Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2017

David Gemmel, Le Lion de Macédoine

17-02-gemmel - lion macédoine 1.jpg17-02- gemmel macédoine 2.jpg17-02-gemmel lion macédoine 3.jpgSparte, Thèbes, la Macédoine, bientôt la Perse, et plus loin encore… Les Thermopyles, Marathon, les batailles de Leuctres… Qui ne frémit d’avance à ces évocations ? Qui a oublié les noms de Léonidas, de Xénophon, d’Aristote, de Philippe ou d’Alexandre de Macédoine ? Cette fresque débute au printemps de 389 avant J.-C. et nous entraîne sur les pas de Parménion, héros inconnu de l’histoire mais terriblement plausible. Ce jeune Spartiate – mais de mère macédonienne -, après avoir fait ses preuves, est vite reconnu comme un génie de la stratégie. Mercenaire, il sera de toutes les grandes batailles – et plus encore ! L’auteur a réuni une documentation très fouillée pour rendre son récit crédible. Mais l’épopée se double d’heroïc fantasy : en arrière-plan, le Dieu Noir et la Source de lumière se font une guerre sans merci, utilisant les hommes selon leur bon vouloir – un peu comme les dieux homériques. Guerre, amour, mort… la violence est partout dans cet univers alliant réalisme historique et sens du merveilleux.

Pour adolescents avertis

David Gemmel, Le Lion de Macédoine. Tome 1 : Le Lion de Macédoine – Tome 2 : Le Prince noir – Tome 3 : L’Esprit du chaos (que je n’ai pas encore lu). Label Naos, 2015-2017. 16,90 € le volume.

Existe aussi en version poche, en 4 volumes. Folio SF, 8,20 € le volume.

Les commentaires sont fermés.