Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2014

David Balade, Colorier les motifs celtiques

14-04-Balade-colorier-motifs-celtiques-ouest-france-chouetteunlivre.jpgSpirales et triskels, animaux du bestiaire fantastique, entrelacs et labyrinthes : cet album présente 50 motifs inspirés d’œuvres d’art celtes : détails de stèles et de croix, motifs de casque, enluminures du célèbre Livre de Kells. Loin d’être un simple « album à colorier », ce répertoire de formes permet de reproduire des motifs traditionnels dans diverses techniques, voire de créer ses propres modèles. De la main à l’âme : une belle manière d’appréhender l’art et la spiritualité celtes.

Dès 6 ans

David Balade, Colorier les motifs celtiques, Ouest-France, 2010, 47 p., 5 €

04/04/2014

Didier Cornille, Tous les ponts sont dans la nature

14-04-Cornille-Tous-les-ponts-nature-hélium-chouetteunlivre.jpgLe premier grand pont métallique fut construit dès 1779 en Grande-Bretagne à Coalbrookdale. Long de 60 mètres, il franchit la Severn à 30 mètres au-dessus de la rivière. Les membrures et les pièces de fonte de ce célèbre « Iron Bridge », dues au génie d’un maître forgeron, signent aussi le passage de l’artisanat à l’industrie. Il méritait bien de figurer dans cette belle collection de ponts routiers, de ponts ferroviaires et de passerelles, au même titre que le viaduc de Millau ou que la toute nouvelle passerelle du MuCem. Les dessins de Didier Cornille, aussi élégants que précis, permettent au néophyte d’explorer les diverses techniques architecturales mises en œuvre pour construire un pont. Et quelle réussite quand le pont s’inscrit parfaitement dans le paysage !

Dès 8 ans

Didier Cornille, Tous les ponts sont dans la nature, Hélium, 2014, 88 p., 14, 90 €

03/04/2014

Aurélie Piriou, Voyage dans la Rome antique

14-03-Piriou-voyage-rome-antique-actes-sud-junior-chouetteunlivre.jpgRestons à Rome! La collection romaine du Louvre, riche 20 000 objets, couvre les treize siècles qui séparent la fondation de la Rome et la chute de l’Empire romain d’Occident. Parmi ces trésors, la Louve du Capitole, le Gladiateur Borghèse, quelques fresques pompéiennes, mais aussi des objets plus modestes de la vie quotidienne, telles des lampes à huile en terre cuite. Basé sur trois grandes périodes de l’histoire romaine (la fondation, la République et l’Empire), cet ouvrage richement illustré aborde les faits historiques principaux mais aussi les aspects sociologiques et culturels de la vie à Rome. En s’appuyant sur la richesse des œuvres du département des Antiquités romaines du Louvre, ce documentaire invite les jeunes lecteurs (et leurs parents !) à une exploration dans le temps que l’on pourra prolonger dans les salles du musée, mais aussi sur les sites romains antiques, de Pompéi à Arles. Pas très ludique, a remarqué une visiteuse de l'exposition consacrée à Auguste. Certes. Mais un livre clairement présenté, avec de belles photos, a-t-il besoin de petites mascottes mal dessinées ou de systèmes à tirettes pour capter l'intérêt des enfants?

Dès 9 ans

Aurélie Piriou, Voyage dans la Rome antique, Actes Sud Junior et le Musée du Louvre, 2014, 64 p., 15,80 €

 

 

01/04/2014

Moi, Auguste, empereur de Rome

14-04-expo-grand-palais-auguste-affiche-chouetteunlivre-.jpgQue vos enfants portent encore leur bulle autour du cou ou qu'ils aient déjà appris à graver leurs tablettes de cire, que vous ayez, ou non, appris « rosa, rosam, rosae », ne manquez pas de rendre visite avec eux au « divin Auguste ».

Disparu il y a deux mille ans, en – 14 avant J.-C., Auguste avait fait de Rome un Empire prospère, comme en témoignent les œuvres d’art retrouvées non seulement en Italie, mais jusqu’en Gaule ou en Espagne. Statues, reliefs sculptés, fresques, pièces de mobilier ou d’argenterie (dont le trésor de Boscoreale), reconstitution d’une villa des pentes du Vésuve : autant de facettes qui intéresseront petits et grands. Les plus jeunes prêteront attention aux détails : ici une tortue et des crocodiles, ailleurs des oiseaux, un masque ou une coiffure élégante. Les plus grands admireront les reconstitutions virtuelles des temples ou des villae, ou s’essaieront à décrypter quelques mots de latin.

Attendez seulement l’automne pour retourner visiter les salles romaines du Louvre : les plus belles pièces sont au Grand-Palais.

Une invitation assez déjantée à visiter l’exposition, avec quelques détails croustillants :

Moi, Auguste, empereur de Rome

En famille, dès 7 ans

Jusqu’au 13 juillet 2014 au Grand-Palais (Paris), horaires et tarifs sur le site du Grand-Palais. Des visites sont organisées pour les familles.

27/03/2014

Philippe Godard, La Guerre de 14-18 racontée aux enfants

14-03-Godard-guerre-14-18-racontée-enfants-martinière-chouetteunlivre.jpg« Le samedi 1er août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la Russie. A 16 heures, le gouvernement français décide de mobiliser, de rassembler les soldats en vue de la guerre. Aussitôt, dans tout le pays, une proclamation est affichée sur les murs. Chacun peut y lire ces mots : ‘Ordre de mobilisation générale’. Le 3 août, l’Allemagne déclare la guerre à la France. » Sans être à proprement parler un « manuel scolaire », cet ouvrage documentaire présente de manière très claire les origines, les enjeux et le déroulement du conflit. Chaque double page évoque un point précis : « les pères au front », « Verdun », « les armes nouvelles »… L’auteur donne aussi la parole aux enfants : Jules, Raymond, Gaston ou Ginette, mais aussi Gustav et Margarete la petite Alsacienne qui pique une cocarde tricolore dans sa grande coiffe.

Cet album, édité en collaboration avec l’Historial de la Grande Guerre de Péronne, donne la part belle à l’illustration : photos prises sur le front ou à l’arrière, affiches de propagande, caricatures de presse, croquis griffonnés à la hâte au fond de la tranchée, cartes postales, jeux de société… la guerre est partout.

Dès 8 ans

Philippe Godard, La Guerre de 14-18 racontée aux enfants, De La Martinière Jeunesse, 2014, 70 p., 14, 50 €

N’hésitez pas à consulter le site de l’Historial de la Grande Guerre et les pages « jeunes publics »

 

26/03/2014

Madame la Chouette à la télévision

Madame la Chouette présente, une fois par mois environ, de beaux livres de jeunesse sur TV Libertés. Pour évoquer la Grand Guerre, Sophie Humann présente son roman "Infirmière pendant la Première Guerre mondiale, journal de Geneviève Darfeuil" (Gallimard Jeunesse). Un grand merci à Philippe Ariotti, qui a accepté d'en lire quelques pages.

 

 

17/03/2014

Charlotte Grossetête, Quatre filles au sommet

14-03-Grossetête-4-filles-au-sommet-fleurus-chouetteunlivre.jpgClémence, Juliette, Alix et Gwen sont les dignes héritières des héroïnes du Signe de Piste : sportives, compatissantes et astucieuses, solidaires, polies et réfléchies, amies des animaux… elles ont tout pour elles, ces quatre-là ! Après une excursion grandiose sur les glaciers chamoniards, elles apprennent que la jeune Emilie, orpheline confiée pour l’été à leur guide, a fugué. Ni une, ni deux, elles se lancent à sa poursuite. D’autant plus qu’un jeune éterlou a disparu du parc animalier… et qu’un loup rôde sur les hauteurs de Pormenaz.

Même si certains itinéraires sont un peu scabreux (eh oui, madame la Chouette est randonneuse), le cadre montagnard est rendu avec une crédibilité de bon aloi, l’aventure est plausible. Bref, l’on ne s’ennuie pas à suivre ces demoiselles sur les sentiers.

En revanche, ne vous fiez pas au texte de la couverture, inexact d’un bout à l’autre – on se demande bien pourquoi.

Dès 10 ans

 

Charlotte Grossetête, Quatre filles au sommet, Fleurus, coll. "Mes Aventures chéries", 2014, 159 p., 8,90 €

15/03/2014

Salon du livre de Paris 2014

14-03-salon-du-livre-chouetteunlivre.jpgVoici quelques idées sélectionnées par Madame la Chouette dans le programme jeunesse du salon du Livre de Paris. Cette année encore, littérature et gastronomie font bon ménage ! Miam, miam !

 Vendredi 21 mars

15 h 30 :Yakari fête ses 40 ans et vous invite sur la Grande Scène

16 h 30 : « nouvelles lectures pour grands ados », une table ronde avec Erik L’Homme, Fabrice Colin, Hervé Jubert et Ta-Marc Le Thanh

Samedi 22 mars

13 h 30 : La dictée pour les Nuls

Participez en direct à la dictée de J.-J. Julaud, dont une partie sera consacrée aux juniors dès 12 ans. Inscriptions sur www.pourlesnuls.fr

Dimanche 23 mars

10 h : Sylvie Giono confectionnera une recette provençale et littéraire, en hommage à son père, Jean Giono.

15 h 30 : Livres atypiques : entre littérature et sculpture, des projets spectaculaires ! Dès 5 ans

Lundi 24 mars

13 h : Desserts à lire et à croquer : le loup a-t-il mangé la galette du Petit Chaperon rouge ? Boucle d’or aime-t-elle la soupe aux champignons. ? De drôles de réponses pour petits et grands.

13 h 30 : Sur la piste des reptiles et amphibiens de France. Pour les lycéens

Tous les jours

Démonstrations de gravure sur pierre, Art Square

Salon du Livre de Paris, Porte de Versailles. Pour tout savoir...

07/03/2014

Véronique Duchâteau, Le Petit Cœur rouge

14-03-duchateau-petit-coeur-rouge-artège-chouetteunlivre.JPG« Jeudi 7 janvier 1915
Ma chère Marie,
Comment te remercier pour le colis que tu m’as envoyé comme étrennes ? Je t’assure que cela améliore bien mon ordinaire et celui des copains, mais j’espère que tu ne te prives pas trop pour moi. […] Pour l’instant, nous sommes occupés à renforcer notre défense. Cette nuit, comme les précédentes, nous allons tendre des barbelés devant nos positions. Crois-moi que ce n’est pas facile dans la nuit noire. »
Voici ce que Rémi, fantassin au 63e d’Infanterie, écrit à Marie, sa jeune épouse restée à la ferme. Une lettre parmi tant d’autres, pieusement conservées par Marie, et découvertes, un beau jour de l’été 1965, par sa petite-fille Sophie. Ce secret, Grand-Mère Marie l’avait gardé enfoui au fond de son cœur, car Rémi n’était jamais revenu. Tombé au champ d’honneur le 5 mai 1915. Quelques années plus tard, la jeune veuve avait épousé Jean-Baptiste, le très pieux ami de régiment de son défunt mari.

Au cœur du roman, donc, une série de lettres écrites par un Poilu depuis le front, où alternent périodes de combat et de repos. Au-delà de cette description de la guerre, lettres et confidences vont lier la jeune adolescente et sa grand-mère, tant il est vrai que la transmission de la mémoire est, dans les familles, affaire de femmes.
Véronique Duchâteau évoque aussi dans ce roman le culte du Sacré-Cœur. Ce « petit cœur rouge », symbole de leur foi, les soldats, dans les tranchées, le sculptaient dans des douilles d’obus ou le cousaient sur le revers de leur capote.

Ce roman à « double entrée », très fin, ne transige pas sur la réalité historique et montre bien la répercussion qu’eut ce conflit sur la vie quotidienne des familles.

Dès 11 ans

Véronique Duchâteau, Le Petit Cœur rouge, Artège Editions, 160 p., 10, 90 €

Quelques informations sur le site de la Mission du Centenaire 

04/03/2014

Rémi Chaurand, La véritable histoire de Bartholomé, le petit bâtisseur de cathédrales

14-03-chaurand-bartholomé-bayard-chouetteunlivre.gifBartholomé, du haut de ses onze ans, aimerait occuper ses journées à autre chose qu’à garder les moutons. Et le voilà parti, balluchon sur l’épaule, pour la grande ville. En ce XIIe siècle très chrétien, la France se couvre de cathédrales. L’occasion pour le jeune homme de découvrir les mille métiers d’un chantier, et de s’initier à la taille des pierres. Un métier fatigant, mais exaltant. Entre les pages du roman, de brefs encarts apportent de précieuses informations sur l’histoire, les modes de vie et les techniques.

Dès 10 ans

Rémi Chaurand, La véritable histoire de Bartholomé, le petit bâtisseur de cathédrales, Bayard Jeunesse, 2013, 42 p., 6,30 €