Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2015

Laurent Bègue, Orphée et la force du chant

couv Orphée.jpg« Il était une fois un jeune et talentueux musicien nommé Orphée. Sa mère, Calliope, n’était pas une femme ordinaire : elle était l’une des neuf Muses, filles du dieu Zeus, qui présidaient aux arts et aux sciences. Entouré par ces neuf déesses, Orphée apprit très tôt le chant, la poésie et la musique. » Après avoir couru les mers avec les Argonautes, notre bel éphèbe épouse la tendre Eurydice. Hélas, tuée par la morsure d’un serpent, la jeune femme descend chez Hadès. Orphée parviendra-t-il à retrouver Eurydice ? Nous savons bien que non… Le mythe montre l’importance du chant et de la musique dans nos vies. Mais la musique ne peut pas tout : si elle nous anime, elle ne ramène pas à la vie. La narration de Laurent Bègue, très orphique, reprend les fondamentaux du mythe sans verser dans l'intellectualisme. Les illustrations signées Patrick Le Borgne sont très originales, avec des couleurs vives, des drapés et des visages un peu anguleux qui nous changent agréablement des minois « manga ».

Dès 6 ans

Laurent Bègue, Orphée et la force du chant, illustrations de Patrick Le Borgne, Editions Belize, 2015, 32 p., 9,40 €

Les commentaires sont fermés.