Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2016

Dawn Casey et Kathy Hudson, Le plus bel œuf de Pâques du monde

16-03-casey oeuf paques.jpg« C’est Pâques, aujourd’hui ! explique sa maman au petit lapin gris. Des œufs de toutes les couleurs sont cachés dans la campagne. Amuse-toi à les chercher !» Dans les bosquets, sous les jonquilles, derrière l’arrosoir ? Eh bien non… Voilà notre petit lapin bien tristounet, quand il découvre un œuf sans aucun décor, et même un peu pâlichon. Et c’est là que commence l’aventure, car l’œuf va éclore sous les yeux incrédules du petit lapin. Une histoire douce à raconter après la chasse aux œufs. Dans plusieurs pays d’Europe, ce sont les lièvres – devenus lapins, la « domestication » touchant aussi le monde légendaire – et non les cloches, qui régalent les enfants. (Oui, je sais, les lièvres et les lapins, ce sont deux espèces différentes dans le monde réel.)

Dès 3 ans

Dawn Casey et Kathy Hudson, Le plus bel œuf de Pâques du monde, Editions de l’Imprévu, 2016, 7,90 €

17/03/2016

Suzanne Max et Alain Benoist, Liann et la forêt menacée

16-03-suzanne max - liann foret menacée.jpg« Le cœur battant, Liann courait aussi vite que possible sans se soucier des branches qui lui griffaient le visage. A travers le feuillage, il devinait la fuite des lapins, des renards et des chevreuils. Le petit faune, lui aussi, cherchait à échapper au danger qui se rapprochait. Dans son dos, le vacarme effrayant s’amplifiait. Les deux monstres avançaient et écrasaient tout sur leur passage. » Et Liann de nous faire courir à ses côtés… mais, ouf !, ce n’est qu’un cauchemar. Un cauchemar ou un rêve prémonitoire, comme en rêvent parfois les petits faunes aux yeux mauves ? De rebondissements en métamorphoses, ces nouvelles aventures de Liann ne laissent pas un moment de répit au jeune lecteur. Enseignante en primaire, Suzanne Max a concocté un récit plein de magie et de fantaisie, avec de petits héros attachants et des grandes personnes qui les écoutent avec bienveillance. La forêt de Liann sera sauvée des affreux projets de promoteurs avides, ce qui nous permettra d’y retrouver faunes, elfes et fées, pour notre plus grand bonheur.

Dès 8 ans en lecture suivie

Suzanne Max et Alain Benoist, Liann et la forêt menacée, 2016, Editions Ex Aequo, 58 p., 10 € - Format Kindle, 3,99 €

15/03/2016

Kazuhito Kazeki et Chiaki Okada, Une nuit à la bibliothèque

16-03-okada-nuit bibiothèque- seuil.jpg« Aujourd’hui, on va à la bibliothèque. Chaque enfant a apporté son doudou. » Et… va l’y laisser ! Bien installés sur un vaste futon, entre les bacs à livres et les étagères, les doudous vont bien sûr profiter de la situation à leur manière Quelle drôle d’histoire ! Avec tendresse et humour, nos amis japonais tissent, par l’intermédiaire des doudous, une belle amitié entre les enfants et les livres. Et puis, ces doudous, comment vivent-ils ce drame de l’oubli ? A la bibliothèque, ça se passe fort bien, merci !

Dès 3 ans

Kazuhito Kazeki et Chiaki Okada, Une nuit à la bibliothèque, traduction de Mutsumi Funato, Seuil Jeunesse, 2016, 34 p., 13,50 €

25/02/2016

Emilie Vast, Le secret

16-02-emilie vast - le secret.jpg« Renarde a un secret. N’y tenant plus, elle le confie à Lapin. ‘Oh, extraordinaire’, dit Lapin. Lapin a un secret. » Et de le chuchoter à Libellule… De Libellule, le secret voyage : Ecureuil, Hibou, Chauve-souris, Aigrette, Hérisson, Pic-vert, Cerf… mais est-ce encore un secret, si bien partagé ? Eh non, car le secret de Renarde, c’est une petite boule de poils roux qui émerge du buisson. A la dernière page, tous les animaux, en cortège, viennent offrir à Renarde et à son petit une fleur cueillie dans la page où nous les avons rencontrés.
Les albums d’Emilie Vast sont toujours aussi charmants et poétiques, de vraies odes à la vie !

Dès 3 ans

Emilie Vast, Le secret, 2015, Editions MeMo, 24 p., 12 €

22/02/2016

Zaozao Wang, La Graine du petit moine

16-02-szaozao- la graine du petit moine.jpgAu cœur de l’hiver, « un maître distribua une graine de lotus à chacun de ses trois disciples : Ben l’Ardent, Jing le Studieux et An le Serein. […] Prenez-les et faites les pousser. » Quelle vertu, de l’ardeur, de l’étude ou de la sérénité convient-elle le mieux à la culture du lotus ? Faut-il, comme Ben, y mettre toute son énergie, quitte à l’exprimer à contretemps ? Faut-il tout savoir du lotus, de son histoire et de sa culture et se réfugier avec Jing dans un monde de savants déconnectés du réel ? Ou faut-il tout simplement attendre le « bon moment » ? Le moinillon An, lui, attend patiemment le retour du printemps ; après avoir choisi un coin tranquille sur l’étang, il fait confiance à la graine pour se transformer, le jour venu, en un magnifique lotus. C’est un plaisir de suivre ces trois petits moines dans leur monastère et aux alentours, d’autant plus que illustrations de Li Huang sont charmantes, légères et poétiques.

Dès 6 ans

Zaozao Wang, La Graine du petit moine, illustrations de Li Huang, Hongfei Culture Editions, 2014, 30 p., 13,70 €

18/02/2016

Alphonse Daudet au sommaire du magazine TétrasLire de février

COUVETOILES.jpg« La plus belle de toutes les étoiles, maîtresse, c’est la nôtre, c’est l’étoile du berger, qui nous éclaire à l’aube quand nous sortons le troupeau, et aussi le soir quand nous le rentrons. Nous la nommons encore Maguelonne, la belle Maguelonne qui court après Pierre de Provence (Saturne) et se marie avec lui tous les sept ans.
- Comment ! berger, il y a donc des mariages d’étoiles ?
- Mais oui, maîtresse. »
Dans la nuit provençale, un petit berger fait découvrir le ciel d’été à Stéphanette, la « demoiselle » venue se sécher au près de son feu. « Les Etoiles », ce délicieux conte d’Alphonse Daudet, est suivi d’un dossier pour tout savoir sur les étoiles et les planètes. Avant d’apprendre un tour de magie et de se régaler d’un gâteau… étoilé, pourquoi ne pas se délasser avec quelques jeux ? Pour finir, une légende chinoise raconte comment Altaïr le Bouvier fut séparé de Véga la Tisserande. Un nouveau numéro très réussi de ce magazine « qui donne des ailes à la lecture », dédié aux 8 à 12 ans.

De 8 à 12 ans

Tétras Lire – Editions Alba Verba, www.albaverba.fr ou 20 quai Fulchiron, 69005 Lyon. 9,50 € le numéro, ou 64 € pour 11 numéros

Pour feuilleter quelques pages du magazine, c’est ici.

12/02/2016

Céline Claire, La chasse au caribou

16-02-céline claire - chasse caribou - élan vert.jpg« C’est décidé ! Je vais à la chasse au caribou ! Personne ne m’arrêtera ! Même pas le froid. » En voilà, un petit bonhomme bien téméraire ! En effet, ni le loup, ni le lynx, ni l’ours n’arrêtent notre vaillant chasseur… Ce serait même le contraire ! Mais quand, au détour d’un sentier enneigé, apparaissent les grandes pattes du caribou… Je vous laisse deviner la fin ! Ce conte randonnée fait irrésistiblement penser au délicieux dessin animé du petit Indien, le Little Hiawatha des Silly Symphonies (1937) de Disney. Un concentré d’humour et d’énergie !

Dès 3 ans

Céline Claire, La chasse au caribou, illustrations de Sébastien Chebret, Editions de l’Elan vert, 2016, 32 p., 10,20 €

09/02/2016

Charles Perrault, Le Petit Poucet, illustré par Emmanuel Fornage

16-02-perrault fornage petit poucet.jpgLe Petit Poucet et ses frères « heurtèrent à la porte, et une bonne femme vint leur ouvrir. Elle leur demanda ce qu'ils voulaient. Le petit Poucet lui dit qu'ils étaient de pauvres enfants qui s'étaient perdus dans la forêt, et qui demandaient à coucher par charité. Cette femme, les voyant tous si jolis, se mit à pleurer, et leur dit :
" Hélas ! mes pauvres enfants, où êtes-vous venus ? Savez-vous bien que c'est ici la maison d'un Ogre qui mange les petits enfants ?
- Hélas ! madame, lui répondit le petit Poucet, qui tremblait de toute sa force, aussi bien que ses frères, que ferons-nous ? Il est bien sûr que les loups de la forêt ne manqueront pas de nous manger cette nuit si vous ne voulez pas nous retirer chez vous, et cela étant, nous aimons mieux que ce soit Monsieur qui nous mange ; peut-être qu'il aura pitié de nous si vous voulez bien l'en prier. » Comme cela est élégamment demandé…
Les découpages d’Emmanuel Fornage, inspiré des techniques ancestrales des découpeurs du Pays d’En Haut, conviennent parfaitement au conte. Décidemment, le Petit Poucet inspire les créateurs de papiers découpés, puisque octobre 2015 avait aussi vu paraître chez Hélium Le très grand Petit Poucet, avec des décors et des découpes de Clémentine Sourdais

Dès 5 ans

Charles Perrault, Le Petit Poucet, illustré par Emmanuel Fornage, Circonflexe, 2015, 64 p., 22 €

08/02/2016

Viviane Koening, Dédale, l’homme-oiseau

16-02-koening - dédale tourbillon.jpg« Beau jeune homme aux cheveux bouclés, Dédale est devenu un sportif excellent. Il sait manier les armes à la chasse comme à la guerre. Il est aussi le meilleur des artisans et le plus extraordinaire des savants. Forgeron, potier, architecte et sculpteur, il sait tout faire. » Mais voilà, il est aussi orgueilleux, jaloux et violent… autant de défauts que les Grecs ne supportent pas et résument dans le terme d’ubris. Le meurtre de son neveu lui vaut d’être exilé d’Athènes. Une nouvelle vie attend celui qui est accueilli par Minos, le roi de Crète… Minos, Pasiphaé, le Minotaure, Ariane et Thésée, Icare… autant de noms qui résonnent encore à nos oreilles. Viviane Koening signe là une belle adaptation des textes anciens, avec une belle allusion au célèbre tableau de la Chute d’Icare de Pieter Brueghel l'Ancien. De nombreux petits encarts satisferont les plus curieux sans alourdir le récit. Le tout sur un beau papier dans une édition soignée.

Dès 10 ans

Viviane Koening, Dédale, l’homme-oiseau, illustrations de Mélisande Luthringer, Tourbillon, 2010, 148 p. – 9,95 € ou à trouver d’occasion pour quelques euros.

05/02/2016

Solenne et Thomas, L’Oiseau d’or

16-02-solenne - oiseau d'or.jpg« Au milieu de nulle part, vit un oiseau sur son arbre. Un matin, un éclat de couleur passe à l’horizon. Poussé par la curiosité, l’oiseau quitte sa maison. » Notre oiseau d’or se lance dans un long voyage, qui le mènent dans des pays où les ours sont rouges et les baleines violettes. Jusqu’à retrouver, sur la branche qu’il avait quittée une charmante oiselle aux ailes multicolores. Un bel album sur la quête de la beauté, sur la saine curiosité et l’émotion – mais qui se prête à de nombreuses interprétations – ou qui se raconte juste pour le plaisir des couleurs. Les gravures de ce duo d’illustrateurs sont en parfaite adéquation avec le thème de l’album.

Dès 4 ans

Solenne et Thomas, L’Oiseau d’or, Gautier Languereau, 2015, 32 p., 14,95 €