Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2012

Fiers enfants à l'âme stoïque

12-10-Humann-infirmièe-premiere-guerre-mondiale-gallimard-chouetteunlivre.jpg« Mercredi 25 novembre 1914 – Maman m’apprend à tricoter. J’ai commencé un cache-nez pour André. Le froid arrive : il faut penser à équiper nos soldats. Les journaux disent qu’ils ont creusé des tranchées et s’enterrent pour se protéger de l’ennemi. » Il y a déjà plusieurs mois que la jeune Geneviève se confie à son journal intime, commencé un jour d’ennui de juillet 1914. Elle vient d’avoir quatorze ans et va vivre son adolescence au rythme de la Grande Guerre. Papa, chirurgien, se dépense sans compter ; de ses trois frères, André est officier, Henri brancardier, le plus jeune, Jules, encore collégien. Henri meurt d’une balle perdue en juin 1915 ; André, gazé, s’éteint au printemps 1919.

Avec sa mère, Geneviève s’efforce d’aider les soldats, puis obtient la permission de devenir infirmière. Dignité, compassion, engagement, discrétion, abnégation, vocation : il en fallait pour vivre « à l’arrière » quand chaque journée apportait son lot de deuils et de chagrins - pas question de se révolter ni même de pleurnicher.

Enfin, un beau « lundi 11 novembre 1918 – Les cloches de Paris se sont envolées. Les habitants se sont embrassés. La guerre est terminée. Aujourd’hui, j’ai dix-huit ans. »

Un roman dans lequel chaque détail révèle ce qu’était la vie quotidienne d’une adolescente aisée au début du XIXe siècle – de la chaise longue en rotin au porte-plume, et jusqu’à la « petite croix rouge » brodée sur la première blouse blanche.

Dès 12 ans

Sophie Humann, Infirmière pendant la Première Guerre mondiale, journal de Geneviève Darfeuil, Houlgate-Paris, 1914-1918, Gallimard Jeunesse, coll. « Mon histoire », 2012, 160 p., 9,95 € - au format Kindle : 7,49 € 

Commentaires

Merci pour ce conseil de lecture. J'ai commencé à le lire et j'y prends beaucoup de plaisir. En plus c'est l'occasion d'évoquer cette période de l'histoire avec les enfants grâce aux multiples anecdotes parsemées dans le roman.
Que recommanderiez-vous pour les garçons sur cette même période ?

Écrit par : Mélanie | 16/10/2012

Bonjour Mélanie,

l'un des romans les plus appréciés des garçons reste le "Cheval de guerre" de Morpurgo, présenté ici:
http://www.chouetteunlivre.fr/archive/2010/11/02/cinq-cent-mille-canassons-dans-la-bagarre.html
Les plus âgés pourront aussi lire les romans de Genevoix, dont le célèbre "Ceux de 14", mais aussi "Orages d'acier" de Jünger (pour savoir ce qui se passait en face), "L'adieu aux armes" d'Hemingway...
Le site internet 'Histoire d'en lire" présente aussi de nombreux titres:
http://www.histoiredenlire.com/
N'hésitez pas à me signaler vos trouvailles!

Écrit par : madame la Chouette | 18/10/2012

Les commentaires sont fermés.