lucía Cobo, dont les plans rivalisent de créativité pour nous faire découvrir cette ourse gigantesque. Un album somptueux.

Dès 3 ans

José Ramón Alonso, L’Ourse, illustrations de Lucía Cobo, Didier Jeunesse, 2017, 32 p., 14,20 € - Traduit de l’espagnol.

10/04/2017

Hans Traxler, Sophie et le cor des Alpes

17-04-traxler sophie et le cor des alpes.jpg« Sophie grandit dans une famille de musiciens. Tout le monde joue de la flûte. […]Comme elle est la plus petite, elle doit jouer sur la plus petite flûte, ça va de soi. Elle trouve ça nul. » Mais, un beau matin, retentit dans la montagne « un son étrange et merveilleux » : broomm… Rien de moins qu’un cor des Alpes ! Voilà un instrument plus captivant que le piccolo ! Un album venu de Suisse, où l’humour fait bon ménage avec les traditions. Quelle chance de s’entendre sonner « Bon anniversaire » par 26 joueurs de cor !

Dès 5 ans

Hans Traxler, Sophie et le cor des Alpes, La Joie de Lire, 2017, 40 p., 14,90 € – Traduit de l’allemand.

27/03/2017

Guillaume Olive, Voilà le loup !

17-03-olive - voila le loup.jpgLe jeune Yang vit au cœur des montagnes de Chine, il est berger – et s’ennuie un peu à garder ses moutons. Pourquoi ne pas faire une bonne farce aux villageois en criant « au loup ! » ? Une fois, deux fois… Les paysans se lassent d’être dérangés pour rien dans leurs travaux. Jusqu’au jour, bien entendu, où le loup est vraiment là, affamé… « Le petit berger s’enfuit tandis que le loup dévorait son troupeau, payant ainsi le prix de sa tromperie pour avoir trop menti », telle est la morale de ce conte – une morale très traditionnelle, valable partout – et pas seulement en Chine. Les estampes de Zhigong He sont de vrais petits tableaux, dans la pure tradition de la calligraphie chinoise. Idéal pour faire prendre conscience aux enfants des dégâts que peuvent causer mensonges et affabulations.

Dès 5 ans

Guillaume Olive, Voilà le loup !, illustrations de Zhigong He, Flammarion, « Les p'tits albums du Père Castor », 2016, 5,50 €

13/03/2017

Michael Rosen, La Chasse à l’ours

17-03-rosen chasse ours.jpg« Nous allons à la chasse à l’ours. Nous allons en prendre un très gros. La vie est belle ! Nous n’avons peur de rien. » Tous ensemble, Papa, Maman, ma sœur et moi  - ou mon frère et moi, car qui raconte ? – sans oublier le chien. Traversons la prairie, puis la forêt (Hou hou ! hou hou !), puis la neige (Criss criss ! Criss criss !),– puis la grotte (Petit petat ! Petit petat), bref, au bout de ce périple, eh bien… voilà l’ours, que l’on n’attendait pas « pour de vrai » ! Vite, vite, détricotons l’histoire, pour revenir dans notre zone de sécurité ! Ne pas hésiter à mimer l’histoire, pour rire tous ensemble !

Dès 3 ans

Michael Rosen, La Chasse à l’ours, illustrations d’Helen Oxenbury, traduit de l’anglais, L’Ecole des loisirs, 1997, 40 p., 5 € (en poche) ou 13,80 € (en album).

09/03/2017

Hans Christian Andersen, Hans le balourd

17-02-andersen, hans le balourd.gif« Il y avait dans la campagne un vieux manoir et, dans ce manoir, un vieux seigneur qui avait deux fils si pleins d’esprit qu’avec la moitié ils en auraient déjà eu assez. Ils voulaient demander la main de la fille du roi mais ils n’osaient pas car elle avait fait savoir qu’elle épouserait celui qui saurait le mieux plaider sa cause. » Et chacun de fourbir ses plus beaux discours… « quand soudain arriva le troisième frère – ils étaient trois, mais le troisième ne comptait absolument pas, il n’était pas instruit comme les autres, on l’appelait Hans le Balourd. » Ah, ce « numéro trois » ! Toujours plus drôle, plus inventif, plus créatif, car il faut bien tenir ses lecteurs en haleine – juste le temps qu’il faut. Bref, après toute une série de péripéties illustrées avec beaucoup d’humour par Philippe Lejonc, « Hans le Balourd devint roi, il eut une femme et une couronne et s’assit sur un trône et c’est le journal qui nous en informa… mais peut-on vraiment se fier aux journaux ? »

Dès 5 ans

Hans Christian Andersen, Hans le balourd, illustrations de Régis Lejonc, Rue du Monde, 2005, 32 p., 16 €

27/02/2017

Sophie Lescaut, L’arbre m’a dit

17-02- lescaut l'arbre m'a dit.jpg« L’arbre m’a dit… qu’au début on est presque rien. » mais « qu’on peut être à la fois fort et petit », « qu’il y a plein de chemins », que l’on peut « vivre les tempêtes » et même que, parfois, « il y a de l’inacceptable », quand, ici, le renard s’enfuit avec sa proie. À chaque double page, l’arbre chante la vie dans sa beauté et sa diversité. Une réussite pour cette maison d’édition qui se lance tout juste. Et vous, que vous disent les arbres ? N’hésitez pas à leur demander leurs secrets !

Dès 3 ans

Sophie Lescaut, L’arbre m’a dit, illustrations de Than Portal, Éditions Le Grand Jardin, 2017, 24 p., 14,50 €