Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2016

Pirates et gentilshommes de fortune, anthologie

16-01-anthologie - pirates.jpg« Celui qui descend de Panama, parmi les îles blanches de guano de la côte équatorienne, découvre, avant le troisième degré sous la Ligne, un golfe dont les rives surbaissées multiplient l’étendue. Une grande île basse, la Puna, en occupe le fond, ne laissant aux navires qu’un étroit passage, entre le banc de Mala et la côte de Tumbez. C'est là qu'on prend le pilote... » Ainsi débute L’Or du Cristobal, d’Albert t’Serstevens, l’un des romans de pirates de cette anthologie. Il ne s’agit pas pourtant de rêver de sable chaud – mais de capturer le Cristobal, et ses 19 millions de dollars en or… Alors, moussaillon, prêt à embarquer ?

PS : les Cahiers de Le Gofic contreviennent parfois aux règles de la bienséance.

Adolescents et jeunes adultes

Pirates et gentilshommes de fortune, anthologie, Editions Omnibus, 2011, 1024 p., 20 €.
Comprend : Le Négrier, d’Édouard Corbière ; L’Île au trésor, de Robert Louis Stevenson ; les Contes de pirates, de Sir Arthur Conan Doyle ; Les Pirates de l’avenue du Rhum, de Pierre Mac Orlan ; L’Or du Cristobal, d’Albert t’Serstevens ; Les Cahiers de Le Golif, dit Borgnefesse ; Les Clients du Bon Chien jaune, de Pierre Mac Orlan. (qui peuvent donc aussi être lus chez d'autres éditeurs)

Les commentaires sont fermés.