Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2011

Le cinéma, un automate pas comme les autres

 

11-06-Selnick(hugo-cabret-chouetteunlivre.jpgC’est un gros, gros pavé. Avec des pages entières de dessins au trait, en noir et blanc – mais ce n’est pas une bande dessinée. Ou alors, ce serait une bande dessinée dont chaque case aurait pris sa liberté et se serait dilatée pleine page. Et puis, un peu par hasard, alors qu’on commence juste à comprendre de quoi il s’agit, voilà quelques pages de texte – qui, loin de tout expliquer, entretiennent le rêve et la magie. « Parmi la foule, vous apercevez un garçon qui se déplace dans la gare. Suivez-le bien, car il est Hugo Cabret. La tête pleine de secrets, il attend que l’histoire commence. » De la magie des automates à celle du cinéma, du temps des horloges à celui des trains, du chagrin d’un enfant à l’amitié d’un vieux farfelu… Hugo Cabret n’est pas seul, Georges Méliès veille sur lui… depuis la Lune ? Georges Méliès, vous ne connaissez pas ? Prestidigitateur, illusionniste, il comprit de suite l’intérêt du cinéma, créa le premier « studio », les premiers effets spéciaux, et devint réalisateur. Mais la fin de sa vie le vit ruiné – et marchand de jouets.

Merci à Marie, qui a lu ce livre en anglais et qui nous conseille le site de présentation – en anglais aussi, mais avec plein d’images.

 

Dès 10 ans

Brian Selnik, L’Invention de Hugo Cabret, Bayard Jeunesse, 2008, 533 p., 17,90 €

 

 

 

 

 

 

11/06/2011

A corde tendue

11-06-Kellett-téléphérique-de-la-peur-chouetteunlivre.jpg« Le bruit les frappa de plein fouet. Il frappa le câble, il frappa la poulie, il frappa la cabine. Le câble vibra, la poulie rebondit en cliquetant, la cabine oscilla. […] La poulie sortit du câble porteur qui vibrait encore. La cabine plongea. » Cette cabine, c’est celle du petit train de télécabines qui traversent la Vallée Blanche, entre l’Italie et la France. Ce jour-là, quatre adolescents – deux Anglaises et deux Allemands – vont tout oser pour sortir de ce piège diabolique !

Si l’auteur confie avoir passé des vacances dans les Alpes, je ne suis pas sûre qu’il ait demandé conseil à des alpinistes pour écrire son roman. De même, la traductrice ne s’est pas donné trop de mal, oubliant notamment de traduire Matterhorn en Cervin et Gran Paradiso en Grand Paradis. A ces nuances près, le récit, construit comme un scénario, fonctionne bien. Les adolescents y font preuve de courage, d’altruisme et d’imagination, toutes valeurs positives. Il ne reste qu’à leur offrir, ainsi qu’au lecteur, un vrai stage d’initiation à la haute montagne !

 

Dès 10 ans

 

Robert Kellett, Le téléphérique de la peur, Flammarion Jeunesse, 2011, 137 p., 5 €

10/06/2011

Y a-t-il des Géants chez les Birmans ?

11-06-Place-les-derniers-géants-chouetteunlivre.jpg

« C’est au cours d'une promenade sur les docks que j’achetai l’objet qui devait à jamais transformer ma vie : une énorme dent couverte de gravures étranges. L’homme qui me la vendit en demandait un bon prix, prétextant que ce n'était pas une vulgaire dent de cachalot sculptée, mais une "dent de géant". » Au XIXe siècle, notre monde n’a pas encore rétréci : il reste des terres à conquérir, des peuples à découvrir, et des savants un peu fêlés – anglais comme il se doit – pour se lancer dans de grandes expéditions. Mais est-ce bien raisonnable d’aller taquiner les Géants ?

 

Dès 7 ans. Merci Fabienne et bon anniversaire à Aurore !

François Place, Les Derniers Géants, Casterman, 2008, 72 p., 16,95 €

09/06/2011

De vos épreuves nous avons triomphé

11-06-L'Homme-le-livre-des-étoiles-intégrale-chouetteunlivre.jpgCe sera LE pavé de l’été. Celui que l’on se disputera, filles et garçons, de 9 à 15 ans, et pas seulement sur les rivages bretons ou devant les pierres levées scandinaves ! Quadehar le Sorcier, Le Seigneur Sha, Le Visage de l’Ombre : la trilogie des aventures de Guillemot de Troïl et de ses amis est donc rééditée en un seul volume. En cadeau : quelques explications sur les fameux graphèmes. Un univers magique, mélange de Moyen Age et de modernité, où les aventures se succèdent entre le Monde Certain, le Monde Incertain et les rivages de l’île d’Ys, des défis, des héros portés par l’amitié et la générosité, bref, un roman de fantasy plébiscité dès le premier tome en 2001 !

 

Dès 9 ans

 

Erik L’Homme, Le Livre des Etoiles, l’intégrale, Gallimard Jeunesse, 2011, 867 p., 23 €

06/06/2011

A l’ombre de Château-Malfort

11-06-Blyton-le-mystère-du-nid-daigle-chouetteunlivre.jpgUn petit coup de nostalgie à 50 centimes d’euros – parce qu’il y a encore des vide-greniers honnêtes ! « Par un bel été » - des années 50 ? – « nos quatre amis Henri, Jacques, Lucette et Denise » se retrouvent pour passer les vacances à la montagne. Avec le perroquet Kiki, toujours là pour détendre l’atmosphère ou faire des niches aux méchants.

Au programme, nocturne comme il se doit : un château-fort, en ruine et tout branlant ; des aigles, qui posent devant le magnifique appareil de Jacques, apprenti reporter ; Tina, une petite sauvageonne capable de vous dresser un renardeau en cinq lignes ; des souterrains bien sombres et bien humides ; des méchants 100 % méchants, et un super gentil qui intervient pour sonner la fin de la récré. Que demander de plus ?

A faire lire après avoir visité une volerie d’aigles dans un vieux donjon !

 

Dès 9 ans

 

Enid Blyton, Le Mystère du nid d’aigle, Bibliothèque rose, Hachette, 1961, 200 p. En brocante.

 

26/05/2011

Naissance de la Normandie

11-05-Sigrid-renaud-Guillaume-chouetteunlivre.jpg« Moi, Guillaume, fils du prince Rollon et de la comtesse Poppa, j’écris cette chronique du camp de l’île de Thorholm sur la Seine, en l’an de grâce 911. »

Une île qui n’a rien d’imaginaire, puisqu’elle se situe en amont de Rouen au niveau de Tourville-la-Rivière. Elle se nomme, depuis les Francs, « île d'Oissel ». Nous sommes le 21 juin. Dans quelques jours, Rollon va signer le fameux traité de Saint-Clair-sur-Epte. Les Northmen vont, peu à peu, devenir des Normands. Si en 911, ils ne dédaignent pas de sacrifier un bouc à Thor et un porc à Freyr, ils vont déjà à la messe – ici célébrée par le père Ditwin. Guillaume, ici à peine adolescent, deviendra Guillaume Ier de Normandie, dit « Guillaume Longue-Epée », jarl des Normands de la Seine.

 

Dès 9 ans

 

Sigrid Renaud, Guillaume, fils de chef viking, Chronique normande 911-912, Gallimard Jeunesse, 2011, 144 p., 8,95 €.

18/05/2011

Les avis d’Odin et autres récits

11-05-Boucher-CEL-Vikings-chouetteunlivre.jpg« Les troupeaux mourront / et la parenté mourra, / et un homme lui-même doit mourir ; / mais un nom valeureux / ne mourra jamais, / ni la gloire de celui qui l’a porté, » tel est le dernier des « dits du Grand Dieu » rapportés ici. Une leçon de sagesse qu’il n’est jamais trop tôt pour méditer, que ce soit sur les rivages des mers nordiques ou à l’ombre d’un grand frêne.

Comment fut enchaîné le loup Fenrir ? Quels bienfaits le dieu Heimdall répandit-il sur le monde au gré de ses voyages ? Pourquoi Ragnar porte-t-il le surnom de « Culotte-de-fourrure » ? Et quelles sont les solutions des énigmes de Gestumblindi ? Autant de chapitres de ces contes et légendes venus du Grand Nord.

Une fois n’est pas coutume, je citerai la 4e de couverture : ici, « la nature, les animaux, les hommes et les dieux participent à cette odyssée cosmique et guerrière empreinte d’une poésie héroïque et farouche qui, cependant, chante l’espoir d’un monde nouveau, où les hommes justes siégeront auprès des dieux, pour l’éternité. »

 

Dès 10 ans

 

Alan Boucher, Contes et Légendes des Vikings, Fernand Nathan, 1968 et rééditions, 256 p. Au hasard des brocantes et des librairies d’ancien. Une chance : 2 € chez mon bon ami Emmanuel.

16/05/2011

La laine des moutons, lonlaine

11-05-Pompons-jouets-tricotins-phildar-chouetteunlivre.jpgSur le même thème, j’aurais pu vous servir « Madame Mouton tricote, des manteaux pour ses enfants ». En revanche, laissons au placard la suite pas bien finaude de « je tricote dans mon coin » ! Car il s’agit ici d’occuper une petite tribu avec quelques pelotes de laine. Les plus jeunes apprendront à faire des pompons, et surtout à les monter en un arlequin multicolore. A 6 ans, on a assez de patience pour sortir une longue tresse de son tricotin : elle permettra d’écrire son prénom sur un coussin tout doux, tout doux. Les plus grands se verront confier des aiguilles à tricoter pour se lancer dans le point de mousse ou de jersey : et voilà un bonnet et des mitaines qui ne se trouvent pas en magasin ! Mais j’y pense : la fête des mères, c’est bientôt ! Y a-t-il un papa pour s’y coller ?

 

De 4 à 12 ans

 

Thierry Lamarre, Pompons, jouets et tricotins, 38 idées pour s’amuser avec le fil à tricoter, Ed Marie-Claire Album, 2011, 96 p., 9,95 €

09/05/2011

Les Romains sont plus religieux que les dieux eux-mêmes

11-05-monde-romain-milan-del-pup-desvaux-chouetteunlivre.jpgNous imaginons volontiers le sourire en coin, hésitant entre provocation et condescendance amusée, de l’historien grec Polybe qui tentait de dresser le portrait de tous ces dieux de la vigne, des fleurs, des semailles et des sources ! Le panthéon romain était littéralement surpeuplé ! Écoutons-les :

« Je suis Minerve, la déesse de l’intelligence et de la sagesse, protectrice de ceux qui travaillent. C’est moi qui ai enseigné aux humains l’art de transformer la laine et d’utiliser le fuseau et l’aiguille à broder. » Eh oui, quand une jeune Romaine se mettait à broder, c’était sous l’égide de Minerve !

« Je suis Neptune, le dieu des eaux, protecteur des pêcheurs, des bateliers, des meuniers et des marins ». N’y a-t-il pas de quoi être « taciturne et bougon », à protéger tous ceux qui rament ou poussent à la roue ?

Plus pédagogue que Polybe, l’historien Henri Del Pup a choisi parmi les principales divinités celles dont les domaines de compétence permettaient de dresser un tableau des divers aspects de la civilisation romaine. Sur le même principe que l’ouvrage consacré aux dieux grecs, ce livre donne la parole aux dieux romains, mais aussi aux historiens et aux archéologues.

 

Dès 9 ans

 

Henri Del Pup, Les Dieux racontent le monde romain, illustré par Olivier Desvaux, Milan, 2011, 78 p., 15,90 €

30/04/2011

Quand je serai grand, j’irai au bout du monde

11-04-métiers-extremes_.jpgLes 32 métiers « extraordinaires » présentés dans cet album, qu’ont-ils en commun ? Le goût du risque, la passion, de bonnes décharges d’adrénaline, bien sûr. Mais aussi le sens de l’effort, la ténacité, la volonté d’aller toujours plus loin. Et le courage, tout simplement.

Certains de ces hommes et de ses femmes assurent notre sécurité à tous : honneur aux pompiers et aux sauveteurs en mer. D’autres, comme les guides de montagne ou les spéléologues, accompagnent les amateurs au bout de leurs rêves. D’autres encore œuvrent en toute discrétion, loin du tapage médiatique, que ce soit sur les lignes à haute tension, les plates-formes pétrolières ou au sommet des grands arbres. Les textes de présentation sont parfois un peu "convenus", mais de superbes photos vous entraîneront au cœur de l’action – et sans doute plus loin encore !

 

Dès 9 ans

 

Anne-Marie Thomazeau, Les métiers de l’extrême racontés aux enfants, De La Martinière Jeunesse, 2011, 75 p., 14 €