Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2014

Jules Verne, Deux ans de vacances

14-02-Jules-verne-deux-ans-vacances-chouetteunlivre.jpg« Ah, si le Sloughi pouvait atteindre cette plage sablonneuse sans rencontrer un banc de récifs, si l’embouchure d’une rivière lui offrait refuge, peut-être ses jeunes passagers s’en réchapperaient-ils sains et saufs ? » Car le yacht vient d’essuyer une belle tempête australe – et il va falloir des trésors d’imagination et d’énergie aux quinze survivants pour organiser leur vie sur l’île – forcément déserte – où ils se sont échoués. D’autant plus qu’il n’y avait aucun adulte à bord...

S’inscrivant dans le cycle des Robinsons, Jules Verne choisit de « montrer une troupe d’enfants de huit à treize ans, abandonnés dans une île, luttant pour la vie au milieu des passions entretenues par les différences de nationalités [on dirait aujourd’hui ‘de culture’], en un mot, un pensionnat de Robinsons ». Français, Anglais et Américains parviendront-ils à s’entendre ? Point d’irénisme donc, mais la volonté de « montrer ce que peuvent la bravoure et l’intelligence d’un enfant aux prises avec les périls et le difficultés d’une responsabilité au-dessus de son âge ». Roman d’aventure, roman initiatique, Deux ans de vacances, cela sent bon les embruns, les cabanes, le feu de camp ! Mais quand débarquent du Severn de redoutables bandits, l’aventure devient nettement plus inquiétante.

A partir de 12 ans

Jules Verne, Deux ans de vacances, diverses éditions. L’édition du Livre de Poche, 2013, reprend les illustrations de l’édition Hetzel, 508 p., 6,10 €

Les commentaires sont fermés.