Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2011

Place à Son Altesse Royale, Fou-Fou 1er, petit roi de fantaisie

11-04-Twain-Le-prince-et-le-pauvre-chouetteunlivre.jpg« Si je pouvais, une fois, une seule fois, m’habiller comme toi et m’en aller pieds nus dans la boue… sans personne pour me gronder ou m’empêcher d’en faire à ma tête… il me semble que j’en oublierais ma future couronne !

- Et moi, si je pouvais, une seule fois, être vêtu comme vous… »

Deux enfants, par jeu et par défi, échangent leurs vêtements, soieries et brocards contre nippes et haillons. L’un, Edward, est prince de Galles. L’autre, Tom Canty, né dans les rues les plus pouilleuses de Londres, est un chenapan débrouillard et fasciné par les livres que lui explique un vieux prêtre. Ce second quart du XVe siècle est une époque bien agitée, et les deux enfants vont vivre mille aventures, les quiproquos s’enchaînant de chapitres en chapitres. La traduction de Jean Muray (le père de Philippe Muray) donne un rythme haletant au récit – d’autant plus que cette version de 219 pages est abrégée. Une bonne occasion de se frotter à un vocabulaire riche et fleuri et de faire la connaissance de Londres au temps des Tudors.

 

Dès 9 ans (l’âge d’Edward VI lors de son couronnement) pour de bons lecteurs.

 

Mark Twain, Le Prince et le Pauvre, trad. de Jean Muray, Le Livre de poche jeunesse, 2008, 219 p., 4,90 €. Texte abrégé.

Diverses éditions en poche, texte intégral ou abrégé.

Texte intégral en ligne : http://marktwain.fr/Le_Prince_et_le_Pauvre

Les commentaires sont fermés.