Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2012

Dites 33, 33, 33

12-12-Margot-Bruyère-Laennec-coop-breizh-chouetteunlivrejpg.jpg« - On vient d’amener dans la maison, au rez-de-chaussée, des canonniers blessés par un caisson. Je les ai rencontrés à l’instant. Il faut que j’aille les soigner. Vite, préparez de la charpie. Tu enverras Joseph me l’apporter, Désirée.

Il repartit aussi vite qu’il était venu, laissant sa famille statufiée. Ce fut la petite tante de Gennes qui reprit ses esprits la première:

- Désirée, donne-moi des vieux draps, s’il te plaît. Et toi, Théophile, viens m’aider à préparer des bandages.

C’est ainsi que Laennec accomplit le premier acte de sa carrière médicale. »

Il a tout juste douze ans, et vit, à Nantes, les affres de la Terreur.

Ce roman historique est la version « longue » du roman paru en 2010, L’oreille d’or du Dr Laennec, une révolution dans la médecine (Oskar Editions), consacré à la vie du docteur René-Théophile Laennec (1781-1826), inventeur du stéthoscope.

Le site internet de Margot Bruyère vous permettra d’en savoir plus et de découvrir le premier chapitre du roman. Pour éveiller de véritables vocations médicales : celles qui placent l’homme au premier rang de leurs préoccupations.

Adolescents

Margot Bruyère, Laennec, l’homme à l’oreille d’or, Coop Breizh, 2012, 416 p., 13,90 €

Les commentaires sont fermés.