Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2018

William Steig, L’île d’Abel

18-01-Steig - ile Abel.jpgUn coup de vent a emporté l’écharpe de sa jeune femme Amanda. Ecoutant plus sa galanterie que son courage, Abélard Hassam di Chrico Flint, des Flint de Mossville – Abel, pour les intimes – se lance à sa poursuite. Mais au pays des souris, rien ne se passe comme prévu. Après moult péripéties, Abel s’échoue sur une île déserte. L’occasion pour William Steig (1907 – 2003, et papa de Shrek) de brosser une robinsonnade où aucun événement, aussi improbable soit-il, de la vie d’Abel ne parvient à entamer un flegme très britannique. Optimisme, débrouillardise, et un certain « lâcher prise », permettent au souriceau amoureux de revenir à la maison – muni de la précieuse écharpe.

Dès 9 ans

William Steig, L’île d’Abel, illustrations de l’auteur, L’Ecole des loisirs, coll. « Neuf », 2017 (réédition de 1976), 160 p., 6,30 € - Traduit de l’anglais.

Les commentaires sont fermés.