Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2015

Marjolaine Pereira, Lettres enluminées du Moyen Age

pereira lettres enluminées moyen age.jpeg« On appelle initiale dragonnée une lettrine qui prend la forme d’un animal monstrueux, par exemple le dragon. » Qui saura retrouver ce dragon dans le A enluminé inspiré d’un manuscrit du XIIe siècle originaire de Troyes ? Eh oui, il est rose et bleu ! Un autre dragon, combattu par un vaillant chevalier et son écuyer, forme un R redoutable. En regard, l’on apprend que « l’ancêtre de la mise en page actuelle s’appelait la réglure : on traçait des lignes formant des couloirs d’écriture et des cadres réservés aux enluminures ». Cet abécédaire illustré d’enluminures permet de se familiariser avec les termes et les techniques médiévales de cet art. Il invite même à se lancer dans l’enluminure en offrant quelques modèles à colorier.
Marjolaine Pereira, spécialiste des manuscrits médiévaux enluminés, manie les pinceaux avec une grande dextérité. Elle propose des ateliers culturels et des conférences sur ce thème passionnant. Pour en savoir plus sur ses activités, c’est ici.

Dès 8 ans

Marjolaine Pereira, Lettres enluminées du Moyen Age, 2015, Editions Millefeuille, 64 p., 14,50 €

Les commentaires sont fermés.