Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2016

Jean Olivier et Edouardo Coelho, Une colonie viking au Groenland, Brattahlid

16-03-vikings coelho.JPG« En 985, des émigrants islandais, descendants d’aventuriers norvégiens, fondent, sur la côte Sud-Ouest du Groenland, le premier établissement d’hommes blancs de l’Atlantique du Nord-Ouest.
Un banni, dont le nom est passé à l’Histoire – Erik Rauda (Erik-le-Rouge) – se trouve à l’origine de cette colonisation.
Sa ferme – la longue-maison norroise – construite au fond d’un fjord profond, sur le versant d’une colline, porte le nom significatif de Brattahlid (Raide-Pente). » C’est l’histoire de cette colonie que raconte cet album, histoire aussi d’une famille dont l’un des fils, Leif, va explorer les côtes du Vinland, notre Canada. Aussi bien documenté que précisément illustré en noir et blanc, cet album est plus qu’un documentaire. Il met en scène ces hommes et ces femmes du Nord dynamiques et inventifs– dont certains seront massacrés par les Skraellings – les indigènes du Nouveau Monde - , et d’autres succomberont à divers maux. Le dernier document groenlandais connu date en effet de 1408. Un régal, à chercher d’occasion.

Dès 10 ans

Jean Olivier et Edouardo Coelho, Une colonie viking au Groenland, Brattahlid, Albin Michel Jeunesse, 1985, 62 p. D’occasion.

26/02/2016

William Shakespeare, Le songe d’une nuit d’été

16-02-shakespeare songe nuit été seuil.jpg« Le roi tient ici ses fêtes cette nuit ; prends garde que la reine ne vienne pas trop près de ses yeux, car Obéron est en proie à une colère sans mesure » : voilà Puck prévenu par la fée. Mais voilà que cet « esprit » malicieux, à la suite de quiproquos, verse l’élixir magique dans les yeux du jeune Lysandre – et non dans ceux de la reine Titania… Quelle cascade de rebondissements cette erreur va-t-elle provoquer tout au long de cette nuit de la Saint-Jean ! Le moment plus drôle est sans contexte celui où Titania tombe amoureuse de Bottom, le tisserand – et comédien amateur - coiffé de sa tête d’âne.
Les illustrations d’Arthur Rackham (1867 – 1939), même si leur reproduction n’est pas des meilleures, apporte un charme fou à cette pièce aussi complexe que farfelue.

Dès 12 ans

William Shakespeare, Le songe d’une nuit d’été, traduit par Emile Montégut, illustré par Arthur Rackham, Seuil, coll. » Classiques images », 2012, 185 p., 19,30 €

15/02/2016

Ghylenn Descamps, Maisons de poupées

16-02- maisons de poupées.jpgLoin des villas victoriennes compassées ou des châteaux de princesse tout en plastique, les maisons de poupées présentées dans cet ouvrage sont joyeuses, simples, modernes, rigolotes et de bon goût. Et s’il vous prend des envies de voyage, il n’y a qu’à choisir entre une maison japonaise, un loft new-yorkais ou une roulotte… Côté technique, il ne manque ni la liste des fournitures (beaucoup de récup’), ni les gabarits, ni les étapes de réalisation. Sans oublier croquis et photos. Une icône précise ce qui peut être réalisé par de petites mains enfantines. De quoi bien occuper les prochaines vacances !

Dès 10 ans

Ghylenn Descamps, Maisons de poupées, Editions Marie Claire, 2015, 128 p., 16,90 €

25/01/2016

Carlo Collodi, Les aventures de Pinocchio, histoire d’un pantin

16-01-collodi-innocenti-pinocchio.jpg« Il y avait une fois…
- Un roi ! diront tout de suite mes petits lecteurs.
- Non, mes enfants, vous vous êtes trompés. I y a avait une fois un morceau de bois. Ce n’était pas du bois de luxe, mais un morceau pris dans un vulgaire tas de petit bois, de ceux que, l’hiver, on met dans les poêles et les cheminées. […] Un beau jour ce morceau de bois se retrouva dans la boutique d’un vieux menuisier, qui se nommait Maître Antoine, ceci mis à part que tous l’appelaient Maître Cerise. » Et voilà notre Maître Cerise tout heureux d’avoir un bout de bois à transformer en un pied de table… Mais voilà que le bout de bois se lamente… Tout frémissant, et plus superstitieux que courageux, Maître Cerise s’en défausse vite fait en le cédant à son voisin Gepetto… Lequel en fera la marionnette bien connue ! Ce grand album est illustré de main de maître par le Napolitain Roberto Innocenti, qui a choisi de replacer ce chef-d’œuvre dans la Toscane du XIXe siècle. Un ouvrage à garder dans la bibliothèque familiale !

Dès 10 ans

Carlo Collodi, Les aventures de Pinocchio, histoire d’un pantin, illustrations de Roberto Innocenti, Gallimard Jeunesse, 2005, 192 p., 25,40 €

19/01/2016

Jean Giono, L’homme qui plantait des arbres

16-01-giono-jolivet-homme arbres.jpgNous voici quelque part entre la Durance et la Drôme, Sisteron et le mont Ventoux, dans la première moitié du XXe siècle… Sur cette terre âpre si bien chantée par Giono. Et voici que le poète rencontre un berger. Rencontre ? Imagine ? Un berger qui, jour après jour, année après année, plante des chênes, des hêtres, des bouleaux… Pour illustrer ce texte célébrissime, Joëlle Jolivet a choisi la linogravure et réalisé quelques « pop-up » qui, en se dépliant, donnent tout leur relief à ces montagnes provençales.

Dès 10 ans

Jean Giono, L’homme qui plantait des arbres, illustrations de Joëlle Jolivet, Gallimard Jeunesse, 2010, 40 p., 13,50 €. Cet album contient quelques pop-up. Avec la participation de l’Office national des forêts.
En édition poche, c’est ici. 

12/01/2016

Pirates et gentilshommes de fortune, anthologie

16-01-anthologie - pirates.jpg« Celui qui descend de Panama, parmi les îles blanches de guano de la côte équatorienne, découvre, avant le troisième degré sous la Ligne, un golfe dont les rives surbaissées multiplient l’étendue. Une grande île basse, la Puna, en occupe le fond, ne laissant aux navires qu’un étroit passage, entre le banc de Mala et la côte de Tumbez. C'est là qu'on prend le pilote... » Ainsi débute L’Or du Cristobal, d’Albert t’Serstevens, l’un des romans de pirates de cette anthologie. Il ne s’agit pas pourtant de rêver de sable chaud – mais de capturer le Cristobal, et ses 19 millions de dollars en or… Alors, moussaillon, prêt à embarquer ?

PS : les Cahiers de Le Gofic contreviennent parfois aux règles de la bienséance.

Adolescents et jeunes adultes

Pirates et gentilshommes de fortune, anthologie, Editions Omnibus, 2011, 1024 p., 20 €.
Comprend : Le Négrier, d’Édouard Corbière ; L’Île au trésor, de Robert Louis Stevenson ; les Contes de pirates, de Sir Arthur Conan Doyle ; Les Pirates de l’avenue du Rhum, de Pierre Mac Orlan ; L’Or du Cristobal, d’Albert t’Serstevens ; Les Cahiers de Le Golif, dit Borgnefesse ; Les Clients du Bon Chien jaune, de Pierre Mac Orlan. (qui peuvent donc aussi être lus chez d'autres éditeurs)

28/12/2015

Michael Morpurgo, Le mystère de Lucy Lost

15-12-morpurgo lucy lost gallimard.jpg« Ma grand-mère a simplement surgi de la mer, il y a longtemps, comme une sirène, sauf qu’elle a deux jambes et pas de queue de poisson. Elle devait avoir une douzaine d’années à l’époque, mais personne n’en était sûr, car aucun signe n’indiquait qui elle était, ni l’endroit d’où elle venait. Elle était à moitié morte de faim, égarée par la fièvre et ne pouvait prononcer qu’un seul mot : ‘Lucy’. » Alors, sur ces îles Scilly (les Sorlingues, pour les Normands) battues des vents, la famille qui la recueille la nomme Lucy Lost, « Lucy Perdue ». Une Lucy bien énigmatique, qui aime le piano et le clair de lune… Une Lucy qui va susciter bien des commérages, des cancans, des médisances, mais aussi des gestes d’une rare bienveillance.
Car nous sommes en mai 2015. Le Lusitania a quitté New York pour rejoindre Liverpool, quand le navire explose au large de l’Irlande. A bord, la jeune Merry et sa mère. Michael Morpurgo joue du suspense comme pas un : pour nous qui devinons assez vite que les deux jeunes filles ne font qu’une, il reste à savoir quand et comment Lucy retrouvera la parole et la mémoire. Un très beau roman sur le destin tragique des enfants malmenés par la guerre. Gardez juste un mouchoir à proximité.

Dès 12 ans

Michael Morpurgo, Le mystère de Lucy Lost, Gallimard Jeunesse, 2015, 448 p., 15,50 €

21/12/2015

Selma Lagerlöf, Le Livre de Noël

15-12-lagerlof - livre noel actes sud.jpg« Nulle part ailleurs dans la région qu’à Mårbaka on distribue ainsi les cadeaux de Noël après avoir mangé le riz au lait traditionnel. Mais à Mårbaka subsistent d’anciennes coutumes et qui nous conviennent. Rien ne peut égaler cette attente qui, des heures durant, tout au long de la veille de Noël, se prolonge parce que l’on sait que le meilleur reste à venir. » Le meilleur, c’est pour la petite Selma, dix ans, ce n’est pas vraiment la boîte à ouvrage et ses accessoires, devant rappeler à la demoiselle qu’elle n’est pas très douée pour coudre et broder. Non, ce qu’elle attend, c’est un livre qu’elle lira à la lumière de sa bougie… Mais ce livre commence par « Il était une fois un roi » - en français ! Après ces souvenirs aigres-doux, Selma Lagerlöf conte la légende christianisée de sainte Luce, celle de la manière dont la gorge du rouge-gorge devint rouge, celle du Nouvel An des animaux, et plusieurs autres, parfois un peu moralisatrices, mais pleines de cet inimitable charme des Noëls scandinaves. Avec quelques illustrations de Carl Larsson.

Dès 12 ans

Selma Lagerlöf, Le Livre de Noël, Actes Sud, 2007, 107 p., 6,60 € - J’ai trouvé le volume d’occasion dans son édition de 1994.

12/12/2015

O. Henry, Le cadeau des rois mages

o Henry le cadeau des rois mages.jpg« Un dollar et quatre-vingt-sept cents. C’était tout. Soixante cents étaient d’ailleurs en pièces d’un penny. Des pennies épargnés l’un après l’autre après avoir marchandé et chez l’épicier et chez le fruitier et chez le boucher jusqu’à ce que les joues rougissent au reproche silencieux d’avarice qu’impliquait une telle attitude. Della compta et recompta trois fois cette somme. Un dollar et quatre-vingt-sept cents, et le lendemain, c’était le jour de Noël. » Comment faire un cadeau à Jim, son mari, avec si peu d’argent ? Et Jim, de son côté, se pose la même question : comment offrir à Della un cadeau digne de ce nom ? Alors, au moment où Della sacrifie sa longue chevelure pour payer la chaîne de montre qui manque à Jim, ce dernier vend sa montre pour offrir à Della les peignes précieux qui retiendront ses cheveux. Le « cadeau des rois mages », ce sera cette force de passer outre, témoignant d’un amour sans concessions, au-delà de la possession dérisoire des biens matériels.
Un conte de Noël américain dans la pure tradition anglo-saxonne.

Pour les adolescents et les adultes

O. Henry, Le cadeau des rois mages, illustré par Sonja Danowski, Minedition, 2013, 28 p., 14,20 €

07/12/2015

Géographie des contes de Noël, samedi 12 décembre au Collège Latin

CLjourneenoel 12122015-light.jpgSamedi 12 décembre, je suis invitée par le Collège Latin à faire une conférence "de saison". Le thème? La géographie des contes de Noël: de la crèche aux Rois Mages, du sapin à la bûche, de saint Nicolas au Père Noël, nous ferons un tour d'Europe des contes de Noël.

Pour toute la famille, dès 10 ans, de 14 heures à 18 heures

Collège Latin, 12 rue du Colonel Moll, 75017 Paris