Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2012

Le bon roi Dagobert a pris l'autoroute à l'envers…

Motordu, de Pef, théâtre des Bouffes ParisiensSoigner par le rire les enfants qui s’emberlificotaient et confondaient trop souvent gâteau et cadeau, chapeau et château, tel était le premier pari de Pef quand il inventa en 1980 le prince de Motordu, amoureux de la princesse Dézécolle. Sans jamais vraiment dénoncer les méfaits de la méthode globale (sa maman était institutrice « dans une école publique, gratuite et obligatoire »), Pef fit de ces exercices de style un immense succès de librairie. En France, il est vrai, le calembour est un sport national, et l’on n’est pas toujours très regardant sur la finesse des procédés.

Pour la plus grande joie des enfants et de leurs parents (qui ont aussi souffert de «mots de tête»), Bruno Denecker et ses complices ont mis en scène quelques aventures de la famille de Montordu. Les jeux de mots fusent, les trouvailles verbales explosent, enfants et adultes en redemandent - et pas seulement les orthophonistes qui ont fait des aventures de Montordu leur livre de chevet. Comme le précise la troupe, « les oeuvres ont reçu l’autorisation de diffusion dans les écoles par les extincteurs de l’Education Nationale et les groseillers pédagogiques». Ont se raie un qui est du contre air...

À partir de 6 ans

Motordu, de Pef, théâtre des Bouffes Parisiens (4 rue Monsigny 75002 Paris), du 20 octobre au 31 décembre 2012. Durée du spectacle : 55 minutes

Réservations : 01 42 96 92 42 ou en ligne sur le site du théâtre : www.bouffesparisiens.com

Les commentaires sont fermés.