Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2016

Evelyne Boyard, Cajou, l’écureuil et le monstre de la forêt

16-01-boyard cajou belize.jpg« Dans sa course, Cajou remarque quelque chose d’inhabituel sur le tronc du vieux chêne.
– Que sont ces marques rouges ? se questionne l’écureuil. »

Renard, mésange, blaireau s’interrogent tour à tour…
« Les marques rouges, ce sont les hommes qui les ont faites !
Le grand cerf a parlé. Avec ses bois impressionnants, il a une allure majestueuse.
[…]
« – Pour quoi faire ? interroge Cajou.
– Pour repérer les arbres à couper… »

Tous les animaux de la forêt, aidés de la jeune Anaïs, se liguent et s’affairent pour éviter le pire. Ce petit livre, bien écrit et joliment illustré; fait le tour des habitants de la forêt en les mettant en scène, ce qui ajoute un plus par rapport à un ouvrage purement naturaliste. L'intrigue est astucieuse: les hommes qui ont marqué les arbres sont en fait des voleurs de bois ; la présence d'une "autorité", ici le garde ONF, est bienvenue, car elle évite de tomber dans le catastrophisme. Nos forêts sont belles justement parce qu'elles sont bien gérées.

De 7 à 9 ans

Evelyne Boyard, Cajou, l’écureuil et le monstre de la forêt, Editions Belize, coll. « Les petits gardiens de la nature », 2016, 32 p., 13 €

Les commentaires sont fermés.