Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2016

Béatrice Nicodème, L’anneau de Claddagh, t. 1 : Seamrog

16-04-nicodème claddagh 1.jpg« - Pas question que je rentre les mains vides !
- Alors va pêcher dans la rivière ou chasser le dragon, mais laisse-moi seule. J’ai à réfléchir.
- Réfléchir ? C’est pas réfléchir qui fera apparaître un cochon bien dodu !
Il partit en courant.
Keira sourit. Réfléchir n’était pas le terme approprié, rêver eût sûrement mieux convenu. »
En cette fin d’été 1846, la misère s’abat sur l’Irlande et le jeune Galvin ne sera pas le seul à littéralement mourir de faim. Keira, toute jeune femme de chambre au service de landlords anglais, tombe sous le charme du bel Arthur, fils d’un grand propriétaire voisin. Entre roman de formation, bluette et témoignage historique, ce premier tome de L’anneau de Claddagh évoque aussi les traditions irlandaises : fêtes, célébrations, musique, poésie, qu’en restera-t-il quand Keira aura franchi l’Atlantique ? L’anneau hérité de sa grand-mère suffira-t-il à protéger notre jeune héroïne ?

Pour adolescents

Béatrice Nicodème, L’anneau de Claddagh, t. 1 : Seamrog, Gulf Stream, 2015, 250 p., 16 €

Les commentaires sont fermés.