Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2012

Hei ‘ta march’hig

12-04-Brisou-Pellen-le-roi-cheval-chouetteunlivre.jpgMarc’h, le roi de Cornouaille, n’aimait qu’un seul être au monde : son cheval Morvac’h, le « cheval de mer ». Mais s’il ne s’était agi que de caracoler sur les falaises… Le destin de Marc’h bascule lorsque lui apparaît, dans l’écume, une blanche biche. Or celle-ci est fée, et la violence de ce roitelet va à l’encontre de l’équilibre du monde qu’elle entend préserver. D’étranges et mystérieux événements vont alors se succéder au château du roi Marc’h, où les objets magiques et les korrigans se feront les fidèles alliés de la blanche biche. Un conte sans concession, pour faire ressentir ce que peuvent être la cruauté et l’orgueil, mais aussi la honte et la solitude de celui qui est maudit – mais qui saura se racheter, parce que le conte se finit bien.

Dès 6 ans

Evelyne Brisou-Pellen, Le Roi cheval, illustrations de Bruno Pilorget, Editions Millefeuille, coll. « Patrimoine de légendes », 2011, 40 p., 14,20 €

J’aime bien emprunter les titres de mes notules à des chansons traditionnelles, enfantines ou populaires. Ce « Hei’ta marc’hig » (« Hue donc, petit cheval ! ») est le début une chanson enfantine bretonne qui a pour titre D’ober barlennig (« Pour sauter sur les genoux ») et que vous pouvez écouter ici.

Les commentaires sont fermés.