Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2016

Françoise Rachmuhl, Déméter la généreuse

16-09-rachmuhl - déméter.jpg« Les paupières d’Hadès clignotent, Poséidon cherche des yeux la mer. Les trois déesses [Héra, Hestia et Déméter] sourient, conscientes de leur beauté. Déméter, surtout, rayonne, offrant à la lumière sa face encore enfantine, ses joues rondes, son regard clair, sa chevelure blonde ébouriffée. » Quelques instants auparavant, les jeunes dieux étaient encore prisonniers de Cronos, mais son estomac n’a pas digéré la potion concoctée par Zeus. La jeune Déméter a vite choisi son domaine : à elle tout ce qui pousse dans la nature, les arbres, les fleurs, le blé… Mais un triste jour, Perséphone, la fille de Déméter, a disparu. La jeune fille a é été enlevée par Hadès, qui l’a épousée…  Sur terre, plus rien ne pousse, la famine menace les hommes. Rhéa, la déesse mère, trouvera un compromis : Perséphone passera l’hiver aux Enfers  auprès d’Hadès, son époux, et l’été sur terre, avec sa mère. Les saisons sont nées. Françoise Rachmuhl sait faire partager sa parfaite connaissance du monde antique. Ce roman mythologique est pétillant d’humour et de joie de vivre, et, tout primesautier qu’il est, reste d’une fidélité exemplaire aux textes anciens.

Dès 9 ans

Françoise Rachmuhl, Déméter la généreuse, Flammarion Jeunesse, 2016, 96 p., 5,90 €

Les commentaires sont fermés.