Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2014

Jean de La Varende, Surcouf

14-12-la-varende-surcouf-via-romana-chouetteunlivre.jpg« C’est un fameux corsaire… », chante-t-on autour des feux de camp. Et quel corsaire fut-il plus fameux que le malouin Robert Surcouf (1773-1827) ? Embarqué dès ses treize ans – il a fugué de son orphelinat en plein hiver -, Surcouf part pour les Indes, voyage à Madagascar et à Maurice. En 1795, il prend le commandement de L’Emilie, avec laquelle il réalise ses premiers abordages – il n’a pas 22 ans ! Ce n’est que le début d’aventures au parfum de sel, d’embruns… et de poudre.
Ce livre regroupe un grand nombre des écrits, parfois introuvables, de Jean La Varende sur Robert Surcouf. Surcouf, un nom « synonyme de courage, de bravoure, de dynamisme, d’héroïsme, mais aussi de présence d’esprit, d’habileté et d’ingéniosité, avec parfois un brin de roublardise », selon Patrick Delon, secrétaire général de l’association « Présence de La Varende », qui a rédigé la préface de ce recueil.

Adolescents

Jean de La Varende, Surcouf, préface de l’amiral Stanislas de La Motte, avant-propos de Patrick Delon, illustrations de Daniel Lordey, Via Romana, 2014, 112 p., 15 €

Les commentaires sont fermés.