Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2018

Angela Portella, Il n’est jamais trop tôt pour dire je t’aime

18-03-portella il n'est jamais trop tot pour dire je t'aime.jpg« "C’est trop tôt ! C’est trop tôt !" s’est écrié Lucas. Tout le monde avait l’air un peu inquiet. Ça faisait un peu peur… et en même temps, c’était chouette : tu allais arriver ! A partir de ce moment-là, on t’a attendue. Longtemps, très longtemps. De novembre à janvier. Une éternité ! » Parce que cette coquine de petite sœur, née prématurée, va rester plusieurs semaines en couveuse. Au-delà des inquiétudes, de la fatigue, du chagrin parfois comme à Noël devant le berceau encore vide, Lucas et ses parents, entourés de leur famille et de leurs amis, vont cultiver l’espoir, de jour en jour, de semaine en semaine – jusqu’à l’arrivée à la maison de la petite sœur tant attendue. Un texte clair, des dessins très expressifs, sans mièvrerie, bref, un album qui saura rassurer les enfants d’une famille où naît un bébé prématuré.

Dès 4 ans

Angela Portella, Il n’est jamais trop tôt pour dire je t’aime, illustrations de Marie Bretin, Larousse, 2018, 40 p., 12,90 €

Les commentaires sont fermés.