Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2016

Ruta Sepetys, Le sel de nos larmes

16-09-sepetys sel de nos larmes.jpgHiver 1945. Quatre personnages, quatre destins, une obsession : fuir la guerre. Marcher vers l’ouest. Ne pas mourir. Ni de faim, ni de froid, ni de ses blessures. Survivre. Avancer. Joana, une jeune infirmière, a fui la Lituanie – mais porte un lourd secret. Florian, le Prussien, semble utiliser ses talents de faussaire pour échapper au pire. Emilia, la Polonaise, n’a pas échappé au pire – et porte un enfant d’un soldat russe. Quant à Alfred, personne ne le prend au sérieux, surtout quand il se veut un parfait Hitlerjugend, car sa prétention n’a d’égale que sa frousse. Autour d’eux gravitent des personnages aussi étranges qu’un vieux cordonnier, un Petit Garçon Perdu, une Géante, une aveugle. Au fil des kilomètres, seuls ou en convoi, ils s’approchent de la Baltique. Le bruit court qu’un immense paquebot les conduira vers la liberté. Le Wilhelm Gustloff. Quand ils embarquent enfin, le 30 janvier 1945, ils ne savent pas encore que trois torpilles russes vont couler le navire. Fait de guerre, ou crime de guerre ? Des 10 050 passagers, dont 4000 enfants et adolescents, seuls 996 seront sauvés – et personne ne s’accorde encore sur les chiffres exacts de cette catastrophe. Pour narrer ce long cheminement vers un si terrible destin, Ruta Sepetys a choisi de ne rien édulcorer et s’est appuyée sur une énorme documentation. Je conseille donc aux parents de lire ce superbe roman avant de le confier à leurs grands adolescents, et d’en parler avec eux.

Grands adolescents et adultes

Ruta Sepetys, Le sel de nos larmes, Gallimard Jeunesse, 2016, 496 p., 16,50 €

29/09/2016

Catherine Kalengula, Délices et Confidences, Tous pour une ! (t 2)

16-09-kalengula- délices confidences t2.jpgPoudre d’amandes et chocolat, extrait de vanille et pincée de sel : le club de pâtisserie créé par Chloé devrait régaler tout le voisinage. Mais, dans la « vraie vie » du collège, Maud a de trop mauvaises notes – et sa punition est terrible : plus d’entraînement de foot. Quant à Léo, le seul garçon de la bande, il est inscrit à un concours de pâtisserie parisien, où il ne  se rendre qu’un seul invité – alors, laquelle de ces demoiselles choisira-t-il ? Comme dans le premier tome (voir ici), les jeunes lectrices partageront les inquiétudes, les petites disputes et les joies de cette fine équipe – et se régaleront de financiers, de moelleux au chocolat et de pain perdu. Des petits bonheurs pas compliqués, des dialogues en phase avec la vie de tous les jours, avec un fil conducteur sympathique. Parfait pour lecteurs qui rechignent devant des textes trop complexes.

Dès 9 ans

Catherine Kalengula, Délices et Confidences, Tous pour une ! (t 2), Flammarion Jeunesse, 2016, 176 p., 10 €

27/09/2016

Sophie Humann, Henri IV, le prince de la paix

16-09- Humann - henri IV.jpg« De toute la hauteur de ses trois ans et deux mois, Henri est entré dans le palais […]. Le roi lui-même, étonné par cet enfant souriant, éveillé et rose, le prit sur ses genoux et l’embrassa. A la fois pour flatter ses parents et pour voir sa réaction, il lui lança :
- Voulez-vous être mon fils ?
Henri comprenait le français, mais il ne parlait que le béarnais. Il se retourna aussitôt, et, montrant son père du doigt, il répondit d’un air sérieux :
- Aquet es lou seigne reï !
Henri II se fit traduire la réponse qui signifiait : "Mon père, c’est le seigneur roi, là-bas !" »

Du Béarn à l’Ile-de-France, d’adieux en retrouvailles, de chevauchées en intrigues, de psaumes protestants aux grand-messes catholiques, Henri de Navarre vit une jeunesse bien compliquée. Tout le mérite de ce roman historique est de parvenir, sans lasser le jeune lecteur, à faire revivre ces années de tensions permanentes et de conflits politiques autant que religieux. Il n’élude en rien la violence des affrontements, notamment lors de la Saint-Barthélemy, ni celle de la vie de tous les jours – naissances, accidents, maladies… - avec ici ou là de brefs moments plus paisibles : une partie de saute-mouton, un tournoi à Bayonne, un air de luth à Nérac. Captivant, pour de bons lecteurs.

Dès 10 ans

Sophie Humann, Henri IV, le prince de la paix, Belin Jeunesse, coll. « Avant de devenir… », 2016, 149 p., 8,50 €

Sophie Humann dédicacera ses ouvrages à Blois le 9 octobre, et à Colmar les 26 et 27 novembre.

26/09/2016

Géraldine Elschner et Elodie Nouhen, Maman Loup

16-09-elschner nouhen maman loup.jpg« Soudain, la louve dressa l’oreille. Des bords du Tibre où elle s’abreuvait, un cri montait. D’un trait, elle s’enfonça entre les roseaux.
Echoué au pied d’un grand figuier sauvage, un panier flottait sur l’eau, et là, blottis l’un contre l’autre, elle les aperçut. Mais…
pas de museau pointu, pas de fourrure d’ébène : ces deux-là étaient plus blancs qu’un matin d’hiver et ils semblaient tendres à croquer…
d’un coup de dents, elle renversa leur nid d’osier. »
Cette mère louve
recueille les orphelins, les nourrit, les protège… Plus tard, lorsque des bergers inquiets lui soustraient ses petits, elle donne une ultime preuve de son amour et se résigne à les abandonner à leurs nouveaux parents. Et à leur destin d’hommes : l’un d’entre eux, Romulus, posera les premières pierres de Rome. Les illustrations d’Elodie Nouhen sont d’une grande beauté : son trait onirique fond l’humain et l’animal dans la nature ; la louve se mue tantôt en arbre, tantôt en fleuve. Quelle poésie ! Le mythe fondateur de Rome est ainsi revisité avec des yeux contemporains, qui gardent en mémoire le célèbre ensemble de la Louve du Capitole - à la louve médiévale, avaient été ajoutés au XVe siècle les deux bambins assoiffés de lait comme de gloire.

Dès 5 ans

Géraldine Elschner et Elodie Nouhen, Maman Loup, Ed de l’Elan vert, coll. « Pont des arts », 2016, 32 p., 14,95 €

23/09/2016

Charlotte M. Yonge, Le Petit Duc

16-09-yonge monchaux petit duc.jpg« Il a l’allure de son grand-père, le duc Rollon, et ressemble beaucoup aussi à son noble père. Qu’en dites-vous, prince Richard ? N’est-ce pas que vous serez un digne chef de la race normande, et la conduirez un jour contre vos ennemis ?
- Oui, je le veux ! s’écria Richard, emporté par les applaudissements qu’avaient soulevés les quelques paroles qu’il venait de prononcer. Je monterai à cheval ce soir même, et je marcherai à votre tête, pour aller châtier ces traîtres Flamands.
- Vous monterez à cheval demain avec nous, Monseigneur, […] mais ce sera pour aller à Rouen, afin d’être investi de votre épée ducale et de votre manteau. »

Et quand il dut recevoir l’hommage de ses vassaux, le jeune Richard trouva le temps bien long… Nous sommes en 950, et le nouveau duc de Normandie n’a que huit ans à la mort de son père Guillaume Longue-Épée, assassiné.
L'enfant va être l'enjeu d'un complot terrible fomenté par le roi de France, Louis IV d'outre-mer, son parrain, qui l'enleva, soi-disant pour l'élever avec ses propres fils, en réalité pour s'annexer le duché. Richard sera sauvé par son écuyer Osmond de Centeville. Plus tard Richard épousa Emma, la sœur d’e Hugues Capet, dont il devint l'ami et le conseiller intime.

Sur une trame véridique, ce roman de chevalerie est fait de loyauté, de piété, de courage, d'aventures à rebondissements, de caractères attirants. Il est magnifiquement illustré par Marie-Claude Monchaux, qui sait comme pas un croquer les minois enfantins et les silhouettes adolescentes.

Dès 12 ans

Charlotte M. Yonge, Le Petit Duc, illustrations de Marie-Claude Monchaux, Editions Bulle d’Or, 2016, 224 p., 14 € - À commander par exemplehttp://www.livresenfamille.fr/p12483-charlotte_m._yonge_le_petit_duc.html ici.

22/09/2016

Flore Vesco, Louis Pasteur contre les loups-garous

16-09vesco--louis-pasteur-contre-les-loups-garous.jpg« - Mais que diable espériez-vous voir avec votre microscope ? s’exclama M. Ragoût.
- Eh bien, je ne savais pas. C’est justement ça qui est intéressant, répondit Louis Pasteur. » Le jeune Louis Pasteur, 19 ans en cette rentrée 1842, en remontre vite à son professeur de chimie. Son seul désir : assouvir sa curiosité pour les sciences. Alors, quand des meurtres terribles et mystérieux ensanglantent l’institution royale Saint-Louis, rien ne l’empêchera de mener l’enquête. Avec ses méthodes et ses vaccins, mais aussi avec l’aide de Constance, jeune pensionnaire qui ne devrait pas quitter si souvent le bâtiment des demoiselles. Même pour s’initier à l’escrime ou pour marcher sur les toits ! Flore Vesco (voir « De cape et de mots ») revient avec un second roman « d’un genre nouveau : le policier fantastico-historico-scientifico-romantique ». Situations décalées et jeux de mots à chaque page – un régal !

Dès 12 ans

Flore Vesco, Louis Pasteur contre les loups-garous, Didier Jeunesse, 2016, 192 p., 15 €

PS : Les brèves et coupables « embrassades » du doyen (minable) et du médecin (un charpentier reconverti), surpris par Constance, sont irrésistibles de ridicule !

20/09/2016

Jacqueline Mirande, Les Chevaliers de la Table Ronde

16-09-mirande-chevaliers table ronde.jpg« Une épée était enfoncée dans la pierre jusqu’à la garde et le pommeau portait, gravé en lettres d’or : "Celui qui pourra retirer l’épée sera roi." Tous les nobles commencèrent à se disputer pour savoir qui serait le premier à tenter l’entreprise, tant elle semblait facile ! Ils déchantèrent vite : aucun ne put enlever l’épée.
Les adolescents regardaient, moqueurs, leurs aînés.
- Pourquoi ne pas essayer nous aussi ? demanda Arthur.
On le leur permit. Arthur s’avança vers la pierre, saisit l’épée, tira. Elle vint aussi aisément que si elle avait été plantée dans du beurre ! »
Arthur, Perceval le Gallois et Lancelot du Lac sont bien sûr les trois héros principaux de ce volume consacré aux chevaliers de la Table Ronde. Les nobles dames en sont Blanchefleur, la dame de Nohaut, sans oublier Guenièvre. Les textes sont adaptés pour de jeunes lecteurs, tout en gardant leur parfum médiéval. N’oubliez pas de saluer la Dame du Lac et Morgane au détour des forêts profondes… De Tintagel au Val sans Retour, chacun chevauchera avec vaillance !

Dès 9 ans

Jacqueline Mirande, Les Chevaliers de la Table Ronde, coll. « Contes et Légendes », Nathan, 2010, 176 p., 7,90 €

19/09/2016

Jörg Mühle, Au lit, Petit Lapin !

16-09-Mühle au lit petit lapin.jpg« Lui, c’est Petit Lapin. Tapote-lui l’épaule, il se retournera peut-être. » Et sur la page suivante, en effet, au lieu de voir Petit Lapin de dos, nous découvrons son petit museau ! Nous allons suivre Petit Lapin tout au long du « rituel » du coucher. Rien ne manque, même pas le bouton pour éteindre la lumière. La page tournée, il fait tout noir – enfin, pas trop quand même, pour que nous puissions déchiffrer les derniers mots de l’album. Craquant!

Dès 18 mois

Jörg Mühle, Au lit, Petit Lapin !, Pastel, 2016, cartonné, 20 p., 8,50 €

17/09/2016

Selma Lagerlöf au sommaire du TétrasLire de septembre

COUVFB.jpgVoler sur le dos du jars domestique et suivre les oies sauvages ? Est-ce une simple mésaventure, pour ce grand dadais de Nils Holgerssson qui se moque de tout, et même des tomtes ? Ou une grande aventure, qui va transformer ce chenapan en un adolescent courageux et persévérant ? Le numéro de septembre du magazine TétrasLire a choisi le début du roman, qui commence un certain dimanche 20 mars, pour allécher ses jeunes lecteurs – à eux de lire le roman dans l’une de ses versions, éventuellement abrégées. Ils apprendront aussi à cuisiner pommes de terre rôties et brioches à la cannelle. A déguster en lisant un conte dalmate, « le Prince sans sourire » ou en résolvant les multiples énigmes proposées dans les pages de jeux. Une nouvelle réussite, comme toujours illustrée avec goût et délicatesse.

De 8 à 12 ans

Tétras Lire – Editions Alba Verba, www.albaverba.fr ou 20 quai Fulchiron, 69005 Lyon. 9,50 € le numéro, ou 64 € pour 11 numéros

Pour feuilleter quelques pages du magazine, c’est ici.

16/09/2016

Vincent Carpentier et Jeff Pourquié, Vikings !

16-09-carpentier - vikings.jpg« On a beaucoup caricaturé les Vikings ! Ce ne sont pas seulement des guerriers sanguinaires, mais aussi tout à la fois des marins et des paysans, des voyageurs et des commerçants. Ce ne sont pas non plus forcément des géants blonds, ni des barbares incultes, même s’ils sont païens et croient en plusieurs dieux. Les peuples du Nord ont des lois et connaissent la poésie. Pour eux, les plus hautes valeurs sont le courage et la ruse, le succès et la richesse. » Point donc d’hagiographie dans cet album, mais une présentation historique et dynamique de ces aventuriers qui naviguèrent jusqu’au Canada et jusqu’en Russie. De passage à Athènes, ils laissèrent même un graffiti sur un lion byzantin – que l’on voit aujourd’hui à Venise. Vincent Carpentier, archéologue médiéviste à l’Inrap, et Jeff Pourquié, venu de la bande dessinée, se répondent de page en page pour nous présenter des Vikings très expressifs !

Dès 9 ans

Vincent Carpentier et Jeff Pourquié, Vikings !, Actes Sud Junior et Inrap, 2016, 76 p., 14,90 €