Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2011

Araignée, pourquoi pas libellule ou papillon ?

11-10-Jonas-Bestiaire-Olympe-chouetteunlivre.jpg« Originaire de Lydie, Arachné vivait seule avec son père et teignait la laine du soir au matin », puis elle la filait et la tissait en de merveilleuses étoffes. Mais un jour, l’insolente défia Athéna elle-même au métier à tisser. Victorieuse, elle dut subir la colère de la déesse et devint… une araignée qui dut,sans fin, tisser ses toiles… arachnéennes. Coucou, hibou, belette, mais aussi lion, python, voire centaure ont leur partition à jouer dans la mythologie grecque et nous parlent de l’origine de notre monde.

 

 Pour adolescents férus de littérature et de mythologie grecque

 

Anne Jonas, Le bestiaire de l’Olympe, Milan, 2011, 126 p., 17,90 €

 

16/09/2011

Qu’est-ce que c’est t’y que ça, des couilles molles ?

11-09-Pergaud-guerre-boutons-Gallimard-chouette-un-livre.jpgCrayons machouillés, casquettes pelées, godillots éculés et zizis à l’air : il fallait bien toute l’impertinence de Claude Lapointe pour illustrer cette Guerre des boutons qui revient à l’assaut après des décennies de moindre bruit. Cette réédition de 1977, avec le texte intégral, permettra un salutaire retour aux sources, histoire de comparer les deux films concurrents. La mode reviendra-t-elle aux blouses grises, aux chaussettes en tire-bouchon et aux listes des préfectures à copier ? Verra-t-on les élèves de la communale servir la messe et revenir pour vêpres ? La définition du citoyen par le jeune Camus fera-t-elle partie des cours d’instruction civique ? Vendra-ton aux mineurs non accompagnés de vrais lance-pierres, avec de vrais cailloux, des couteaux, et des ciseaux?  Mais surtout – et là j’attends les commentaires des institutrices -, quels gros mots auront la faveur des cours de récréation cet hiver ? Parce que le choix ne manquera pas ! 

 

Dès 12 ans

 

Louis Pergaud, La Guerre des boutons, illustrations de Claude Lapointe, Gallimard Jeunesse 2011, 256 p., 14,90 € - Nombreuses éditions de poche (attention, il y a des versions abrégées).

13/09/2011

Suspense, humour et cup of tea

11-09-Christie-cadavre-bibliotheque-chouette-un-livre.jpg« Mrs Bantry se dressa sur son séant. Soit son rêve avait pris une étrange tournure, soit Mary avait vraiment fait irruption dans la chambre et dit – incroyable ! extravagant ! – qu’il y avait un cadavre dans la bibliothèque. » Et quel cadavre ! Celui d’une jeune et jolie blonde. Et quelle bibliothèque ! Celle du colonel Bantry, irréprochable sujet de Sa Majesté. La plus célèbre enquête de Miss Marple, qui nous fait tant aimer les vieilles demoiselles aux vêtements démodés. De quoi animer de belles parties de Cluedo.

 

Dès 12 ans

 

Agatha Christie, Un cadavre dans la bibliothèque - Diverses éditions de poche.

29/08/2011

Quand revient la saison des cèpes

11-09-Toussaint-samat-contes-perigord.jpgPourquoi ne pas lire quelques contes périgourdins ? Il s’y cache souvent une bonne recette, ou le souvenir ému d’un festin de roi, à la fin duquel un troubadour fait sonner sa viole. Car le Périgord, depuis que la petite fille de Cro-Magnon regarde couler la Vézère, est une terre « où les coutumes sont la continuation des gestes paisibles de tous les jours, avec la joie de vivre autour et un enracinement dans le bon sens ». Savez-vous comment Moitié de Coq, un petit coq périgourdin, devint banquier après avoir donné une bonne leçon à Ventre d’Or ? Parce que, tout déplumé du croupion qu’il était, il avait « un bon bec de Périgourdin », qui lui permit d’avaler le renard, le loup, le ruisseau et un plein essaim d’abeilles, qui vinrent à sa rescousse à l’instant critique.

 

Dès 14 ans

 

Maguelonne Toussaint-Samat, Contes du Périgord, Editions Sud-Ouest, 2001, 224 p., 15 €

07:10 Écrit par Madame la Chouette dans Adolescents, Contes, légendes et fééries | Lien permanent | Commentaires (0)

02/07/2011

En selle, le désert vous attend !

11-07-02-Dieulafoy-amazone-en-orient-chouetteunlivre.jpgUne jeune et jolie femme d’ingénieur en cheveux courts et pantalon, c'est aujourd'hui tout à fait normal. Mais en 1881, imaginez ! Cela choquait dans la bonne société, mais n’était-ce pas beaucoup plus simple, pour parcourir 6000 kilomètres à cheval - en 14 mois ? Surtout en Perse ! Archéologue, photographe, ethnologue, journaliste, Jane Dieulafoy (1851-1916) n’a rien fait à demi pour vivre ses passions. Son Journal en témoigne, elle a l’œil à tout, et un humour « culotté » dont voici un exemple : le consul de Turquie, l’effendi, « trop rond pour pouvoir prendre ses repas à terre, est obligé de faire transporter à l'avance, dans les maisons où il est invité à dîner, une table profondément creusée dans laquelle il incruste son majestueux abdomen, après s'être excusé auprès des convives de cette infraction aux usages. L'Excellence […] a perdu de vue ses pieds depuis de si longues années, […], qu'elle est heureuse de s'assurer, en se regardant de temps en temps devant un grand miroir, qu'un chameau ne les lui a pas volés. » Tabriz, Téhéran, Qom, Saveh, Ispahan, Shiraz… Nous sommes au pays des Mille et une nuits - mais avec des brigands, des maladies et des bestioles en tout genre ! N’est pas non plus donné à qui veut de donner son nom à des salles du Louvre. A vous de découvrir ce qu’elles abritent.

 

A partir de 15 ans, pour grandes lectrices

 

Jane Dieulafoy, Une amazone en Orient, du Caucase à Persépolis, 1881-1882, Phébus, 2010, 400 p., 13 €