Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2013

May d’Alençon, Naufragés sur la banquise

13-12-may-d-alençon-Naufrages-sur-la-banquise-bourrelier-chouetteunlivre.jpg1595, dans le port d’Amsterdam, le capitaine Ryp, aidé de son second Barenz, surveille l’avitaillement du Ville d’Yssel. Son projet : découvrir le passage du Nord-Est ! Et voilà que le jeune Pieter, du haut de ses 12 ans, interrompt ce personnage haut en couleur, bien campé dans ses hautes bottes.

« Ai-je bien entendu ce que tu prétends ? répéta-t-il de sa voix de tonnerre, t’enrôler parmi mon équipage en qualité de mousse ? ... Ah ! ah ! ah ! sais-tu bien où nous allons, mauviette ? Ou te moques-tu de moi ? »

Pieter embarquera pour un voyage plein de dangers, dont le pire est sans doute un hivernage forcé en Nouvelle-Zemble. Ajoutez-y le scorbut, les maladies, quelques traîtres… mais aussi de belles amitiés, du courage, de la force d’âme, et tous les ingrédients sont réunis pour un beau roman d’aventures.

Dès 12 ans

 

May d’Alençon, Naufragés sur la banquise, Bourrelier, 1960, 160 p. D’occasion.

Les commentaires sont fermés.