Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2012

Le cordon décordé fait décorder la corde

12-03-Georget-la-corderie-royale-chouetteunlivre.jpgAu XVIIe siècle, l’arsenal du ponant, à Rochefort, est une gigantesque manufacture au service de la Marine royale. L’un de ses bâtiments les plus étonnants est la Corderie, avec ses 374 mètres de façade. De la botte de chanvre au grelin, ce petit livre explique comment se fabriquent les cordages nécessaires aux navires. Les explications et les croquis techniques sont clairs et très pédagogiques. On regrettera néanmoins que le dessinateur ait préféré habiller des mouettes au lieu de représenter des hommes ; qu’ils soient roi, cardinal, ministre, espadeur, peigneur, fileur ou cordier, il était bien inutile de les affubler de becs et de plumes. Inutile – voire désobligeant pour ceux qui travaillent de leurs mains (et non de leurs ailes !). Et un tantinet irrespectueux dans le cadre d'un documentaire historique.

Dès 8 ans

Didier Georget, La Corderie royale, Gulf Stream Editeur, 2008, 27 p., 9,50 €


Orsenna-Rochefort-corderie-royale-Chasse-marée-chouetteunlivre.jpgPour les amateurs de belles photos et de belle langue, un album où Erik Orsenna donne la réplique à Bernard Matussière. Car, « il faut se pincer pour croire au passé, se souvenir qu'ici, dans un grand tohu-bohu, se construisait la marine de France. Seul veille et demeure le navire amiral, la très longue coque de pierres beiges, la Corderie royale.C'est alors, dans la solitude et la mémoire, flottant sur sa mer de gazon, qu'elle est la plus émouvante, légère malgré sa taille, sereine malgré les ans qui passent. »

Pour adolescents

Erik Orsenna, Rochefort et la Corderie royale, photographies de Bernard Matussière, Chasse-Marée, 2009, 93 p., 19,95 €

Les commentaires sont fermés.