Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2011

Les petits papiers

11-09-Manceau-merci-le-vent-chouetteunlivre.jpg« La richesse consiste bien plus dans l’usage que dans la possession. » Aristote. Quel beau patronage que celui du philosophe pour ce livre poétique, gai et léger comme le vent ! Sur le principe de la série – un, deux, trois…- et de la farandole, ce sont tour à tour la poule, le poisson, l’oiseau, l’escargot et la grenouille qui vont se trouver « habillés » de ces sept formes colorées, et les revendiquer haut et fort. Pour prolonger le jeu, vous pouvez imprimer les formes de ce tangram, sauf si vous préférez en inventer d’autres. Un livre charmant, et un excellent antidote à tous les albums qui commencent par « Je » ou « Moi, je ».

 

Dès 3 ans

 

Edouard Manceau, Merci, le vent !, Editions Milan, 2011, 24 p., 9,90 €

Les commentaires sont fermés.