Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2012

Sem y seran sempre catalan, un ruban rouge et or

12-06-Poisons_de_Versailles-Resplandy-chouetteunlivre.jpgPour bien doser les ingrédients d’un bon roman policier, pourquoi ne pas faire confiance à une pharmacienne ? Prenez quelques fiers Catalans attachés autant à leurs privilèges qu’à leurs fêtes païennes, des espions (redoutables), des soldats (cruels), des jardiniers (amoureux), et faites mijoter le tout dans le laboratoire d’une jeune fille qui n’a pas froid aux yeux – et qui s’y connaît autant en plantes médicinales qu’en vengeance. Pour que ce roman policier se double d’un roman historique, situez le tout à la cour de Louis XIV – ce qui permet à notre jeune héroïne et à ses comparses de croiser la reine, Mme de Montespan, Vauban, Molière et le jeune Jacinto Rigau, que l’Histoire connaît sous le nom de Hyacinthe Rigaud, le peintre des rois. Un roman complexe, et drôlement bien ficelé.

Pour adolescents

Guillemette Resplandy-Taï, Les Poisons de Versailles, Gulf Stream, 2011, 216 p., 12,50 €

Les commentaires sont fermés.