Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2017

Hélène Montardre, Courir avec des ailes de géant

17-12 montardre courir ailes de géant.jpg« J’avais 8 ans quand j’ai commencé à courir. Je veux dire, courir pour de bon. C’est quand Papa a décidé que Tom, mon petit frère, était assez grand pour venir avec nous. Nous, c’était Billy, papa et moi. Billy est mon frère aîné. » Ses longues courses nous font visiter Sydney à belles foulées. Mais un jour que Glenn, le narrateur, a « 10 ans, 8 mois et 3 jours », son Papa disparaît dans un accident d’avion. La famille, dont la Maman est française, quitte alors l’Australie pour Toulouse. Et Glenn court toujours, et plus encore quand son grand-père lui propose de l’entraîner. Seule difficulté pour notre héros bilingue : s’il parle et pense en anglais, il ne parvient plus à parler français. Jusqu’à une certaine course, à Sydney. Ce roman, écrit dans une langue très simple, plaira notamment aux jeunes sportifs autant qu’aux enfants expatriés ; il fait la part belle à l’effort, au dépassement de soi et à la force des liens familiaux.

De 9 à 12 ans

Hélène Montardre, Courir avec des ailes de géant, illustrations de Yann Tisseron, Rageot, 2017, 160 p., 6,50 € (première parution en 2014)

Écrire un commentaire