Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2013

Sous les ponts de Paris

13-03-Dodeller-promenons-nous-a-Paris-parigramme-chouetteunlivre.jpg« Prêts pour un voyage dans le temps ? A Paris, remonter les siècles est aussi facile que de descendre dans le métro. Mais bien plus instructif ! » Commençons par visiter Lutèce. Savez-vous qu’un mur des fondations du forum reste visible dans une encoignure du 63 boulevard Saint-Michel ? Le Paris médiéval se découvre entre Notre-Dame et la rue Charlemagne. Le Louvre et ses alentours valent bien que l’on y consacre une belle promenade. Au XVIIe siècle, c’est le Marais qui est à la mode ; au XVIIIe, ce sera Saint-Germain des Prés ; puis, au XIXe, le quartier de l’Opéra. Les années 1900 verront l’apogée de Montmartre.

Ce guide a choisi de parcourir l’histoire de Paris en privilégiant un quartier par époque. Au cours de 9 promenades qui varient d’un kilomètre à plus de quatre, les jeunes visiteurs découvriront les monuments les plus emblématiques, mais aussi des passages secrets, des énigmes, des jeux de mots... En prime, une excursion dans le parc de Versailles.

Les éditions Parigramme sont le plus sûr gage de sérieux et de bon goût pour tous les amoureux de Paris !

Dès 9 ans, pour adolescents et adultes

Sylvie Dodeller, Promenons-nous à Paris, illustrations de Pascale Bougeault, Parigramme, 2012, 144 p., 11,90 €

07/03/2013

Wiggins le fin limier

13-03-Beatrice-nicodème-wiggins-nuit-eclipse-gulfstream-chouetteunlivre.jpgDans cette nouvelle aventure, notre héros quitte les quartiers mal famés de Londres, pour un « job » d’homme à tout faire dans le collège huppé de Midhurst. Un job qui n’est qu’une couverture, car il doit veiller sur un jeune élève, mystérieusement menacé. Dans l’univers clos du collège, élèves et professeurs ont de bien curieux comportements… Wiggins, encore déboussolé par la disparition de l’inoxydable Sherlock Holmes, à qui il avait rendu maints services, fera tout pour que l’on prenne au sérieux ses talents de détective. Un roman policier – et un peu historique – haletant, fort bien mené et écrit dans un français des plus fluides. Ce qui change des traductions trop souvent mal ficelées ! Merci à Florence R.G.

Pour en savoir plus sur l’auteur, Béatrice Nicodème.

Pour adolescents, dès 12 ans

Béatrice Nicodème, Wiggins et la nuit de l’éclipse, Gulf Stream, 2012, 258 p., 13,90 €

19/02/2013

Nous allons à Tyr, le rendez-vous des braves

13-02-Moreau-Bellecroix-les-trois-pastoureaux.chouetteunlivre.jpg« Enfin, s’écria Allégrin en frappant de son poing sur l’établi, qu’est-ce qu’on attend pour lever les bannières ?
- Je ne sais ce que l’on attend, répondit tristement le vieil armurier, mais tout le monde attend. Le Tombeau attend les pas éperonnés des Croisés, notre bon roi Louis attend à Saint-Jean d’Acre les vaisseaux de France […].
- Mais il y a des vivants en France ! Beaucoup de vivants ! Et qui se souviennent ! Et qui n’ont pas peur ! Ni des Sarrasins, ni des Karismiens ! […] Il y a nous ! »

C’est ainsi que Fenouillet, Allégrin et leur ami Gilles, 15 ans aux cerises de cette belle année 1251, quittent Chartres pour suivre un bien curieux prédicateur. Jusqu’où les conduira ce « maître de Hongrie » ? Un roman dans la grande tradition scoute de la route – mais comment prenait-on la route au XIIIe siècle ? Pour des adolescents qui ont une bonne culture religieuse et historique.

Dès 12 ans

Anne Moreau-Bellecroix, Les Trois Pastoureaux, illustrations de Grégoire Mathieu, Editions Bulle d’Or, 1996, 292 p., 15 €. Avec une préface de l’abbé Régis de Cacqueray-Valmenier. Disponible sur www.livresenfamille.fr

Ou aux éditions Téqui, avec les illustrations de Pierre Joubert, 1999, 260 p., 10 €

Réédition de l’ouvrage paru dans la collection Signe de Piste - Prix Larigaudie en 1946.

15/02/2013

Chante, ô déesse, le courroux d’Achille, fils de Pélée

13-02-Montardre-Achille-le-guerrier-nathan-chouetteunlivre.jpg« Pélée a confié l’éducation d’Achille à Chiron. Chiron est un centaure : son buste est celui d’un homme, et son corps, celui d’un cheval. Il est un excellent précepteur et il enseigne à l’enfant tout ce qu’un futur héros doit savoir : courir plus vite que le vent ; combattre comme un lion ; apprendre les secrets de la nature ; jouer de la lyre ; respecter les dieux ; et mille autres choses encore. Achille est un excellent élève… quoique un peu colérique. »

Et quand on sait que cette « colère d’Achille » est le sujet même de l’Iliade…

Ce récit clair, centré sur le héros, entre de plain pied dans le monde chanté par Homère et par les poètes et tragédiens grecs.

Dès 8 ans

Hélène Montardre, Achille le guerrier, illustrations de Nicolas Duffaut, Fernand Nathan, 2012, 64 p., 4,95 € ou au format Kindle (4,49 €). 

14/02/2013

Un cheval et une armure

13-02-Walter-scott-invahoé-fleurus-chouetteunlivre.jpg« - Comment se fait-il que vous connaissiez si bien cette forêt ? reprit le prieur sans laisser le temps à Bois-Guilbert de se fâcher.
- Oh, je suis né par ici, répondit le jeune homme.
Ils étaient arrivés devant le manoir. C’était une vieille bâtisse d’aspect grossier comparée aux châteaux forts que les Normands étaient en train d’élever dans toute l’Angleterre. Mais Rotherwood était tout de même solidement défendu. »

Le roman de Walter Scott, dans la traduction d’Alexandre Dumas, compte plus de mille pages – mais il faut bien avouer que si redondances et fioritures signent le roman « gothique », elles sont de moins en moins goûtées de nos jeunes lecteurs.

Voici, par exemple, la version originale de l’adaptation ci-dessus, qui, avouons-le, tire un peu à la ligne:

« Le templier allait faire une réponse en harmonie avec son caractère irascible ; mais il fut interrompu par le prieur, qui exprima de nouveau son étonnement qu’après une si longue absence leur guide connût si parfaitement toutes les passes de la forêt.
– Je suis né dans ces alentours, répondit le guide.
Et, comme il faisait cette réponse, on se trouva en face de la maison de Cédric, que nous avons déjà dit se présenter sous l’aspect d’un bâtiment bas et irrégulier contenant plusieurs cours et enclos occupant un espace considérable de terrain, lequel bâtiment, bien que sa grandeur indiquât que son propriétaire était une personne riche, différait entièrement de ces hauts châteaux à tourelles dans lesquels résidait la noblesse normande et qui étaient devenus le style universel d’architecture dans toute l’Angleterre.
Cependant Rotherwood n’était pas sans défense ».

L’adaptation proposée par Fleurus tient la route ; une fois le terrain reconnu, pourquoi ne pas se lancer dans le texte original ? Mais pas sans avoir revu les 39 épisodes du feuilleton des années 1960 où Roger Moore incarnait le rôle-titre.

Dès 12 ans

Walter Scott, Ivanhoé, Fleurus, coll. « Les grands classiques des aventuriers », illustrations de Sylvain Bourrières, 2012, 168 p., 12,90 € - Traduction et adaptation de Charlotte Grossetête.

08/02/2013

Ô toi, vent du nord, peux-tu me dire où se trouve le château bleu ?

13-02-nils-Ahl-contes-norvégiens-soria-moria-chouetteunlivre.jpg«Huttetu ! Ça sent le sang de chrétien ! dit le troll, et il passa ses trois têtes par la porte.
- Oui, tu as tout à fait raison ! dit Halvor qui coupa les trois têtes d’un seul coup.
La princesse fut si heureuse qu’elle se mit à chanter et à danser, car elle était sauvée.»

En Norvège, point de conte sans trolls, châteaux enchantés, tempêtes au large, oiseaux parlants et princesses enamourées. Point de conte non plus sans un brave gars, loqueteux et souvent considéré comme le dernier des niais. Des aventures rondement menées et des épreuves astucieusement surmontées en feront un vrai héros. Vieux fond païen et merveilleux chrétien vont ici de pair pour réenchanter le monde, ce que les folkloristes romantiques avaient fort bien compris en collectant ces anciens contes populaires.

Dès 10 ans

Contes norvégiens, Le château de Soria Moria, contes choisis, traduits et adaptés par Nils Ahl, L’Ecole des loisirs, 2002, 126 p., 8,20 €

07/02/2013

Nobles maîtres de l’investigation

13-01-Akounine-prisonnière-tour-points-chouetteunlivre.jpgSi les romans policiers classiques un peu désuets n’ont plus de secret pour vous, si vous aimez la parodie intelligente, ces trois nouvelles de Boris Akounine auront de quoi vous réjouir ! Crimes aux mobiles étranges, disparitions mystérieuses, énigmes alambiquées, rebondissements imprévisibles… rien ne manque ! Vous retrouverez la noirceur d’Edgar Poe dans «Conversation de salon» et la gouaille de Georges Simenon dans «De la vie des copeaux». Quant à «La prisonnière de la tour», le narrateur n’en est autre que le docteur Watson - parfois interrompu par la voix de Shibata, le serviteur japonais du détective russe. Qui sera le plus fin limier ? Sherlock Holmes, Arsène Lupin ou… Eraste Fandorine ?

Adolescents

Boris Akounine, La Prisonnière de la tour et autres nouvelles, Points, 2012, 280 p., 7 €

01/02/2013

Yo-ho-ho ! Et une bouteille de rhum !

13-02-Stevenson-Ile-au-Tresor-Jouberty-chouetteunlivre.jpg« M. Trelawney, le docteur Livesey et autres gentlemen m’ayant demandé de mettre par écrit tous les détails concernant l’Île au Trésor et de ne rien en omettre depuis le commencement jusqu’à la fin, sauf la position de l’île »… Sauf la position de l’île. Une phrase qui laisse songeur. Il me plaît à penser que François Gabart, en 68 jours de course, l'a entr’aperçue et dignement saluée, cette île fameuse. N’est-ce pas l'île enchantée de nos rêves d’enfance, qui ont poussé au large tant d’apprentis matelots ? Quant aux magnifiques illustrations de Pierre Joubert, elles nous entraînent sur l’océan au rythme des vieux chants de marins !

Dès 12 ans, ou dès 8 ans si le livre est lu par un adulte

Robert Louis Stevenson, L’Ile au Trésor, illustrations de Pierre Joubert, Fleurus, 1992, 189 p. – D’occasion.

29/01/2013

Allez donc tenter l’épreuve

13-01-Page-roi-Arthur-Corentin-chouetteunlivrejpg.jpg« Dans ces temps lointains, de rudes batailles faisaient rage en l’île de Bretagne. Elles étaient menées par les Bretons en lutte contre les envahisseurs saxons. » Et quand Uther, couronné roi, épouse la belle Ygerne, elle lui donne un fils : Arthur. La légende se fait alors plus belle que l’Histoire !

Puisant dans la riche « matière de Bretagne », Marie-Paule Page fait chevaucher ses lecteurs dans la meilleure compagnie qui soit, celle des chevaliers de la Table ronde. Les illustrations d’Arthur Rackham (1867-1939) ajoutent au récit une ambiance féérique très Art Nouveau.

A revoir, le dossier de l’exposition de la BnF de 2009 : Arthur, la légende du Roi.

Dès 12 ans

Marie-Paule Page, Le Roi Arthur, d’après les textes anciens, illustrations d’Arthur Rackham, Ed Corentin, 2008, 50 p., 19,50 €

28/01/2013

Le phaéton d’une voiture à foin vit son char embourbé

13-01-LaFontaine-Fables-Boillat-Grund-chouetteunlivre.jpgNon pas dans la neige, mais dans quelque ornière de basse Bretagne… Ce choix de 83 fables séduit par ses illustrations contemporaines, fines et légèrement décalées. Rats, grenouilles, loups et lions arpentent les pages en costume cravate. Les cigognes, les souris et les belettes rivalisent, elles, de talons hauts et de décolletés. Canapés, ordinateurs, belles autos… Pas de doute, les animaux du fabuliste ont toute leur place dans notre monde ! L’album propose les fables les plus célèbres (La cigale et la fourmi, Le lion et le rat, etc.) mais aussi un choix de textes qui gagnent à être relus, tels « Le chartier embourbé » ou « La tête et la queue du serpent ».

Dès 8 ans

Jean de La Fontaine, Fables, illustrées par Joanna Boillat, Gründ, 2009, 209 p., 14,95 €