Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2013

Un vent nocturne dans les terres du Nord se leva

13-09-florence-helga-thibault-les-elfes-d'-islande-eponymes-chouetteunlivre.jpg« Ce qui m’a été caché sera à jamais caché aux hommes. » Telle est la réponse que fit l’Eternel à Ève, qui ne lui avait présenté que trois de ses enfants – ceux à qui elle avait eu le temps de faire un brin de toilette. Les autres ? Selon la légende, ils devinrent des elfes, « vivant dissimulés dans les recoins des montagnes d’Islande ». Cachés, mais néanmoins attentifs à ce qui se passe dans le monde des hommes, quitte à les asticoter – ou à les aider, c’est selon. On notera que tradition et religion font ici bon ménage, l’Église islandaise ne s’offusquant pas de la présence des elfes – capables qu’ils sont d’instruire un jeune garçon afin qu’il devienne prêtre.
Ce volume regroupe sept contes réunis par Jon Arnason (1819 - 1888) qui est au légendaire islandais ce que les frères Grimm sont au monde des contes germaniques. La traduction-adaptation permet une lecture à haute voix. Les illustrations de Florence Helga Thibault, très colorées, font penser aux textiles islandais, et ensoleillent ces contes du pays de la neige.

Dès 5 ans

Jon Arnason et A. K. Asbjörnsdottir, Les Elfes d’Islande, illustrations de Florence Helga Thibault, 2013, Editions Eponymes, 36 p., 12 €

Les commentaires sont fermés.