Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2013

Queue touffue, nez pointu, langue menue

13-02-Ichinnorov Ganbaatar-Baasansuren Bolormaa-maman est là-chouetteunlivre.jpgDans la taïga, les gens « mènent une vie tranquille en compagnie des rennes ». Mais… mais « au plus profond des bois, guettant les tout petits enfants vit aussi un renard, malin et cruel ». A malin, malin et demi ! La maman, qui passe beaucoup de temps à traire « mesdames les rennes » pour nourrir son bébé, saura inventer mille ruses pour le protéger. Un récit enlevé, jouant sur répétitions et les variations, pour le plus grand bonheur des petits, qui joueront à avoir un peu peur.

Dès 4 ans

Ichinnorov Ganbaatar et Baasansuren Bolormaa, Maman est là ! Un conte enchanteur des steppes de Mongolie, Syros, 2013, 42 p., 14,50 €

12/02/2013

Ils ont des chapeaux ronds, vive la Bretagne... à Paris

Grand-Carnaval-Breton-au-Jardin-dAcclimatation.jpgA vos coiffes, à vos rubans, à vos gilets brodés! Demain, mercredi 13 février, le Jardin d'Acclimatation de Paris vous invite au grand Carnaval Breton, un Fest Diez familial, au son des bombardes et des cornemuses !
Entrée gratuite pour tous les enfants déguisés et pour leurs parents, s'ils sont eux aussi costumés. Le Bagad Pariz Ti Ar Vretoned donnera le "la" de la grande parade bretonne qui partira à 15 heures du parvis de la l'horloge florale pour rejoindre la Petite Ferme. Animations dès 13 h 30, chocolats chauds, bonbons, crèpes et cidre! 

Pour en savoir plus: Grand Carnaval Breton

11/02/2013

Un petit loir qui dort, dort, dîne, dîne et dort

13-02-Francesconi-mazille-comme-des-marmottes-chouetteunlivre.jpgMigrer ou hiberner – de nombreux animaux n’ont guère d’autre choix quand vient l’hiver avec son lot d’intempéries et de famines. Qui donc hiberne ?La marmotte, bien sûr, mais aussi le hérisson, le loir et le lérot, la mouffette et la chauve-souris. Les aquarelles de Capucine Mazille sont à l’image de la nature : colorées, enlevées et pleines d’humour. Et bien sûr sans jamais tricher avec les animaux, saisis dans leur sommeil hivernal. Bonne et longue nuit à tous, jusqu’au printemps !

Dès 5 ans

Michel Francesconi, Comme des marmottes – L’hibernation, illustrations de Capucine Mazille, Editions du Ricochet, 2012, 40 p., 12,20

04/02/2013

Son manteau de vent, de froidure et de pluie

13-02-Mack-monde-merveilleux-hiver.jpgInformatif, ludique, interactif… autant de qualités à la mode – et tout à fait nécessaires quand il s’agit de livres documentaires ! Cet album très hivernal décline ces qualités avec astuce, humour et esthétique. Sur la page de gauche, une superbe photo commentée : arbres givrés, perce-neige, cortège d’oies sur un étang gelé, et même un beau chou vert. Sur la page de droite, une photo de plus, des dessins et de petits jeux d’observation. Pour aimer l’hiver.

Dès 3 ans

Mack, Le Monde merveilleux de l’hiver, Clavis, 2012, 28 p., 9,99 €

17/01/2013

Blanche la terre dans les sous-bois

13-01-Lamarque-elschner-Blanc-tout-est-blanc-chouetteunlivre.jpgQuel pari ! Un livre aux teintes si douces, aux pages presque blanches, et qui vibre doucement au fil d’une histoire où se croisent les animaux de l’hiver et quelques personnages, finement dessinés par un pinceau de neige. Chut, entendez-vous le murmure de la terre quand elle s’endort ?

Dès 4 ans

Viviane Lamarque, Géraldine Elschner et Sonia Possentini, Blanc, tout est blanc, Minédition, 2012, 23 p., 14,20 €

15/01/2013

Vos beaux yeux, belle marquise

13_01-Princesses-chevaliers-l'art-à-colorier.jpgCet album à colorier présente, sur la page de gauche, un grand chef-d’œuvre et, sur la page de droite, une simple ébauche, que l’enfant est invité à compléter. Le papier est de bonne qualité, le format généreux. Pour éviter l’angoisse de la page blanche et apprendre à bien regarder. Il n’est pas défendu de choisir d’autres couleurs, mais celui qui dessinera une moustache à la très digne et ravissante Marguerite de Gonzague de Pisanello aura un gage !

Dès 5 ans

Princesses et Chevaliers, Mila éditions et RMN, coll. « L’art à colorier », 2010, 24 p., 6,95 €

Dans la même collection : Animaux (2009), Créatures fantastiques (2010) et Portraits (2009)

14/01/2013

Etoile des neiges

13-01-Vincent-Jeandenand-légende-rouge-gorge-jasmin-chouetteunlivre.jpg« Cela se passe il y a très longtemps, au pays de l’étoile polaire, dans le petit village de Quassiarssuk. » Donc non seulement il y a très longtemps, mais très, très loin ! Pour devenir un homme, « un vrai », Nutaq, le petit Inuit, doit tuer un ours… Justement, ce matin-là, il se lance avec son père sur les traces d’un ours blanc. Cette première chasse prend un tour inaccoutumé quand s’invite Aappalutoq Niaqolu, un délicieux petit rouge-gorge, mais aussi quand Nutaq s’aperçoit que l’ours qu’il convoite est une maman ourse.

Dès 5 ans

Marie-Christine Vincent-Jeandenand, La Légende du rouge-gorge, Ed du Jasmin, 2012, 24 p., 12,90 €

02/01/2013

Partons, la mer est belle

12-12-Pinguilly-Desvaux-la-fleur-des-vagues-belin-chouetteunlivre.jpg« Le ciel était bleu et bleu. La mer était bleue et bleue. » Et Hortense, avec sa poupée Soazic et Chien-Gris, ne perd pas une miette du spectacle : un grand bateau entre dans le port. La Fleur des vagues, elle le connaît bien, car il rythme sa vie, passée à la fenêtre. Jusqu’au jour où le quai reste désert. Page à page, Hortense va apprendre que l’on peut passer le grand pont, découvrir la grande ville, et, si peu qu’on y croit, voir de curieux bateaux dans les nuages. Quant au secret d’Hortense, il ne se découvre qu’à la fin du livre – et serre le cœur des enfants qui attendent les bateaux en jouant sur le port. Bon voyage, Hortense !

Dès 6 ans

Yves Pinguilly, La Fleur des vagues, illustrations d’Olivier Desvaux, Belin, 2012, 32 p., 13,70 €

28/12/2012

C’est Polichinelle, Mam’zelle

12-11-Hellé-boite-joujoux-Memo-chouetteunlivre.jpg« Cette histoire s’est passée dans une boîte à joujoux. Les boîtes à joujoux sont en effet des sortes de villes dans lesquelles les jouets vivent comme des personnages. » Parmi eux, un soldat tombe amoureux d'une Poupée qui a donné son cœur à un Polichinelle paresseux et querelleur.

Un album "nostalgie" aux illustrations Art déco. La typographie, très soignée mais complexe, pourra déconcerter certains jeunes lecteurs. Mais quel plaisir à lire à haute voix!

Dès 5 ans

André Hellé, Histoire d’une boîte à joujoux, Memo, 2012, 32 p., 29 €

 

 

12-12-natalie-dessay-claude-debussy-la-boite-a-joujoux-chouetteunlivre.jpgL’argument du ballet proposé en 1913 par André Hellé à Claude Debussy connut bien des déboires : déclaration de guerre, décès de Debussy, puis disparition prématurée de la jeune Chouchou Debussy… Le ballet La boîte à joujoux, mis en musique par Debussy en 1913, ne fut créé qu’en 1919.

Dès 5 ans

Claude Debussy, La Boîte à joujoux, racontée par Natalie Dessay, version orchestrée, CD audio, 2005, Didier Jeunesse, 23,80 €

 

12-12_expo_helle-chouetteunlivre.jpgAprès avoir lu le livre, ou écouté en famille l’histoire racontée en musique, pourquoi ne pas programmer une visite du musée du Jouet de Poissy (Yvelines) ? Il y aura sûrement moins de monde que devant les vitrines des grands magasins ! Vous y verrez notamment la première exposition rétrospective consacrée aux jouets imaginés par André Laclôtre dit André Hellé (1871-1945), dont la célèbre Arche de Noé. Contemporain de Caran d’Ache, Benjamin Rabier ou bien encore Poulbot, c’est en artiste d’avant-garde qu’André Hellé a façonné, au fil de ses très nombreuses créations, un univers artistique épuré qui permet à l’enfant de d’approprier facilement ces jouets en bois et de rêver à la lecture de ces albums.

Dès 5 ans

Musée du Jouet : 1, enclos de l’Abbaye – 78300 Poissy

Tous les jours sauf lundis et jours fériés, 9 h 30 – 12 h / 14 h-17 H 30

Exposition « Drôles de jouets » jusqu’au 9 juin 2013

26/12/2012

C’est peut-être un ours

12-12-Cousseau-mon-grand-père-devenu-ours-sarbacane-chouetteunlivre.jpg« En me réveillant ce matin, j’ai eu envie que mon grand-père soit encore vivant. Il serait devenu un ours. Ensemble, on aurait attendu le printemps en hibernant près de la cheminée. Maman dit que les morts hibernent beaucoup plus longtemps que les vivants. Ça ne fait rien, nous attendrons. »

Au cœur de l’hiver – ou ayant l’hiver au cœur ? - la fillette part à la recherche du printemps. Une menotte dans la grosse patte de son «grand-père devenu ours». Descendus sous terre, ils rencontrent la taupe. Grand-Père, ayant croqué une graine, s’endort. La fillette rentre à la maison, les yeux pleins de neige fondue. Au printemps, Grand-Père «sera devenu un arbre au milieu de la prairie». Ça a l’air simple comme ça, mais il ne faut pas s’y fier…

Ce conte païen emprunte notamment aux mythes antiques sur les saisons, la fertilité et l’éternel retour. Cet ours tutélaire trouve des échos dans les mythologies européennes, tant grecque que romaine, celte, germanique et scandinave – et pour ainsi dire dans tout l’hémisphère nord. « Roi des animaux », l’ours est aussi l’ancêtre de l’homme – dans les Pyrénées, il est « lou Moussu », le Monsieur. Bien loin, en tout cas, d’un bisounours de feuilleton. Ce qu’a bien compris cette jeune émule d’Artémis !

Dès 5 ans

Alex Cousseau, Mon grand-père devenu ours, illustrations de Nathalie Choux, Sarbacane, 2012, 32 p., 14,90 €